HADOPI : Alors comme ça on veut savoir ce qu’il se passe sur le réseau ?

Vous n’aurez sûrement pas manqué le bilan publié par la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet… A n’en pas douter, nos droits sont bien protégés sur Internet
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

16 thoughts on “HADOPI : Alors comme ça on veut savoir ce qu’il se passe sur le réseau ?”

  1. Excellent papier et bon défouloir, ça fait plaisir. La quantité de liens connexe en fait un bon article de référence sur la situation.

    Il y a 2 questions #5, si la l’une est renommée en 6 Obiwan Kenobi me parait bien correspondre à la réponse D.

  2. Je ne bosse pas rue du Texel mais j’ai envie de participer quand même à question pour un champion :

    Question 1 : réponse D. L’internaute a à sa charge l’intégralité du lien : de son PC au site web qu’il visite, c’est évident.

    Question 2 : réponse D.

    Question 3 : Je ne peux pas répondre car il manque la bonne réponse : un con-pedophile-nazi-pirate-communiste coupable.

    Question 4 : réponse A. Il manque encore la bonne réponse : la soeur de Pierre a bien fait son travail tout en étant quasi neutre. J’ai lu tous ses tweets avec interêt en mangeant des pépitos.

    Question 5 : Manque encore la bonne réponse ! Le délit de négligence permet de sécuriser nos infrastructures nationales en sanctionnant tous les n00bs de l’internet. Par contre, il est évident que ce décret ne doit pas être appliqué aux instituions publiques, aux personnalités politiques et financières et à leurs amis.

    Question 6 : Réponse C. Go out n00b ! La vie, ce n’est pas internet !

    Alors ? Je gagne quoi ?

  3. Héhé, j’avoue que j’ai bien ri à la lecture de cet article. Merci pour ce ton frais, qui peut se permettre d’être quelque peu impertinent car tout à fait documenté, pertinent et sourcé (ce qui n’est pas le cas de la com’ des équipementiers, FAI, ou de la « Haute Autorité Du grOs n’imPorte nawak qui finit en I » et ses grands sages, ou « grands singes », c’est selon…).

    N’est-ce pas toi ‘touff, qui a pris sur ton temps pour leur exposer le pb lié à TMG et son serveur tout moisi il y a quelques temps, qui alerte l’opinion publique sur les dangers du DPI depuis si longtemps ? N’ont-ils :

    A – rien compris ?
    B – rien écouté ?
    C – rien appris (parce qu’ils s’en battent les flans) ?
    D – Obi Wan Kenobi ?

    Où est le compte rendu de l’audit pratiqué sur les infras de TMG (alors que les mails continuent à être envoyés aux « contrevenants ») ? Sera-t-il public un jour ? Où est la transparence dans tout cela ? Et surtout, de qui se moque-t-on ? Quelle tristesse, cet enfumage généralisé. Heureusement que des types comme toi sont là pour expliquer au péquin moyen que je suis, la mécanique et les enjeux de telles pratiques. Merci à toi et aux autres (Owni, fhimt, Bug Brother et tant d’autres), de faire cette vulgarisation des enjeux auprès du plus grand nombre… Bien à toi.

  4. Demande de commentaires, réponse acceptée.

    Q1. D,
    « Je paye pour voir ».

    Q2. D.
    Toutou rien

    Q3. A. incluant D
    >> déclinaison probable: B, C;

    Q4. Cf. réponse de Bobby « Question 4 »

    Q5. Déclinaison concrétisée, trollage délogger.

    Q6. [Travailler] sur A,B,C, afaim de faire valoir.

    Cordialement

  5. @estya_ : Obi Wan Kenobi fait parti de la réponse « fourre-tout » initiée par les guignols sur une parodie de « Qui veut gagner des millions ». Je n’ai pas la TV, mais tout de même : Obi Wan Kenobi a toute sa place dans notre « continuum spatio-temporel ». La réponse « D » qui fait qu’on s’en branle… ;-) Une façon de se masturber sur des problèmes qui n’en sont pas. Obi Wan a toute sa place dans nos sociétés modernes, je trouve ;-) Il s’en fout de l’Hadopi ? Et ça tombe bien, nous aussi…

  6. Question pour un champion numéro 1 : où s’arrête la connexion Internet que je suis sensé sécuriser ?

    Réponse A à D : de ma ma machine au site web que je visite ?

    Question pour un champion numéro 2 : où sont les spécifications du dispositif de sécurisation que la HADOPI devait agréer ?

    Réponse C : DTC au fond à droite

    Question pour un champion numéro 3 : Si ma machine est infectée par un trojan, un keylogger ou une backdoor malgré les 5 euros par mois que je paye à mon fournisseur d’accès et que moins d’un an après mon premier avertissement, elle est réutilisée à des fins de contrefaçon je suis :

    Réponse D : un con (option « Pigeon » offerte par Orange)

    Question pour un champion numéro 4 : Pour HADOPI, Nathalie Kosciusko Morizet a :

    Réponse C : été quasi neutre

    Question pour un champion numéro 5 : Le délit de négligence caractérisée est :

    Réponse C : l’occasion rêvée pour le gouvernement d’introduire le Deep Packet Inspection « pour vous protéger »

    Question pour un champion numéro 6 : En l’absence de dispositif de sécurisation agréé, je peux sécuriser ma connexion en :

    Réponse C : balançant mon ordinateur par la fenêtre

    Malgré le questionnaire, la lecture de ce genre de billets reste toujours déprimant. Snif.

  7. Question 1 : Réponse D? Quoi qu’il trouveront bien un truc supplémentaire

    Question 2 : DMC, évidement.

    Question 3 : Comme Bobby, il manque la bonne réponse : un con-pedophile-nazi-pirate-communiste coupable.

    Question numéro 4 : Réponse C

    Question 5 : Réponse C

    Question 6 : Réponse C. Toutefois, cela doit être possible avec le pare-feu d’Open-Office

  8. Ca me fait penser que demander aux gens de sécuriser leux connexions internet et instaurer un délit de négligence caractérisée c’est comme demander aux gens de faire eux même le contrôle technique de leur voiture et leur coller une amende si c’est mal fait…
    Les gens ne régissent pas parcequ’ils savent pas de quoi on leur parle, ce serait des voitures…

    Au passage, y a des liens qui tombent avec le temps, faudrait voir à trouver une solution à ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *