Il paraitrait que Facebook, ce ne serait pas le top pour le respect de la vie privée…

Alors là, Reflets tombe des nues… Ce matin, la revue de presse de France Info nous apprenait que les nouvelles fonctionnalités de Facebook étaient mal perçues par les internautes parce que, peut-être, cela transformerait le réseau social en Big Brother©. Non ? Vraiment ? Incroyable.

Voyons voir… Avant les dernières modifications, le réseau social en question n’était pas un Big Brother©, mais un simple point de ralliement où de gentils internautes se retrouvaient pour discuter, échanger les goûts culinaires, les photos du petit dernier, toussa, toussa… Bisounours quand vous nous tenez…

Depuis sa conception, Facebook est le plus gros aspirateur à données personnelles qui ait jamais été inventé. Les journalistes spécialisés s’offusquent aujourd’hui de constater que des cookies permettent désormais à Facebook de suivre votre navigation même lorsque vous vous êtes déconnectés. Ciel!

Devant le tollé Facebook annonce qu’il va modifier ça. Mais, façon Nicolas Sarkozy (deux pas en avant, un pas en arrière) il ne dit rien sur ce qu’il devrait faire à propos du bouton Like qu’il utilise pour collecter des données sur des internautes qui ne sont même pas inscrits sur le réseau social.

En 2005 déjà, Ryan Junell expliquait à Webzine que désormais, les services de renseignement voyaient leur travail facilité dan la mesure où les internautes remplissaient leurs fiches eux-mêmes. Et Jonas Luster raillait les logiciels ou les media « sociaux »:

Social networking is a non-existent, overused and over hyped concept

Pour lui, un réseau social se construit dans le monde réel, en invitant des amis à diner. Pas sur un site 2.0.

J’ai pu constater dans une entreprise qu’un type qui avait demandé à une collègue d’être son ami sur Facebook ne disait pas bonjour à cette collègue en la croisant car il ne savait même pas qui elle était dans la vie réelle…

Mouammar and Bachar « Like this » social network

Le printemps arabe nous a montré que les dictateurs aiment beaucoup les réseaux sociaux. Au point de torturer des gens pour obtenir leurs codes d’accès et retracer leurs contacts. Mieux, les dictateurs en viennent à détourner le trafic Internet des opposants pour récolter leurs informations liées à leur activité sur ces réseaux. Ce n’est pas pour rien. Certains ont même fait forger de faux certificats SSL. Facebook n’est pas seul en cause dans cette histoire. Google est bien placé. Twitter aussi.

Vous avez bien joué avec Facebook ? Sortez de ce réseau avant qu’il ne soit trop tard. Utilisez le pseudonymat, cryptez, injectez des données farfelues. Et méfiez-vous des journalistes spécialisés qui vous « informent » sur ces sujets.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

18 thoughts on “Il paraitrait que Facebook, ce ne serait pas le top pour le respect de la vie privée…”

  1. Je vais me faire l’avocat du diable, mais je ne vois toujours pas pourquoi Facebook pose un problème pour la vie privée.
    Quelqu’un de normalement constitué, cérébralement parlant, ne publie rien de personnel sur Internet… la règle est la même avec les réseaux sociaux : avoir un compte Facebook pas avec son vrai nom mais un pseudo (comme on le fait pour les forum), ne pas publier son numéro de téléphone ou son adresse, avoir des amis réels et ne pas accepter n’importe qui, sont des éléments de base pour être tranquille.
    Le problème n’est pas Facebook, qui n’est qu’un outil et les gens font se qu’ils veulent avec, mais plutôt l’apprentissage des comportements à adopter sur le Net.
    Bref, si Facebook aspire les données personelles de « Mehmnoch LeDemon », un être virtuel habitant « l’Enfer » et né le 6 juin 1666, bé qu’il le fasse, ce n’est pas moi.

    D’autre part, je connais un site qui publie les noms, adresses, téléphones d’à peu près tout le monde, ça s’appelle les pages blanches… et on en entend jamais parler…

    1. Facebook, je n’ai pas supprimé mon compte parce que « ça peut servir », y’a pas mal de monde là-dedans dont je n’ai pas l’adresse mail et ça peut servir pour les contacter.
      Et c’est quand-même ce qu’on a fait de mieux comme service de rappel d’anniversaire.

      Le fonctionnement même de facebook est très vicieux, réseau fermé, qui te met en confiance et te pond une certaine forme d’intimité pour t’inciter à publier des données personnelles, et ça tombe bien c’est ça que les gens adorent et recherchent : scruter des profils. Mais le pire vient bien de ce qu’en font les utilisateurs.
      Je vois moi par exemple, je n’ai à peu près rien rempli comme bio/données/parcours et tout ce que veut savoir facebook de moi, et bien mes « amis » qui se font chier, prennent gentiment le temps de le faire pour moi, indiquer dans quelles écoles j’ai étudié, dans quelle ville j’habite, et sur quelles photos j’apparais. Même si je peux (pour l’instant) ignorer, c’est effarent ! Comme si je n’étais pas capable de le faire SI j’en avais envie :-\
      Moi au début j’ai voulu faire un peu de prévention, d’éducation, passer des messages, stopper les chaînes mails sur les murs, signaler des hoax (évidents bien sûr), mais nan, ce réseau est peuplé de… de… de gens qui ne veulent ni comprendre ni voir plus loin que leur bout de leur nez. Ils échangent, ils jouent, ils s’amusent, facebook gagne du fric, tout le monde est content.

      Et il y a peu de temps, j’ai découvert que j’avais mis mon téléphone portable dans mon facebook (mais privé, que moi seul pouvait voir). Alors je me suis empressé de le virer. Et paf, le jour même, j’ai eu un problème de connexion à mon compte. Pour le réactiver, je devais obligatoirement renseigner mon numéro de mobile. C’est pas ouf ça ?

      @Mehmnoch
      Pour les pages blanches, oups, c’était il y a seulement 4 jours…

    2. Je pense que tu n’as pas bien saisi l’article (rassure-toi, tu n’es pas le seul) :
      C’est Facebook, ainsi que d’autres mais on parle de lui ici, qui va *sans ton consentement* collecter des informations sur ton profil d’internaute. Et ils font ça à partir de la façon dont tu navigues sur le web.
      Comment ? Grâce à tous les sites qui ont décidé (du pur volontariat en plus) d’installer sur leurs pages les scripts des réseaux sociaux. Malheureusement, parce que les gens veulent en faire le moins possibles, on leur mache le travail, ne serait-ce pour partager un lien ou une vidéo, et cela se fait à travers de scripts encore une fois installés sur les sites que tu visites pour faire du y-a-plus-qu-à-cliquer.
      Comme dit dans l’article (et ailleurs) : ils collectent des données sur des utilisateurs qui ne sont même pas inscrit.
      Et même comme le souligne ravaged, tes amis peuvent devenir tes pires ennemis au niveau de la confidentialité.

      Donc, dire « je fais attention tout seul », c’est comme avec les antivirus, ça ne marche pas. Pour les antivirus, il faut en installer, pour les réseaux sociaux, il faut les abandonn… se tourner vers les alternatives libres, décentralisées, et digne de confiance (la vraie svp).

      Si tu as encore faim et que tu veux te protéger (ça marche aussi bien pour la « plus grande entreprise de moteur de recherche multi-services sur le web » que pour la « plus grande entreprise de mise en relation d’humains sur le web ») :
      http://sebsauvage.net/rhaa/index.php?2011/09/28/17/14/02-le-grand-il

      @ la rédaction : c’est triste à dire, mais je confirme, je le vis, les jeunes adultes n’aiment plus sortir pour manger à un resto (et ce n’est pas une question d’argent). De nos jours, on pousse le vice à fond, celui de s’exhiber et d’espionner (je pousse le bouchon peut-être un peu trop loin). Triste société du web 2.0 (beurk!)

    3. facebook n’interdi pas justement l’utilisation d’un psedo ou de fausses informations ?

      et je n’ai pas fait le tour des commentaires mais il ne faut pas oublier que certains politiques un peut « a coté » excusez moi de le dire comme ca, ont essayé et je suis sur essayent toujours de rendre internet non anonyme, enfin sans psedonymat mais avec les identités réelles des internautes

      les infos des pages blanches sont plutôt des infos de contact, on ne voit pas forcement ou et quand on part en vacances qui sont nos amis ou nos gouts et j’en passe

    4. Il me semble que publier ainsi de fausses informations personnelles sur internet est interdit et puni par la loi en France. C’est contraire aux conditions d’utilisation de facebook qui si il te prends va bloquer ton compte et te priver tous tes contacts jusqu’à ce que tu leur envois copie d’une piece d’identité pour montrer que c’est bien toi et bien ton nom.

      Et puis surtout pas besoin que tu donnes aucune de ces informations là, c’est très facile de les déterminer à partir des autres données sur toi que toi ou tes contacts donne, ça a bien moins de valeur que ce qu’on peut apprendre sur toi à partir des métadonnées et du croisement des données.

      facebook associe à ton profil l’ensemble complet de tout ce que tu as fait sur le site, tout ce que tu as tapé et ensuite effacé sans jamais l’envoyer, les fautes de frappe à 2h du mat un samedi qui indique tu étais sous influence, la photo de qui tu as regardé pendant combien de temps, les pages tierces que tu as visité, dans quel ordre et le temps que tu as passé sur chaque, tout.

      si tu cherches un peu, il y a des cas documentés de gens qui ont suivi le procédure légale et obtenu de facebook copie de ce que facebook sait sur eux. tout ce que je te dis là, c’est dedans.

  2. en son temps, j’avais un peu pété un cable contre tous ces cons qui faisaient tourner sur fessebouc des petitions de protestation contre les fichiers des zuns zé des zautres , contre le capitalisme toussa …
    c’est lassant à force …
    mais on continue …
    Résister , même aux coups de blues …
    En fait j’ai ouvert un compte fessebouc, et en plus j’ai
    trouvé ça chiant !!!
    Un jour, au delà des critiques big-brotheriennes du truc, y en a peut être un qui réalisera que c’est l’outil supréme de la fabrique de crétins incapables de penser, désirer, détester toussa par eux mêmes … white sheeps … bééééééééééé … et en plus y sont même pas comestibles ; leurs gigots !!!

  3. je conseille Ghostery pendant que je passe par là, extensions Chrome ou firefox. il détecte et bloque tous les apis.google, google analytics, quantcats, bouton twitter et facebook, stats wordpress…
    même que des fois ça accélère la navigation :)

    1. ha oui je me réponds :
      pour le reste, en fait cet article est super méchant ! les gens qui viennent ici le lire sont quand même un ptit peu moins crédules que la moyenne des internautes. donc on se moque un peu des autres. ceux kizi croient que facebook ne fait rien de mal (le bien le mal toussa).
      niark !
      du coup je twitte l’article, et je le fous sur mon FB :)

  4. Bonjour,
    Je suis obligé d’avoir un compte Facebook pour communiqué avec un groupe.
    Etant parano, j’ai créé un compte avec un nom modifié, aucune info personnelles diffusée, et juste abonné au groupe sans autres amis.
    Ce qui est plus inquiétant, c’est l’utilisation des cookies: si j’ai bien compris, Facebook collecte des informations de ma navigation, et peut l’associer à mon browser, mon IP, mon compte Facebook. Mais peut-il aller jusqu’à l’associer à mon identité réelle en récupérant des informations de login d’autres sites sur le même browser ?

  5. Le problème n’est pas tellement de savoir si vous publiez ou pas des infos personnelle, mais plutot votre cercle d’amis, qui eux ne se prive pas pour balancez des commentaire, infos ou autre sur vous…une photo en soirée, un avis sur tel publication, une remarque, etc…donc meme si vous ne publiez rien sur vous, les autres s’en charge pour vous…

    Personnelement je ne suis pas inscrit sur le réseau et pourtant, des infos sur moicircule sur ce réseau via mais relations dans la vrai vie…le mieux est de ne pas y etres inscrit…

  6. Personnellement j’utilise RequestPolicy (extension Firefox) qui bloque _tous_ les accès aux sites tiers, donc le bouton « j’aime » peut aller voir ailleurs si j’y suis :).

    Mais Ghostery est-peut-être moins embêtant s’il fonctionne avec une black list contrairement à RequestPolicy qui est plutôt white list.

  7. Questions connes :

    Qu’est ce qui se passerait si conformément à ce que prévoit la fameuse loi informatiques et libertés, on demandait à Facebook de consulter ses données personnelles (celles qu’on a pu saisir volontairement mais aussi celles qu’ils collectent à l’insu de notre plein gré), en obtenir une copie puis exercer son droit d’opposition ?

    L’adresse IP semble être considérée comme une donnée personnelle par la CNIL et certains juges (http://goo.gl/Uo0o2), peut-on d’après vous demander a Google / Facebook / Whatever l’accès aux données non nominatives nous concernant qu’ils ont pu collecter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *