Fukushima mon amour

La propension des dirigeants politiques à ne pas tirer les leçons des événements est déconcertante. Reflets a longuement disserté sur les décisions politico-économiques face à la crise financière qui secoue la planète depuis quelques années.
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

21 thoughts on “Fukushima mon amour”

  1. Pas mal de matraquer des handicapés. Un jour ces policiers recevront le retour de bâton, et là… ça fera mal. De là, une nouvelle forme de démocratie apparaitra. Tous ces oligarches savent qu’ils ne font que profiter des dernières secondes qui les séparent du départ. Alors, ils en profitent au maximum.

    1. hum … en regardant bien la photo, je pense que c’est une personne à coté de l’homme en chaise roulante qui se fait matraqué.

      quoi qu’il en soit, excellent article, comme toujours.

        1. nope.
          1) la police est un outil de « protection » des populations. Pas un outil au service des gouvernements pour mater des manifestations pacifiques.
          2) normalement, le policier a lui même un cerveau qui commande sa main.

    1. Va faire un tour à casto ou leroy merlin ou tout autre magasin de bricolage.

      Tu as deux types de pompes, des pompes à aspiration qui créent une dépression par rapport à la pression atmosphérique terrestre (1 bar) et des pompes immergées qui poussent l’eau.

      Avec des pompes aspirantes, la physique tant que l’on ne pourra augmenter la pression atmosphérique permet de remonter de l’eau sur une hauteur maximum de 10 mètres. Si tu souhaite remonter de l’eau sur 35 mètres il faut une pompe qui soit alors placée en zone inondable et qui va pousser l’eau pour lui faire passer l’obstacle.

      Que la centrale ait été au sommet de la crête ou là ou elle a été construite, les pompes auraient été installées en zone inondable et il y aurait eut un risque de défaillance suite à leur immersion.

      Après au vus des dégât observés avec le tsunami, la protection des pompes n’aurait pas été certaine même avec la centrale au sommet de la falaise.

      http://www.dannychoo.com/post/en/26204/Onagawa.html

      Il y a eut des pressions assez fortes exercées par l’eau pour tordre des poutres métalliques de façon impressionnante.

    2. Bep jardinerie du dimanche.

      Sachant que la pression atmosphérique est d’un 1 bar et que la pression d’une colonne d’eau de 10 mètres est d’un bar. De combien au maximum peut on pomper de l’eau avec une pompe à aspiration.

      Donc, si les pompes avaient été placées au bas de la falaise pour pouvoir fonctionner en refoulement, auraient elle été immergée lors du tsunami et mise hors d’état?

  2. La question est comment faire ?
    Les éoliennes, les écolos sont contre. Le photovoltaique n’est pas si vert. Le charbon c’est sale. L’hydraulique est presque exploité à 100%.

    Le risque est de stopper la construction de nouvelles centrales et de devoir exploiter les anciennes pendant encore 30 ans. Ca ce serait dangereux.

    67’000 morts, cyniquement c’est acceptable pour 50 ans de nucléaire.
    Tremblement de terre en haiti : 230 000 morts
    Les rupture de barrage ont causé plus de morts (40 000 en 1979 au Gujarat).
    En suisse, 365 milions (ces jours un franc == 1 euro :-) de dégats pour la rupture d’une conduite.

    On consomme donc on doit produire (avis d’un electricien, non actionnaire d’areva).

    1. « On consomme donc on doit produire (avis d’un electricien, non actionnaire d’areva). »

      La réponse est dans ta question : consommer le moins possible.
      Alors non ça ne changera pas le monde que tu éteignes ta lumière quand tu sors des toilettes, encore que…

      Ceci aidera peut-être (désolé pour le lien) : http://www.lefigaro.fr/voyages/2010/09/25/03007-20100925ARTFIG00002-j-ai-vecu-six-mois-en-ermite-au-bord-du-lac-baikal.php

      (dites y’a moyen de mettre des balises html dans les champs commentaires ?)

      1. La russie c’est magnifique (je viens de Sverdlovsk). Le type y a vécu six mois, pourquoi
        il y reste pas ? La sibérie c’est beau mais pesant.

        Bien sur il faut faire attention. Mais avec l’électronique (mort au convertisseur pourris des box adsl qui consomme un max à vide), les trains, les voitures électriques, … la consommation est à la hausse.

        Au mieux elle est stabilisable mais la diminuer n’est pas vraiment possible.

        Et puis il y a toute la consommation industrielle
        qui est difficile d’améliorer.

        1. Le pb est que l’homme en veut toujours plus. Si l’on redescendait à l’échelle d’une communauté, aurait-on aucun besoin d’énergie ? N’est-ce pas une aberration de travailler à 60 kms de chez soi ?

  3. Une théorie qui circule consiste à affirmer que les dirigeants cherchent à tout prix la guerre civile.
    Pourquoi ?
    Afin de justifier et prendre des mesures de contingentement, de restriction, de sécurité, de fichage et de flicage qui, en temps ordinaire, ne passeraient pas.
    Une théorie cousine affirme que lorsqu’un état a perdu sa légitimité il n’a d’autre solution que de recourir à la force afin de recouvrer cette légitimité.

    C’est, semble-t-il, ce qui s’est passé en 2011 aux Etats-Unis d’Amérique : rien de tel qu’une petite surprise pour resserrer les liens nationaux, justifier des mesures allant contre les libertés individuelles et créer de la richesse (Haliburton et ses copines dans le pétrole et la sécurité privée ont ainsi gagné des centaines de milliards sur 10 ans. Au mépris de plusieurs milliers de vies civiles bien entendu).
    Pratique le terrorisme non ?

    La catastrophe de Fukushima n’émeut que les gens soucieux de leur avenir et de celui de leurs enfants (vous, moi, les gens « normaux », ceux qui se comportent en père de famille donc).
    Elle n’émeut nullement les marchés financiers (le Japon pèse peut dans l’économie mondiale) et c’est à peine si elle touche les gouvernants (le seul point tangible pour eux est l’éventuel déplacement de leur socle électoral).
    La schizophrénie étant le b-a-ba des métiers dirigeants il n’y donc pas d’incompatibilité entre le souci de la partie du cerveau « père de famille » et l’incorrigible fuite en avant de la partie « politique ou financier ».

    Vous aurez donc compris qu’entre ces « gens-là » et nous il y a une sacré différence dans la vitesse de l’écoulement du temps : nous observons ce qui peut se passer dans 20 ou 50 ans tandis que « les autres » ne s’intéressent qu’aux heures à venir.

    db

  4. l’EPR et ses futurs descendants sont ptêtre la soluce alors, des systèmes permettant de cramer aussi les déchets tout ça.
    en effet, Tchernobil ça fait flipper quand on creuse un peu le sujet, le coeur est toujours en fusion, si il atteint une nappe de flotte en sous-sol, ça fera une jolie explosion :)

  5. Il y a une erreur dans l’article. Ce n’est pas l’OMS qui déclare qu’il n’y a eu que 50 morts à Tchernobyl mais l’AIEA.
    En effet, depuis un accord daté de 1959 (révélé il y a quelques mois) l’AIEA est seule maître à bord pour les questions de nucléaire civil.
    Ca fait rêver tout de même : une organisation mondiale de la santé qui s’efface face à une organisation qui promeut le nucléaire lorsque des vies sont en cause.
    L’AIEA donc, a annoncé qu’il n’y avait eu que 38 décès à Tchernobyl.
    Bon, personne ne l’a cru bien évidemment mais ça sert la communication de l’industrie nucléaire.
    Des études (des vraies cette fois) parle davantage d’un million de morts. CE qui se conçoit bien mieux étant donné que près de 600 000 personnes sont intervenues sur le site et que des millions vivaient à proximité de la centrale.
    db

  6. Ça c’est de la conclusion…
    D’autres pays n’exploitent pas le nucléaire mais nous on peut pas, toujours la même histoire.
    On consomme, donc on doit produire. Jusqu’à quel point ? Les riches deviennent plus riches donc enrichissons les tant qu’a faire … Croissance quand tu nous tiens.
    Et pourquoi pas réfléchir comment moins consommer d’électricité ?
    Au faite on va tirer quelle tronche quand l’Allemagne aura réussi sa conversion avec nos centrales qui ressembleront aux mines en chine -archaïque-.

    1. Allemagne prévois quand même d’importer massivement de l’électricité de l’extérieur dont de France.

      Oui les écolos allemand font leur conversion au sans nucléaire en Allemagne.

  7. « Ami lecteur, balayons tout de suite l’argument « c’est une catastrophe naturelle imprévisible qui est à l’origine de cet accident nucléaire, on ne pouvait pas anticiper ». »
    Bah, c’est pas le cas ? On sait prévenir les séisme maintenant ? Ou alors, les séismes ne sont pas naturels ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *