Gouvernants du monde entier : choisissez votre camp avant qu’il ne soit trop tard

Vous n’y pouvez rien, c’est quelque chose que vous n’avez pas choisi et que vous ne pouvez pas différer. C’est l’heure du choix. Les événements au Maghreb vous l’imposent. Et pour l’instant, vous faites le
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

5 thoughts on “Gouvernants du monde entier : choisissez votre camp avant qu’il ne soit trop tard”

  1. c’est triste à dire, mais je pense que les gouvernements doivent limiter leur intervention dans les pays qui se révolte

    parce que, je pense que si, genre les usa, participent trop activement à la révolution, le retour de flamme pourrait être la mise en place d’un nouveau gouvernement très anti-américain (/occident), par peur de perdre son identité (toussa…)

      1. ah non, je ne crois pas qu’il tiendra, et tant mieux

        ce que je veux dire, c’est que, ok, on peut faire pression pour que mubarak se casse, mais pas que les US installe un gars à eux, ni même qu’on apprenne qu’il y est des relations entre le successeur de mubarak et les US, car ça se retournera contre eux, je doute qu’ils aient envie d’un nouvel ennemi

  2. En même temps, si Mubarak est en place depuis 30 ans, c’est grâce aux Etats-Unis et en particulier à leur apport financier par le biais de la CIA.

    L’Egypte se serait entourée de la Jordanie et d’Israël, ensemble ils auraient lancé une guerre contre Israël. Mettant fin à la division des pays du Maghreb et du Moyen Orient, leur permettant ainsi de monter en puissance et de repousser les tentatives de prise de pouvoir sur les pays producteurs et importateurs de pétrole.

    Ce qui se passe en ce moment, c’est que les Etats-Unis discutent avec Mubarak pour organiser la suite, pour pouvoir mettre un autre pantin hostile à l’idée d’une guerre contre Israël, la colonie qui les divise tous aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *