Filtrage du Net : « Consommateur, c’est pour ton bien »

Je participais il y a 2 semaines à une table ronde organisée par L’AEGE au féminin. L’évènement se tenait dans le cadre prestigieux de l’Assemblée Nationale et abordait les questions de neutralité des réseaux. D’humeur
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

10 thoughts on “Filtrage du Net : « Consommateur, c’est pour ton bien »”

  1. > ce consommateur à qui on va vendre du temps de cerveau disponible…
    J’aurais plutôt dis « ce consommateur dont on va vendre le temps de cerveau disponible » car il n’achète pas du temps de cerveau. Mais du coup, on ne montre plus que c’est ce dernier qui paie. :-/

  2. Tu charrie un peu touff,

    Comme si le gvt avait que ça a foutre de vouloir bloquer des sites qui critiqueraient le médiator (empêchant Servier de faire des affaires) ou tout autre conneries de ce genre. Pas de ça dans une démocratie irréprochable.

    Bon sinon on a jusqu’à quand pour les appeler parce nos législateurs semblent s’accorder de longues pauses déjeuners, pas réussi à avoir quelqu’un à midi

  3. Appeler des Député-es qui n’en n’ont rien à foutre car la neutralité des réseaux de communication est une thématique obscure qui n’a d’intérêt que pour des personnes dont c’est, précisément, le métier.

    Ou bien on pourrait se mobiliser vraiment.

    Prendre un thème que tout-e un-e chacun-e peut s’approprier, comme -par exemple- la liberté de circulation de l’Information (accompagnée de sa seule mais nécessaire limite acceptable : la stricte préservation de la sphère privée), et s’en servir pour mobiliser concrètement, sur le terrain, partout, tout le temps.

    Nous avons tous et toutes vu les résultats que donnent les luttes menées par les cercles libristes : une longue suite de défaites se succédant implacablement depuis dix ans. Peut-être serait-il temps de passer à de vraies actions de lutte sociale, et de s’en donner les moyens…

    1. Ben oui! c’est difficile d’appeler un député, voir un peu plus compliqué, poser une RTT et le voir entre quatre yeux lors de sa permanence dans votre circonscription…avez vous passez ces étapes? Racontez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *