La député Marland-Militello s’enrhume le neurone… encore

Muriel Marland-Militello, c’est un peu le supporter du PSG de la majorité, pas besoin de comprendre les règles du jeu, l’important c’est de soutenir son équipe, quitte à aller à la castagne, quitte lui faire perdre le match sur tapis vert… et pour ça, la député ne semble pas avoir besoin de s’éclater son pack de 8,6. La député Marland-Militelo revient à la charge, comme à son habitude, il faut se farcir la lourdeur de sa prose pour tenter de comprendre quel fil a touché tel autre. Déjà titulaire d’un triste record, il semble que la député mette un point d’honneur à le battre à chaque sortie. On observe donc sans surprise un superbe combo à 4… Mais où s’arrêtera t-elle ?

  • « Du fond du coeur, merci à Nicolas Sarkozy d’avoir le courage politique de vouloir mettre fin au piratage des oeuvres culturelles. (…)
  • Du fond du coeur, merci à Nicolas Sarkozy d’être le premier chef d’Etat européen, et sans doute du monde, a avoir pris toute la mesure de l’urgence qu’il y a à civiliser internet (…)
  • Du fond du coeur, merci à à Nicolas Sarkozy de ne céder à aucune forme de facilité démagogique ou de fatalisme technologique, en vogue y compris chez certains parlementaires qui se disent spécialistes. (…)
  • Du fond du coeur, merci à Nicolas Sarkozy d’avoir une vraie vision de l’internet, réaliste et équilibrée.(…) »

Voilà pour la forme… Ah non ! Attendez moi pour rigoler, je n’ai pas encore attaqué le fond…

Nous devons cette nouvelle et épique sortie aux voeux de Nicolas Sarkozy à l’industrie de la Culture. Voeux auxquels nous n’avons pas réagi, il n’y avait pas de quoi. Mais comme la député Marland-Militello insiste, on ne va pas la décevoir.

En dehors des nouvelles louanges à la gloire du chef qui nous font nous demander si la député n’a pas un chromosome nord-coréen caché, le billet de la député Marland-Militello est intéressant à plusieurs égards.

Elle commence par une analyse de la situation bien à elle en affirmant que Nicolas Sarkozy se préoccupe de l’accès à la culture… Muriel, il ne fallait pas dormir pendant les débats où vous étiez sensée être rapporteur… HADOPI c’est tout le contraire d’une politique d’accès à la culture. C’est une politique de « je te coupe ton Net si tu accèdes à la culture« . Il aurait été intéressant pour votre culture personnelle de lire dans le texte la mal nommée « loi pour diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet », peut-être vous seriez-vous rendue compte que vous n’aviez fait que 50% du boulot et que vous aviez oublié le volet « accès à la culture » tout justement…

Puis Mme le député se remet à faire du neuf avec du vieux. Le vieux, c’est le G20 du Net, une idée de Frédéric Lefèbvre datée de décembre 2008. Elle aime bien les G20 Muriel… elle tape dans ses mains et entame une Macarena tellement ça la fait triper le G20 du Net… et comme elle le souligne, « s’agissant du réseau internet,  l’échelle mondiale est la plus adaptée.« . Heureusement que Nicolas a pensé à faire un G20 du Net mondial, Muriel n’y aurait pas pensé toute seule. Le bruit court qu’elle aurait proposé un G20 national de l’Internet français.

Je passe sur l’exception culturelle, dont la député Marland-Militello est un pur produit, je passe sur l' »urgence qu’il y a à civiliser internet, sans quoi il sera trop tard« … rassurez vous Muriel, je ne suis pas représentatif des internautes, mais je vais faire un effort de civilisitude : « Vous pourriez arrêter de raconter du caca s’il vous plait ?« .

On passe ensuite à la doctrine dite du « fatalisme technologique« , vous savez le fameux « ça marche pas ce truc » alors que le problème est situé entre sa chaise et son clavier. Le fatalisme technologique c’est ce que ressent un sénateur Masson devant un iPad ou le geek devant une planche à repasser. La député Marland Militello n’est pas de nature « technologiquement fataliste », c’est une techno-optimiste même… Comme Forrest Gump devant une boite de chocolat. A la différence que la député, elle, sait très bien sur quoi elle va tomber dans sa boite de chocolat : des nazipedocryptoanarchocomunistoislamo-terroristes. Vivement qu’ils terminent les spécification du firewalloantispammomouchardoantivirus HADOPI pour nettoyer les Internet de Muriel.

Plus loin, on apprend que Nicolas Sarkozy a, tenez vous bien, « une vision du Net« . Mieux qu’une vison Muriel, vous devriez lui proposer de l’essayer en vrai, un jour.

Mais ce n’est pas tout. Muriel a de la ressource : « Seuls de dangereux béotiens peuvent soutenir l’utopie que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes sur internet ! »

Il semble que la député Marland-Militello ait anticipé ce billet, elle a donc placé son bon mot. Les « béotiens » auxquels elle fait allusion, ce sont des gens comme moi qui utilisent le Net professionnellement et qui défendront bec et ongles leur outil de travail devant des e-gnares du calibre de la député Marland-Militello.

Bon fini le troll, on passe maintenant au fond du problème.

Pour la député Marland-Militello, comme pour Nicolas Sarkozy, Internet c’est une industrie. Pour nous internautes, c’est un écosystème. Il semble compliqué de continuer à discuter avec des politiques qui ne sont toujours pas foutus de prendre la dimension sociétale de cet outil et qui persistent à l’assimiler à un « marché » comme un autre. Pour preuve, là où Internet méritait son propre ministère, on l’a donné en pâture au Ministère de l’Industrie et des Finances. Là où on attend de voir la société civile intervenir sur les notions de neutralité du Net on file le bébé aux entreprises qui ont l’illusion de se partager l’Internet.

Muriel, entre nous, retenez bien ceci. Internet, c’est un gros iceberg, ce que vous en voyez, c’est la face que vous pensez connaître, qui ne vous plait pas et que vous avez envie de noyer. Mais à force de chercher à cacher l’iceberg sous l’eau, il y a un moment où le bouzingue va vous revenir dans la tronche…

Twitter Facebook Google Plus email

2 thoughts on “La député Marland-Militello s’enrhume le neurone… encore”

  1. Effectivement, à part pour enfoncer des portes ouvertes et servir un discours digne du moyen âge, je ne vois pas trop bien l’opportunité de son intervention qui laisse , à supposer que l’on arrive à la digérer, un arrière goût de propagande même pas bien ficelée.
    A moins…. Qu’elle ne soit en fait qu’un transfuge du ps chargé de faire descendre la cote de popularité du président. Parce que vu ce qu’elle sort parfois hein, il y a quand même de quoi s’interroger….
    Bon, en tout cas, on pourra pas dire qu’elle ne connait rien à l’informatique… Manifestement elle maitrise le copier-coller…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *