Grèce : être contre l’austérité, c’est tellement extrême…

Pour ceux qui ont voulu suivre les derniers événements politiques grecs depuis la France, ils ont certainement entendu que les « extrêmes » avaient gagné les dernières élections législatives. En tout cas, c’est à peu près ainsi
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

11 thoughts on “Grèce : être contre l’austérité, c’est tellement extrême…”

  1. Merci cela fais plaisir de lire de tel article.
    Certaine personne de gauche me fond pensé a une droite plus modéré ^_^, mais tous aussi inutile.

    Les Grecs on raison de refusé l’austérité, ces la meilleur solution pour que les grecs sorte de leur dettes même si beaucoup pense l’inverse.

    Cercle vicieux de l’endettement grec.
    Remboursement de la dette = hausse des impôt( politique d’austérité) sans suis une décente du pouvoir d’achat = baisse de la consommation en Grèce et donc moins de croissance pour ensuite finir par une augmentation des dettes de l’État.

  2. Intéressant.
    Par contre, je trouve que citer wikipedia et critiquer ce qui y est écrit pour illustrer ses propos, ça ne tient pas, c’est assez moche.
    Je trouve que ça n’a pas la même valeur que la presse écrite ou même un dico, mais c’est peut-être juste moi…

  3. En fait, le sens de gauche radicale a été modifié, et la presse comme la TV a tendance à l’utiliser dans cette nouvelle terminologie : Wikipédia ne fait que constater ce changement. J’utilise souvent Wikipedia quand c’est carré, parce que l’aspect synthétique est agréable pour le lecteur. Donc critique de qui de quoi ? Pas de wikipedia en tant que tel, wikipedia c’est excessivement vaste et sur beaucoup de sujets pointus aussi fiable que n’importe quel dico, voire plus précis et plus à jour. De nombreux spécialistes y participent…

    Pour finir : je ne critiquais pas Wikipedia, je m’amusais de façon critique qu’il n’y ait plus qu’une gauche dans le sens commun, ce que Wikipedia confirmait : les sociaux-démocrates et eux seuls. Les autres sont de gauche radicale, donc en gros, à l’extrême gauche…

  4. Sur nombre de sujets « de fond », Wikipedia est effectivement plus complète et plus « à jour » que les encyclopédies payantes. Au niveau scientifique, une étude publiée dans la revue « Nature » la plaçait largement devant quant à la qualité des articles…

  5. Vous etes gentil avec les grecs en disant qu ils ne sont pour rien dans l etat de leur pays. C est quand meme eux qui ont elus leurs dirigeants qui ont pendant les 20 dernieres annes dilapides non seulement l argent de l etat grec mais aussi celui des aides de l UE
    C est comme dans ma ville d origine (dans le sud de la France, pas en grece !!) ou les gens se plaignent des impots locaux mais qui ont elus une crapule notoire a la mairie (il a meme ete condamne pour avoir tape dans la caisse mais c est pas grave, une majorite d electeurs ont vote pour lui quand meme)

    Quant au programme de Syriza, je me demande bien comment ils vont payer toutes leurs nouvelles depenses. Avec les impots que touche l etat grec, ils n arrivent meme pas a faire face a leur depenses actuelles (je parle pas la des depenses pour rembourser leurs dettes mais simplement d avoir un excedent primaire comme l italie.)
    Apres ils peuvent essayer de faire payer des impots a ceux qui fraudent, mais c est une politique de longue haleine et qui necessite un etat qui fonctionne correctement (ce qui n est pas le cas de l etat grec, ou la corruption est notoire)

    1. Je ne pense pas que le peuple Grec ait vraiment eu le choix de choisir son gouvernement, ça n’aurait rien changé, la faute vient uniquement de l’Europe et des finances. Si c’était le gouvernement Sarkozy ou celui d’Angela Merkel qui aurait été en Grèce, ça aurait été exactement la même situation. La Grèce a subit en premier ce que d’autres aurait pu subir uniquement à cause d’un tas d’échanges financiers douteux qui se sont probablement échangés plus facilement là-bas.

      1. s il y a des elections, ca veut dire qu on choisit son gouvernement. Bon c est vrai que dans la pratique le systeme limite les choix (par xe en france qui a vraiment volu Sarkozy ou Hollande comme president, meme s ils ont vote pour eux)

        Mais dans le cas de la grece, ca fait pres de 30 ans qu ils elisent et reelisent des politiciens notoirement corrompu

        l europe a certes une responsabilite dans cet echec. la premiere c est d avoir paye depuis les annnes 80 sans exiger que l argent soit utilise a bon escient. La seconde c est d avoir (sur la demande de sarko) voulu epargner les banques en ne suivant pas Merkel qui voulait que la grece fasse defaut (ce qu elle a finit par faire)

  6. Va donc leur faire ton discours sur le libéralisme.

    Il te recevrons a bras ouvert assurément.

    Avec peut etre quelque caillasse dans les mains m’enfin, tu ne boudera pas ton plaisir.

    1. ce que j ecris n a rien a voir avec le liberalisme ou autre ideologie. C ets un peut facile de vouloir discrediter les gens en leur collant une etiquette.

      Si vous elisez des crapules qui tapent dans la caisse, que votre etat ne fonctionne pas (pot de vin generalise, passe droit, fraude fiscale erigee en sport national) il faut pas s etonner du resultat. C est vrai en grece comme ailleurs

      Si les grecs n arrivent pas a se remettre en cause et reconnaitre que la premiere cause de leurs problemes c est leur comportement, ca sert a rien de financer un trou sans fond. On ne peut aider les gens contre leur gré. Dire que c est la faute des autres c est facile, ca permet de s exonerer de toute responsabilite et meme de se presenter comme victime. C est vrai qu grec qui touche 500 € par mois peut etre amer. Mais il doit se demander ce qu il a fait pour changer les choses quand l argent de l UE coulait a flot. Pourquoi a t il vote pasok ou nea demorcatia, 2 partis basés sur le nepotisme

      PS: c est pas une attaque contre les grecs en général. on a le meme fonctionnement en France dans certaines regions, comme par ex la corse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *