Internet et vie privée : la vidéo à double tranchant

C’est une vidéo étonnante, à double tranchant. Les uns y verront un moyen de mettre en garde les citoyens contre leur tendance à prendre le réseau pour une grande agora où ils peuvent étaler leur vie privée, un espace avec lequel ils s’amusent sans jamais pouvoir imaginer qu’il faut y protéger sa vie privée. Les autres y verront un moyen de pointer Internet comme le lieu de tous les crimes, de tous les abus.

Il n’en reste pas moins que cette vidéo a un mérite : démontrer à tous ceux qui adhèrent au concept de la surveillance d’Internet sous prétexte qu’ils « n’ont rien à cacher », qu’ils feraient bien de revoir ce concept.

Les auteurs de cette vidéo et l’objectif de celle-ci, restent très discutables, mais peut-être y a-t-il là quand même — pour les défenseurs des libertés numériques et de la vie privée sur Internet — une piste intéressante pour sensibiliser le public à ces concepts ?

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: drapher

Journaliste (atypique mais encarté) web et radio — @_Reflets_ et d'autres médias. Ni "désengagé" ni objectif ou neutre, mais attaché à décrire et analyser la réalité, même la plus déplaisante. On the net since 1994. Gopher is power ;-)


6 thoughts on “Internet et vie privée : la vidéo à double tranchant”

  1. Bonjour;
    J’avais posté cette vidéo virale le 10/12/2012, mais elle est toujours d’actualité; il est bon de le rappeler, même si la majorité des facebookeurs, la twitosphère ou autre n’y seront pas sensibilisé! Ou alors cette vidéo n’a pas assez été rediffuser.
    Cordialement.
    Post-scriptum (je n’utilise plus l’abréviation pour des raison de principe très bête: pas de publicité pour un parti, qui d’ailleurs à force d’être « parti » ailleurs, va bien finir par arriver à n’être plus rien), bref tout cela pour simplement dire que j’ai eu l’occasion de reposter certain de vos articles en vous citant et en mettant un lien direct, bien évidemment.

  2. Ce n’est pas un fake?
    Ils ont utilisé quoi comme identifiant de base? Les gens leur ont donné leur nom?
    Parce que j’ai essayé avec de la reconnaissance d’image sur Google, franchement c’est très loin de pouvoir retrouver quelqu’un simplement à partir de son visage…

    1. Le prétexte est un test pour une émission de télé. Les « sondés » sont sans doute préalablement inscrits sur une « liste d’attente » avec à minima leurs noms et prénoms, et peut-être un minimun d’informations supplémentaires (pour discriminer les homonymes sans attirer l’attention).

      Je serais curieux de savoir combien de ces personnes ont intimement été convaincus des « pouvoirs » du voyant pendant un moment… Comment l’hypothèse farfelue et mainte fois démontée de superpouvoirs peut-elle être préférée à une simple réflexion sur la collecte d’information sur Internet?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *