La démocratie, ce n’est plus ce que c’était, ma bonne dame…

Oh, je sais… Le temps passe et l’on oublie. Je me souviens, moi, d’un homme. Il s’appelle Robert Badinter. Cet homme, est l’artisan de l’abolition de la peine de mort en France. C’était le 30
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

31 thoughts on “La démocratie, ce n’est plus ce que c’était, ma bonne dame…”

  1. Euh, le discours existe dans la BD, quand il prend les commandes de la tour de télé. Il n’est pas exactement le même (l’auteur joue avec les terme pour tourner cette adresse à la nation comme le discours d’un employeur mécontent d’un employé) mais la notion de la responsabilité collective devant les erreurs des dirigeants est bien là.

      1. En effet le discours est différent dans la BD, mais il est à noter qu’il s’agit d’une critique de l’administration de Margaret Tatcher, qui se calquait très bien sur la politique de Bush. A lire également, l’éditorial d’Alan Moore lors de la publication de V pour Vendetta dans les années 80. On y retrouve le même dégoût des manipulations politiques.

  2. Au 5e paragraphe : « Gagnons ici notre point Godwin »

    Non ! point Godwin ne se gagne pas il s’atteint (mais à la limite pourquoi pas)

    Mais surtout, il s’atteint lors d’une discussion, un échange d’avis (à la limite lors d’un interview) lorsque une personne parle de y évoque la 2e guerre mondiale, les nazis ou hitler car n’ayant plus d’argument…

    Il ne fonctionne pas dans le cas d’un texte source, alors que l’exemple y est tout à fait justifié

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_Godwin

    1. :)
      c’est juste que j’anticipais sur les discussions qui ne manqueraient pas d’avoir lieu dans les commentaires en dessous de l’article. Ce passage était destiné à désamorcer l’éventuelle discussion sur le thème : « on ne peut pas comparer gnagnagna », ou « pourquoi faire un lien entre hitler et ben laden, les prisons de la CIA et les camps ». Bref…

  3. Ping : Ben Laden®
  4. « Peut-on raisonnablement se réjouir de la mort d’un homme ? »

    C’est avec plaisir que je lis ceci. J’ai beau avoir été marqué par les événements du 11 Septembre 2001 et être totalement contre le terrorisme et l’extrémisme, la réaction des gens vis à vis du décès de Ben Laden me paraît disproportionnée. En effet, peut-on raisonnablement se réjouir de la mort d’un homme ? Quoiqu’il ait fait, quoiqu’on lui ait attribué ?

    Merci pour cet article, il confirme un peu mes craintes, à savoir, si on accepte ces choses (comme la torture) et que cela s’intègre parfaitement dans nos mœurs (béwé normal cé la justiss koé), à quoi doit-on s’attendre dans les futurs standards culturels et sociaux ?

  5. Content de voir que je ne suis pas le seul à penser que d’avoir tuer Ben Laden n’est pas digne d’une démocratie.

    Et puis, franchement, le seul intérêt de le tuer si « tard » risque principalement de faciliter une montée future des « peurs » en attisant les terroristes ou simplement en permettant de faire passer cette idée à travers les médias.

  6. J’aime cette article, c’est une réaction quel’on a pas assez entendu je pense. Je vais me faire l’avocat du diable sur deux choses cependant: la majorité des commentaires des chefs d’état etc ont étés fait a chaud ou la version officielle était que Ben Laden s’était défendu, difficile de blâmer le soldat qui lui a tirer dessus dans ces conditions. Mais heureusement a mesure que les infos tombent et qu’on se rapproche d’un simple assassinat des réactions se font entendre.
    Enfin sur le Peut-on raisonnablement se réjouir de la mort d’un homme ? Bien sur que le voir devant un tribunal aurait été bien plus respectueux des valeurs que les démocraties prétendent incarné, mais pour le coup je pense que l’état Américain a fait la son devoir envers ses citoyens. Au nom de la sécurité dont tu parles justement. Entre les limitations drastiques au libertés individuels et le flicage de bush (fait au nom de cette peur, au nom de cette sécurité) et a l’assassinat de Ben Laden pour moi il y a un monde. Je n’ai pas l’impression d’avoir sacrifier la moindre de mes libertés avec cette histoire. Et dans un cadre exceptionnel tel que celui ci je suis prêt a accorder a l’état ce droit de vie sur un homme qui est tout de même un meurtrier de masse et qui représente une véritable menace. Ça rentre dans le même cadre que par exemple le droit de l’état a déclarer la guerre.

    1. Du coup, on va aller tuer Bachar el Assad parce qu’il tire sur son peuple (en masse)
      Mais comme le dis Chomsky (suivre le lien dans l’article), il ne serait pas idiot non plus, que, selon ta logique, Al Qaida envoie un commando tuer Bush Jr. qui est responsable de bien plus de morts innocents que Ben Laben.
      http://owni.eu/2011/05/05/the-war-on-terror-in-numbers/
      La liste est longue. Il ne va pas rester grand monde de vivant…

      Enfin, amener Ben Laden devant un tribunal aurait été, in fine, plus utile aux familles des morts du 11 septembre.

  7. N’oublions que ce procès aurait eu lieu aux US, dans un pays profondément traumatisé et dont l’envie de vengeance a été attisée pendant des années durant le gouvernement précédent. Vous imaginez le bordel si Ben Laden avait été amené à Washington? 1 tentative d’assassinat à la minute ! En faisant tel qu’il l’a fait, Obama n’en aurait-il pas fini avec toute cette foutue histoire de la manière la plus calme possible ?

  8. Une réaction sensée comme on en manque, que ce soit dans la presse papier ou numérisée (hormis Charlie hebdo et quelques autres). Penser qu’il puisse y avoir une raison suffisante pour mettre fin à la vie de quelqu’un est absurde, qui plus est en prétendant défendre de telles valeurs. Si l’on ajoute à cela le commentaire de Chomsky et son rappel des faits (et, en dehors de la revendication via Al jazheira) des preuves quand à son implication dans cette entreprise meurtrière, on en revient à de l’habeas corpus pur et simple, censé avoir disparut il y a de cela des années du fait de cette « démocratie ».
    Les commentaires, même émis à chaud, par la plupart des dirigeants et hauts responsables politiques peuvent en effet être inquiétants : certes, de part son discours, il représentait une menace pour les personnes qui y ont adhéré comme pour les victimes de leurs exactions, mais se ranger au même niveau que celles-ci est en tout point contre-productif. Les tensions existantes entre extrémistes de tous bord et les instituions auxquelles ils vouent déjà une haine certaine n’en seront que redoublées.
    Il ne s’agit pour moi en rien d’une conclusion mais plutôt d’une simple étape dans une escalade qui ne semble pas proche de son dénouement… Triste.

  9. J’ai personnellement essayé de porter cette idée à quelques personnes de mon entourage, les réactions étaient en deux temps:
    – Oui tu as raison…
    – Mais si on l’avais fait prisonnier il y aura eu des prises d’otage dans les ambassades américaines pour réclamer sa libération.

    Mais depuis 10 ans que l’on torture des « talibans » (quand c’est pas des civils a la peau un peu trop bronzée) à Guantanamo, combien il y a eu de prises d’otages pour en libérer ? Combien de temps a pris le gouvernement américain pour annoncer qu’il y avais trois dangereuses personnes à la tête d’Al Qaida et que l’armée devais rester en place du coup ?
    Et surtout, depuis 10 ans que cela s’est produit, combien de preuves réelles incriminent ce bouc émissaire qu’est l’oncle Ben des attentats du 11 septembre ?

    La vraie raison de ce meurtre ne serait tout simplement qu’un manque de preuves?
    « Si on fait un procès, on aura pas de preuves, on nous demandera des comptes pour les guerres menées depuis. Au moins, si il meurt maintenant on nous fera moins chi*r, on sera peut-être même félicité. Vas-y John, butte le et débarrasse toi du cadavre au cas où. »
    (résumé du débat qui tiens depuis quelques mois puisque l’armée américaine connais la position du ‘sieur depuis un petit moment)

  10. Une belle idiotie d’abolir la peine de mort. Maintenant les prisons sont surpeuplées et les meurtriers, violeurs, voleurs et tous ces fils de prostituées n’encourent même plus leurs peines où reviennent prématurément dans la société à cause du manque de places et du manque de moyens financiers pour les garder, maintenant les violeurs en groupe d’une adolescente sont laissés en liberté avec une simple tape sur les doigts, parce qu’encore une fois « on n’a pas les places et les moyens financiers pour les mettre en prison », et puis « ils sont jeunes, ils n’ont que 14 à 16 ans, ils veulent violer comme les grands c’est tout. ».

    L’assassinat de Ben Laden n’est pas démocratique ? Il est donc plus démocratique de le mettre en prison, afin qu’il s’en évade sans trop d’effort et recommence à tuer des gens.

    « Dans les camps mis en place pour interroger des gens qui parfois n’étaient rien d’autre que des bergers Afghans » … et pour la plupart des meurtriers, et souvent violeurs, multi-récidivistes.

    Bref, cet article m’a bien donné envie de vomir.

        1. Mais ça a beaucoup plus de sens que ce que vous racontez vous savez.

          (c’est ma minute ‘je perds mon temps’ de la journée, je le sais bien)

          D’une part il est de notoriété publique que la peine de mort ne désengorge pas les prisons et ne réduit pas le crime. A moins, bien sur, de se mettre à tuer tout le monde. Demandez donc aux USA. De plus, bravo de mettre dans le même panier un délit et deux crimes fort différents. Ca va dans le sens d’un débat sain et structuré.

          Zappons l’exemple hors sujet, non sourcé, tiré droit d’un argumentaire de campagne politique à vocation « sécuritaire » (comme ils disent).

          Zappons aussi votre histoire d’évasion, parce qu’à son age, s’échapper d’une prison militaire US avec sa dialyse sous le bras c’est assez comique. Vous auriez pu trouver mieux comme argument, tiens je vous en donne un: des vilains terroristes auraient pu prendre des otages pour exiger sa libération. C’est déjà plus solide.

          Mais bref, l’intérêt de l’arrêter vivant n’est pas de le mettre en prison, c’est de pouvoir le JUGER. Non seulement c’est ce que fait une vraie démocratie, c’est même sa force. Mais aussi parce que ça aurait été très probablement fort instructif. Bien entendu jamais les US et le Pakistan n’auraient voulu que ça se passe ainsi.

          « … et pour la plupart des meurtriers, et souvent violeurs, multi-récidivistes. »

          WTF ? Vous en savez quoi exactement des dossiers des détenus secrets dans ces camps? Ou c’est pour dire que tous les arabes sont des cumulards voleurs/violeurs/tueurs? Parce que la dernière fois qu’un militaire là bas à fait une déclaration à leur sujet c’était pour admettre qu’il ne savait pas bien ce que la plupart de ces gens faisaient la bas, qu’ils étaient le plus souvent « dénoncés » pour la prime qui va avec.

          Et quand bien même dans le tas il y aurait des meurtriers, ces derniers méritent un procès comme tout le monde.

          C’est bien beau de prôner la peine de mort à tout va pour tous ces méchants qui vous font peur au journal TV ou qui vous ont traumatisé d’une manière ou d’une autre (parce que si ce n’est pas un troll, ce dont je doute, et bien ça se voit). Mais ce que vous raconté n’a ni sens ni argumentation. Juste de la haine. Grandissez un peu.

  11. @Artur : Considérer la peine de mort comme une solution revient à pouvoir donner à une personne, même si elle est censée représenter un idéal judiciaire impartial, un pouvoir qui la ravale au même rang que ces condamnés. Certes les récidivistes existent, et le problème des mises en liberté est important. Mais risqué ne serait-ce que la vie d’un seule innocent par incapacité à faire face à des problèmes tels que la surpopulation carcérale n’est qu’une autre manière de se voiler la face. Quand à une exécution sommaire et sans procès, elle ne présente pas le moindre avantage pour une société soit disant « civilisée », hormis se départir de toute responsabilité vis-à-vis de toutes les calamités de la « chasse au laden ».

  12. Ah elle est belle la démocratie victorieuse face aux vilains terroristes.
    Cette même démocratie qui a formé Ben Laden, favorisé l’émergence de ces terroristes, financé Al-Qaïda, car dans les années 80 ils étaient bien utiles pour combattre le vilain ennemi russe en Afghanistan. Une amie m’a dit à propos de la mort de Ben Laden « c’est un infanticide ». C’est totalement vrai.
    Ben Laden est l’incarnation des magouilles géopolitiques mondiales.

  13. @Chopper:

    Pour préserver la vie d’un innocent qui serait exécuté par erreur, pour que les tribunaux gardent les mains propres, on laisse des dizaines de victimes subir les sévices des graciés de la surpopulation carcérale. Il n’existe pas de solution parfaite, et l’abolition de la peine de mort a plus empiré les choses qu’elle ne les a arrangées.

    Quant à l’exécution sommaire de Ben Laden, je pense encore que c’etait la meilleure des solutions, aussi peu civilisée soit-elle. Qu’y a-t-il de plus important : sauver la vie de milliers d’innocents des attentats d’un Ben Laden qui se serait sans aucun doute évadé de quelque manière que ce soit, ou garder les mains propres pour se dire « civilisés » plus tard ? Là encore il n’existait pas de solution parfaite quand à exécuter Ben Laden ou non.

    Que me répondrez-vous à ça ?

  14. Le tuer ne fait de lui qu´un martir aux yeux de ses sympatisants. De plus je ne vois pas de quel droit, un homme peut en tuer un autre, un homme qui ne represente plus une menace, un homme qui en democratie devrait etre enferme a vi. On peut changer, bien sur il n´aurait pas meritait sa place dans la societe mais peut etre compris, compris ce qu´il a fait. Je pense que en ouvrant les yeux, la prison a vie aurait ete pire, bien pire et mieux, bien mieux pour lui, et pour la democratie.

  15. Je dirais que la réponse a déjà par SerialKicked dans sa tirade, pour la plupart des points que vous soulevez. Quant à savoir s’il était vraiment le seul responsable du 11 septembre… il s’agirait de simple démagogie, considérer qu’un attentat de cette ampleur ne put être le fait que d’un seul homme, et que sa mort apportera un soulagement ou même un relâchement des attentats…
    Il ne s’agit certainement pas là d’une simple araignée dont les pattes cesseront de bouger si l’on coupe la tête, et les États-Unis ont eux-même admis qu’Al’Qaida avait pour dirigeant une sorte de triumvira bien plus qu’une seule tête pensante.
    J’en reste donc persuadé qu’en dehors d’un coup politico-médiatique doublé d’une profonde insulte aux fondements de la démocratie, la mort de Ben Laden n’a vraiment rien apporté.

    1. J’avoue ne pas avoir été au mieux de ma forme. C’est un peu la faute au Captcha, j’ai premièrement tapé un beaucoup plus long message calme et argumenté, que j’ai posté pour me retrouver devant un « token error blabla » qui a tué mon post initial. Erreur con de ne pas avoir fait ça au bloc note, mais du coup ma seconde tentative fut plus cinglante que je ne l’aurais voulu en la relisant à froid maintenant.

      Toujours est-il que son post était monstrueusement trollesque, donc je ne regrette qu’à moitié.

      btw, j’aime beaucoup cette réunion de personnes / sites que je suivais déjà indépendamment depuis des années. C’est intéressant comment l’environnement politique actuel force les tekos à sortir de leur « neutralité » habituelle, c’est aussi inquiétant quelque part.

  16. Bonjour à tous,

    Ce que moi je trouve encore plus disproportionné c’est que des États émergents comme les USA et autres dépensent des milliards d’euros ou de dollars pour aller fusiller en grande partie de pauvres gens qui ne demande rien à part un peu de pain tous les jours. Et bizarrement cela choque moins que la mort d’un soit disant criminel.
    Ou encore qu’on déplore la mort de 4 personnes au cours d’un incendie…

    Le débat est vaste. Non seulement ces états se vantent et déploient leurs beaux plumages.
    Mais en vérité si on suppose que Ben Laden ou autres soit disant terroriste sont réellement responsable, combien de morts a t-il fallu pour les tuer pour crier vengeance ? Si on peut parler de mort d’innocents ( à supposer que tuer criminel soit une bonne chose pour la démocratie) combien y en a t-il eu ? A t-on souvent vu les peuples démocratiques observés des minutes de silence pour ces innocents?

    Cela s’adresse à vous et moi à tous ces peuples du monde. Car au fond bien que l’on veuillent nous en dissuader, c’est nous la force c’est nous qui faisons les républiques. Ce sont nos générations actuelles qui seront un jour au pouvoir et si nous ne sommes conscient aujourd’hui de toutes ces petites choses que l’on classe dans le domaine du banal du fait divers, est-ce qu’on sera capable de faire mieux demain ?

    Enfin ce sont des choses un peu brouillonne que je jette par ci par là mais que j’estime les choses sont plus profondes qu’elles ne paraissent.

    Il est certain que si on a la conviction qu’une personne est la cause de la mort de millier d’autres que l’on doit agir. Mais il faut agir pour les bonnes raisons et non pas pour la soif d’argent (pétrole, or et autres ressources…).

    On voit comment certains pays consomment de l’eau pour se laver et s’apaiser tandis que d’autres peinent à assoir leurs besoins vitaux quotidiens !!!

    Plutôt que de dépenser inutilement de l’argent dans la guerre et autre ne vaut il pas mieux aider durablement et efficacement ces peuples dans le respect de certaines valeurs qui leurs sont chères.

    Quand une personne souffre dans la mort d’un parent, d’un ami cher, d’une vie… et que le responsable est bien connu cette personne n’ayant plus rien à perdre et si par malheur se fait enrôlé dans une secte et autres c’est fini. Il faut accompagner, aider tout en respectant la différente de l’autre….

    Enfin c’est une discussion presque sans fin…

    Quoiqu’il en soit je pense qu’il faut aller plus loin pour comprendre profondément les raisons et si on ne le fait pas très rapidement cela ne fera qu’empirer.

    Désolé pour le côté brouillon de cette participation…
    En tout cas bonne initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *