François Hollande : un chef militaire qui n’assume pas les pertes humaines ?

À chaque crime [de masse ou connoté terroriste] sur le territoire français en lien avec l’État Islamique, la réponse du chef de l’État et de son premier ministre est toujours la même : « Nous sommes
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: drapher

Journaliste (atypique mais encarté) web et radio — @_Reflets_ et d’autres médias. Ni « désengagé » ni objectif ou neutre, mais attaché à décrire et analyser la réalité, même la plus déplaisante. On the net since 1994. Gopher is power ;-)

20 thoughts on “François Hollande : un chef militaire qui n’assume pas les pertes humaines ?”

  1. Bravo. Et MERCI !!!
    Ça fait vraiment du bien.
    Cependant je pense que l’EI a bien réussi son coup en essayant d’activer la destabilisation du gouvernement en maintenant la pression avec des attentats dont la vocation est tres claire. Faire peur aux polulations et envenimer les clivages, qu ils soiebt politiques, communautaires et religieux. Hollande peut essayer des inversions de sens avec de la com 5.0, d’activer le patriotisme de ses concitoyens, il me semble qu’il a quelques longueurs de retard et ne maîtrise rien. On ne fait que subir, on est qu’en mode réactif. C’est triste de se dire que la France est devenue le vassal de l’empire étasunien et marche aveuglement dans ses pas alors qu’on sait très bien où mène cette voie. Oh wait, à moins que… ? Non, ce serait trop gros.
    Rrx

  2. Merci pour cet article.

    Petite remarque, les attentats et les morts contre les minorités et même et surtout entre musulmans au sein du territoire revendiqué par l’EI étaient bien commencés avant que la France n’envoie ses 10 petits avions.

    Liberté, égalité, fraternité n’est plus appliquée en France , mais cela n’en devient pas pour autant la devise de Daesh.

    1. Oui, mais l’appel à tuer des Français n’est survenu qu’après l’engagement militaire français contre l’EI en Irak. Engagement français aux côtés des Etats-Unis, qui sont considérés dans la région, et au delà, comme des terroristes, eux aussi : assassinats par drones, invasion de l’Irak avec ses 250 000 à 750 000 morts, tortures, Guantanamo etc…. Le message voulant que « les musulmans se tuent entre eux depuis bien longtemps sans aucune responsabilité extérieure » est un message propagandiste : la composante actuelle de conflit entre sunnites/chiites (mais la guerre en Syrie et en Irak n’est pas seulement cela…) est bel et bien le fruit de l’invasion de 2003. Des actes violents entre sunnites ont existé avant, mais tout comme ailleurs il y a toujours eu des tensions entre confessions/communautés/nations. Rien à voir avec ce qu’il se passe depuis plus de dix ans au proche orient. L’Etat islamique veut imposer le wahhabisme et sa loi religieuse sur un territoire couvrant l’Irak et la Syrie et cela n’a rien à voir avec la devise française. Et l’article ne fait aucune comparaison à ce niveau. Nul besoin donc, de me faire dire ce que je n’ai pas dit et de broder dans un mode binaire qui voudrait « qu’expliquer l’EI serait justifier ou soutenir l’EI ». Quant à la responsabilité américaine, mais aussi française dans le chaos syrien/irakien, et l’apparition de l’EI, il est possible de refuser de l’admettre. Il faut alors expliquer pourquoi. Pour ma part, je pense être clair, et démontre cette repsonabilité. Aux autres de faire le chemin inverse s’ils pensent que ce n’est pas le cas. Et ce n’est pas le nombre d’avions qui rentre en jeu, soyons sérieux.

      1. « Oui, mais l’appel à tuer des Français n’est survenu qu’après l’engagement militaire français contre l’EI en Irak. »

        Tout à fait juste. Cependant, avec le temps la France aurait finie par être visée avec tout le reste de l’Europe. L’EI avec son califat mène une guerre de territoire qui n’a pas de frontière.
        Le but ultime étant la conversion de tous à l’Islam vue par l’EI, en passant par l’éradication des autres religions avec les chrétiens évidemment visés en premiers.

        1. « Le but ultime étant la conversion de tous à l’Islam vue par l’EI, en passant par l’éradication des autres religions avec les chrétiens évidemment visés en premiers. »

          Ok, donc pour bien commencer à atteindre le but des terroristes, au prochain attentat, on va expliquer ce que c’est que l’islam… le vrai.
          Par exemple: l’islam le vrai, dit « bla bla », le terroriste fait « non bla bla », donc le terroriste n’est pas un vrai musulman…
          Comme ça, à défaut d’avoir une vision academique de l’islam, les terroristes auront l’impression de nous éduquer à l’islam avec la complicité des journalistes.

          Et puis, quand notre tête sera bourrée des valeurs de l’islam (les vrais), les terroristes auront atteint leur but, parce que les gens ont tellement peur des attentats qu’ils prefereront y obéir.
          (J’exagere à peine).

  3. Super article. Beau travail :-)

    Le seul truc qui me dérange un peu, c’est les abréviations :
    Mr. c’est celle de Mister
    M. c’est elle de Monsieur
    Mrs. c’est celle de Mistress
    MM. c’est celle Messieurs

    Merci beaucoup en tout cas :-)

  4. D’accord la France bombarde le moyen orient depuis trop longtemps (http://maximechaix.info/?p=1718#more-1718), ce qui fait réagir l’OEI et génère des attentats/meurtres de masse en France.

    Mais la France soutient aussi l’OEI :

    – notamment en armant et formant le Front Al Nostra (http://maximechaix.info/?p=1122),
    – en soutenant économiquement, diplomatiquement et militairement le Qatar et l’Arabie Saoudite les parrains du djihadisme (https://www.les-crises.fr/les-etats-occidentaux-ne-peuvent-combattre-le-jihadisme-en-soutenant-ses-parrains-petromonarchiques-par-maxime-chaix/),
    – ses services secrets et les services secrets occidentaux en général financent directement l’OEI à hauteur de plusieurs milliards de dollars par an depuis qu’ils ne financent plus Al Qaida (http://www.middleeasteye.net/node/39507)

    Ainsi donc , la France bombarde l’OEI en Syrie mais soutient aussi les djihadistes financièrement et militairement.

    La question à laquelle je n’ai pas de réponse est la suivante : Pourquoi alors des attentats sont-ils commis en France ?

  5. Merci. En effet, rien de plus énervant que d’entendre les médias et les politiques répéter à l’unisson que Daech en veut à « notre mode de vie, à notre joie de vivre et à notre vivre-ensemble » : ils n’en ont rien à foutre, en tous cas pas pour l’instant.
    Leur priorité, c’était d’établir un califat façon Arabie saoudite, et si ça avait marché, cette armée de mercenaires aurait probablement continué son chemin en direction du Caucase et des régions musulmanes de la Fédération de Russie. Rappelons que Daech compte parmi ses dirigeants d’anciens combattants de la guerre en ex-Yousgoslavie. Et encore, Daech a été créé par d’anciens militaires baasistes qui se foutaient probablement de l’islam comme de leur première chemise, mais la persécution par le gouvernement chiite mis en place par les étasuniens les a poussés à se réclamer du sunnisme…

    Bref. Pour tous ceux que le sujet intéresse, se reporter aux interviews de Georges Corm, ancien ministre des finances du Liban, en accès libre sur le site la-bas.org et à son bouquin « Pour une lecture profane des conflits ».

    http://la-bas.org/spip.php?page=recherche&recherche=georges+corm

    http://www.georgescorm.com/

  6. Merci pour votre intéressant point de vue, et merci pour la synthèse. Une chose me chiffonne pourtant. Pourquoi parler de l’attaque contre Charlie Hebdo comme des premiers attentats? Quid des tueries de mars 2012 à Toulouse et Montauban? Il me semblait que la thèse du « loup solitaire » avait été écartée pour un lien direct avec le terrorisme (mais je ne me souviens plus de quelle obédience). Peut-être que je me trompe…

  7. Superbe résumé .

    Ah le temps pas si lointain où toute constestation de la soupe officielle sur la Syrie vous faisait ranger dans la catégorie  » trolls de l’agence Sana  » , ou brun-rouge antisémite , anti-américaniste primaire ( forcément primaire ) et suppôt de Poutine , et tout ça par votre propre famille, la grande gauche humaniste française , celle qui pense que les terroristes nous attaquent parce qu’on boit des bières aux terrasses de café .

    La social-démocratie française a participé à la liquidation des derniers vestiges du socialisme laïc arabe , et préfère s’acquoquiner avec des monarchies rétrogrades . Elle n’en finit pas d’assasiner Jaurès .

  8. Si ma question, qui n’est pas « trollante » contrairement à ce qu’elle peut laisser penser de premier abord, reste sans réponse sur Reflets, je la poserai ailleurs.
    Si mes écrits semblent fantaisistes, ceux de Maxime Chaix ou de Nafeez Ahmed ne le sont pas.

  9. D’accord la France bombarde le moyen orient depuis trop longtemps (voir aussi http://maximechaix.info/?p=1718#more-1718), ce qui fait réagir l’OEI et génère des attentats/meurtres de masse en France.

    Mais dans le même temps la France soutient l’OEI pour défendre ses intérêts :

    – notamment en armant et formant le Front Al Nostra (http://maximechaix.info/?p=1122),
    – en soutenant économiquement, diplomatiquement et militairement le Qatar et l’Arabie Saoudite les parrains du djihadisme (https://www.les-crises.fr/les-etats-occidentaux-ne-peuvent-combattre-le-jihadisme-en-soutenant-ses-parrains-petromonarchiques-par-maxime-chaix/),
    – ses services secrets et les services secrets occidentaux en général soutiennent l’OEI depuis qu’ils ne soutiennent plus Al Qaida (http://www.middleeasteye.net/node/39507)

    Ainsi donc , la France bombarde l’OEI en Syrie mais soutient aussi les djihadistes financièrement et militairement qui luttent contre la Syrie, c’est à dire l’OEI.

    Mais alors, pourquoi alors des attentats sont-ils commis en France ?

    1. Vous vous posez des questions car vous n’avez pas toutes les informations nécessaires à votre compréhension.
      Les intérêts de la France en Syrie sont du côté du ciment que produit une multinationale française qui est très, mais vraiment très généreuse afin de mener campagne élective pour qui l’aide à exploiter ou que ce soit. Lorsqu’un dirigeant veut contrer les velléités de pillage de son pays du fabriquant de ciment, il devient un dictateur à abattre. Donc « on » arme des truands qui vont mettre le bordel dans le pays pour pouvoir continuer le job qui rapporte tant, sauf que les truands récupèrent l’outil et la manne qu’il représente. Et la reste la solution de leur casser la tête pour que tout s’arrange. Sauf que rien ne s’arrange et ce sont des innocents qui perdent leur vie. Hé oui, ce n’est que bêtement qu’une histoire de fric, oubliez le prétexte religieux ou la démocratie sur un plateau que « l’on » veut vous vendre, et même si c’est de beaucoup de fric, ça ne justifie en rien tous ces morts.

  10. C’est décevant de voir sur reflets.info un article que n’aurait pas désapprouvé le FN.
    Pourtant, comme le note avec malice Ion, reflets ne disait pas vraiment la même chose d’Assad il y a quelques années. Et vous reprochez à la France de faire la girouette ? Commencez donc par assumer.

    « La France, par le biais de M. Laurent Fabius, refuse d’admettre son erreur. Pour le gouvernement français, c’est M. Assad qui a gazé les habitants de sa capitale. Point. »

    Et pourquoi serait-ce une « erreur » ? Parce qu’un seul rapport privilégie la piste des rebelles ? Un rapport délivré par un professeur du MIT qui s’appuie sur des vidéos youtube et des témoignages de la troll pro-Assad Maram Susli ?

    Et cette conclusion, d’une naïveté inouï « Le terrorisme en France ne s’arrêtera pas, tant que la guerre continuera ». Vous croyez vraiment qu’il suffit d’arrêter la guerre pour que le terrorisme s’arrête ? Tous les jours en Europe les faits divers liés à l’islamisme se multiplient (avec quelques hoax de temps à autre mais ça n’enlève rien à la réalité des attaques). L’affaire Merah ne date pas des opérations en Syrie. Et d’ailleurs, quand bien même. Pourquoi faudrait-il céder aux islamistes ? Les laisser faire ce qu’ils veulent tant qu’ils ne s’en prennent pas à nous ? Comme les accords de Munich en somme ?
    Non merci. Pour ma part j’espère que le gouvernement français ne va pas se retirer de la Syrie et du Mali tant que la situation ne sera pas plus stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *