Grèce : c’est parti mon kiki

Les politiques sont décidément pathétiques. Aux crises majeures, ils n’ont à opposer que leur « same old bullshit ». Tout en croyant que la population va prendre ces arguments pour argent comptant. Ahem. Il s’est pourtant passé
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

11 thoughts on “Grèce : c’est parti mon kiki”

    1. Il faut dissocier ce qu’ils vont faire de leur communication or ils ne peuvent pas toujours expliquer ce qu’ils veulent faire.

      (c’est une variante de mon commentaire d’avant).

  1. Il me semble qu’il y a une échance au 20 juin pour que l’Europe et le FMI passe à la caisse et ‘sauver’ la Grèce. Bien sur, les conditions en contre-partie sont inacceptables. Quasi une mise sous tutelle de la Grèce.

    Bon en résumé ? ça craint grave.

    Ceci dit en europe, la relance se confirme avec des taux de croissance à 2% (2,6% en allemagne). Mais bon faut encore creer plus d’emplois.

    1. Par exemple Wisconsin. Et, aux dernières nouvelles, ils ont réussi à empêcher la mise en place d’une loi anti-syndicale. Ils étaient une bonne pétée de milliers, sur plusieurs semaines.
      Même qu’en Egypte il y a eu des banderoles de soutien au Wisconsin. Comme quoi, même avec un Internet tout coupé par Mubarak, ils arrivaient à s’informer.

  2. Moi j’ai une question un peu naïve…

    J’ai bien compris que le financement de la dette grecque avec les plans d’austérité qui lui sont appliqués ne sont pas une bonne solution : c’est le peuple qui paie pour les erreurs des banques et de l’état, et ca ne permet pas de relancer le pays.

    Mais alors, quoi faire ? J’aimerais qu’on m’explique quelles sont les autres solutions pour :
    1. faire en sorte qu’à l’avenir un pays n’en arrive pas là
    2. permettre à la Grèce de se sortir la tête de l’eau et retrouver la croissance avec un bon niveau de vie pour le peuple…

    PS : je polémique pas, je critique pas, je troll pas, je veux juste comprendre :-)

    1. :)
      je ne suis ni politicien, ni économiste, mais je veux bien en discuter.

      Désolé pour le délai de publication de votre commentaire, il avait été placé en indésirables par le robot. Je viens de m’en apercevoir.

  3. Il faut quand meme pas exonerer les grecs de toute responsabilites dans ec qui leur arrive

    Qui a vote pour des politiciens corrompus ?
    Qui va voter pour quelqu un qui va vous dire qu il va falloir se serrer la ceinture alors qu un autre promet de raser gratis (pas la peine d aller voir chez les grecs (sic) pour ca ;-( )

    Sinon les plan de soutiens a la grece ont permit de transferer les pertes du prive au public. Avce l argent du FMI et de l UE, les grecs ont rembourse les credits des banques. Quand ils feront defaut, ce seront les etats qui seront en premiere ligne

    Nationalisation des pertes, privatisation des profits. Rien de neuf sous le soleil, on avait deja ca sous Mitterrand, il y a 30 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *