Declaration of Internet Freedom : tous unis pour un Internet libre !

Un appel international à soutenir une déclaration pour la liberté d’Internet vient d’être lancé aujourd’hui. Des dizaines d’organisations sont déjà inscrites, dont les plus célèbres comme Electronic Frontier Fondation (EFF) ou Amnesty International. Chacun peut signer en se raccordant à une organisation signataire. A deux jours du vote au parlement européen pour l’acceptation ou le rejet d’ACTA, cette déclaration qui soumet en 5 points ce que doit être, rester, devenir Internet est une chance à saisir pour tous les défenseurs de la neutralité du réseau et du respect de la vie privée.

 

Declaration de l’Internet libre

Nous militons pour un Internet libre et ouvert

Nous soutenons des procédés de participation transparents pour promouvoir une politique d’usage d’Internet constituée de cinq principes de base :

Expression : Ne censurez pas Internet

Accès : Promouvoir un accès universel, rapide et abordable au réseau

Ouverture : Conserver Internet comme un réseau ouvert où chacun est libre de s’y connecter, communiquer, lire, regarder, parler, écouter, apprendre, créer et innover.

Innovation : protéger la liberté d’innover et de créer sans en demander la permission. Ne pas bloquer l’émergence de nouvelles technologies, et ne pas punir les innovateurs pour les actions de leurs utilisateurs.

Vie privée : protéger la vie privée et défendre la capacité de quiconque à contrôler comment ses données  et ses matériels sont utilisés.

http://www.internetdeclaration.org/freedom

Twitter Facebook Google Plus email


23 thoughts on “Declaration of Internet Freedom : tous unis pour un Internet libre !”

  1. Mouais, je ne crois absolument pas que ces principes puissent être garantis en l’état actuel des choses. Tout système centralise, comme l’est internet, est par définition facile a corrompre.

    Seul un système totalement décentralisé et crypte permettrait de garantir les principes cites dans l’article.

  2. Pour la France, ce n’est même pas la peine d’essayer. Les politiciens ne sont qu’une façade qui applique le bon vouloir des industries. Et ce, pas uniquement au niveau informatique (Internet) mais aussi dans la vie quotidien.

    L’exemple que j’ai actuellement en tête est l’éthylotest :
    * ils font tout pour faire diminuer le nombre de fumeur.
    * ce nombre diminue et au passage, il touche plus d’argent chez ce qui fumeur encore (augmentation prix cigarette)
    * mais, avec l’éthylo, il touche aussi l’argent chez ce qui ne fume pas.

    Dites moi si ce n’est pas de l’arnaque à grande échelle. Ah, tiens : pareil pour le triangle et le gilet que je n’ai jamais utilisé.
    Un jour, ils nous diront d’avoir un téléphone, puis une trousse de secours, puis un médecin, puis une équipe de pompier, puis … un jour, … un cercueil !

    Euh, tout ça pour dire : ils n’ont pas mieux à faire ? Si vous cherchez une solution, cherchez ! Ne faites pas du faux semblant pour nous voler !
    ah, pour l’éthylotest, ça aurait été plus simple de rajouter 1€ à l’impôt, plus écologique !

        1. Exact xD
          J’ai écris ça rapidement. Je voulais juste dire que certaines choses sont inutiles ^^

          De la même façon que les internautes crient derrière certaines lois. Il faudrait faire crier les écologistes (produit chimique dans les éthylo).
          Même combat contre ce genre de loi d*bile !

    1. sinon pour te répondre:

      – indice: tu risques 11 euros d’amende
      – dans mon coin, il fait et trop froid en hiver et trop chaud en été pour garder ce genre d’appareil dans la voiture.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_de_Nernst
      dans la loi de nernst, il y a « T » !

      – tu crois que je vais acheter un ethylotest à 2.5 euros, alors qu’ils etaient à 1 euros voire 1 euros les 2, il y a 3 ans ? J’emmerde les profiteurs.
      Sachant qu’il faudra s’assurer de la date de validité des ethylotest (qui sont valables 1-2 ans grosso modo)

    2. En fait, pour l’éthylotest, c’est encore plus « drôle » que ça.

      L’assoc’ qu’a déjeuné à l’AN pour pousser un peu cette mesure à deux balles, elle est présidée par un salarié de la boîte ayant plus de 50% des parts de marché de l’éthylotest en France.

      Forcément, plus de 30 millions de consommateurs, ça se refuse pas. 30 million tous les deux ans, étant donné qu’un éthylotest, ça périme. A environ 15€ l’unité (j’me trompe pas ?), je vous laisse faire le calcul.

      Parmi les trucs comiques aussi, c’est que vous ne pouvez pas l’utiliser… parce que dans le laps de temps où il sera usagé, vous risquez de vous faire verbaliser : il faut le présenter neuf à l’agent.

      Et après, ya le truc encore plus grossier, pour les gens comme moi qui ne boivent JAMAIS (je dis bien JAMAIS) une goutte d’alcool.
      Bah ils vont juste niquer leur mère.

      Je garde ma thune. Et tout le monde devrait en faire de même.
      A 11€ l’amende, et en pariant sur un risque de contrôle faible (assez réaliste, je pense), il sera plus rentable de ne pas en acheter.

      1. Je suis plutôt pour cette mesure.

        Mesurer son taux d’alcoolémie est quasi impossible (la différence entre les hommes et les femmes, la masse graisseuse, les heures de prise de consommation, les effets retards dus à l’alimentation, les doses « bar » et les doses « maison » etc.).

        Or les conséquences vont être dramatiques pour celui qui se fait prendre même en léger dépassement : adieu les 6 points, inversion des responsabilités en cas d’accident, non prise en charge d’une partie ou de la totalité des frais par les assurances, et éventuellement immobilisation du véhicule et cellule de dégrisement. Je ne parle pas du risque d’accident : je suis assez dubitatif sur une dose inférieure à 0,8g/l.

        Les conséquences juridiques sont assez féroces et je compatis pour ceux qui n’ont pas fait gaffe et on pris leurs fameux troisième verre au restaurant.

        Comme on a une réputation en France d’être particulièrement bordélique sur tout ce qui touche la bagnole, les permis, les points, peut-être s’agit-il d’une mesure peu coûteuse qui peut sauver la mise à pas mal de gens.

        Bien entendu, je trouve le procédé d’attribution de marché complètement dingue (si je me souviens bien, c’est la même histoire pour les RA, les dispositifs de contrôle etc. C’est très république bananière).

        Le gilet jaune : faut avoir été en carafe sur une autoroute pour comprendre son utilité. Les conducteurs passent vraiment très près autrement. C’est de la tauromachie.

        Les clopes : comme je suis fumeur, si ils pouvaient multiplier le prix du paquet par dix, vous ne pouvez pas savoir à quel point cela m’arrangerait !

        Fumer, mais quelle merde. Certes, c’est agréable. Enfin, il y a mieux tout de même. Mais la santé adieu, la SS explose par la faute des fumeurs. Et par dessus le marché, on engraisse, comme finalement toute drogue, des enculés.

        Par ton style de consommation, qui cautionnes-tu ? Voilà, je pense, une question de base à se poser de temps en temps.

        1. Le problème de cette mesure, c’est qu’elle n’aide pas la prévention de l’alcoolémie au volant, puisqu’on ne peut pas utiliser l’éthylotest obligatoire pour mesurer son alcoolémie, sinon on n’en a plus dans sa voiture et on est en infraction.

          L' »inversion des responsabilités », je vois pas très bien de quoi tu parles.

          Quant à la dose limite, avec l’alcool, on a très vite une perte de réflexes et d’attention, et un faux sentiment d’être parfaitement capable. Tu n’as qu’à tester un truc que tu as l’habitude de faire qui demande rapidité et précision, avec et sans alcool, et tu verras très vite la différence.

  3. Critique de Eric S. Raymond de cette initiative :
    http://declarationofinternetfreedom.org/

    L’infographie est sympa, mais le texte complet fait se demander s’il n’y a pas des arrières pensées derrière cette alternative. L’objet principal de son ire ? Le paragraphe « openess » :

    Open systems and networks aren’t always better for consumers. “Closed” systems like the iPhone should be free to compete with more open systems, like Android. Innovation happens at the “core” of networks, too — not just at the “edge.” Let technologies evolve and intervene, if at all, only when an abuse of market power clearly harms consumers.

    Et je suis plutôt d’accord avec lui. Si c’est pour dire ça, ça ne m’intéresse pas de signer.

  4. @ Trollken :

    « L’assoc’ qu’a déjeuné à l’AN pour pousser un peu cette mesure à deux balles, elle est présidée par un salarié de la boîte ayant plus de 50% des parts de marché de l’éthylotest en France. »

    C’est pas du délit d’initié ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *