DPI : la flûte enchantée

Mediapart et Reflets ont révélé hier la nature du programme IOL (Interceptions Obligations Légales) et des relations commerciales entre Qosmos et le gouvernement français. Mediapart en a profité pour nous remettre à l’esprit le bien
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

3 thoughts on “DPI : la flûte enchantée”

  1. Bravo pour cet article et le précédent

    http://www.qosmos.com/

    Le titre du site dans la barre mentionne déjà « DPI et IP Classification »
    Pour illustrer le site sa mention de layer 7 et son intérêt pour Qosmos,
    en bas dans Qosmos tv il y a The Key Role of Layer 7 Visibility
    in Virtualized Environments

  2. N’oublions pas, bien que dans le genre pipeauteur, nos « amis » (oui, bon, le terme est sans doute un rien excessif) Manuel, Bernard, Jean Jacques et, n’ayons pas peur des mots, François, soient des grands gabarits, qu’ils ne sont pas les seuls ni dans leur camp (Jean François, par exemple) ni dans le camp d’en face, ni dans ceux des extrêmes ni sur les bords.

    Oui, en matière de politique, la turlute est un exercice imposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *