Deep Packet Inspection : comprendre les racines du mal

Le rôle des différents acteurs d’Internet, ces dernières années, a évolué en fonction des modifications subies par le réseau. A l’origine, certains choix technologiques ont déséquilibré le trafic. Aujourd’hui, ces choix ont un coût, ils ont
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

6 thoughts on “Deep Packet Inspection : comprendre les racines du mal”

  1. Pas touche a mon serveur web ! Non mais !

    J’avoue que je réfléchis de plus en plus a la gestion 100% interne de mes données. J’ai déjà passé les flux RSS par tiny tiny RSS (que je conseille au passage) et je viens de passer de mon DNS FAI a mon propre serveur DNS.

    Me reste en gros les services Google (qui me servent en réalité de sauvegarde en ligne de mes mails et photos). Le plus dur à faire de mon coté …

    Et étant pro Windows (ouvre le parapluie anti-tomate pourri) de par mon boulot (mais aussi de par deux fonction que j’ai pas réussit a mettre en oeuvre sous Linux, j’ai tenté avant hein !), mon serveur a la maison est sous Windows (Seven Home) et il fait très bien serveur DNS, serveur Web et partage de fichier :)

    Si on me bloque ses fonctions, je pense que ca va m’emmerdé sévère :)

      1. Oui enfin cela reviens donc au même. Parceque j’entends clairement pas payer en plus pour un service que je l’on me donne.

        M’enfin, je reste persuadé que Orange et autres ne couperont jamais les serveurs à la maison tant que l’on en aura peu. Leur problématique est plus la gestion du flux par service (aider plus Daily que You par exemple) plutôt que de s’attaquer aux 4 Geeks dans leur garage ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *