Crise financière : got trillions ?

Observez bien. Car se déroule en ce moment un film qui est déjà passé maintes fois sur les écrans de votre réalité. Après une période catastrophique, les marchés font une pause. Avec un peu de
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

15 thoughts on “Crise financière : got trillions ?”

      1. Hum … voyons voir … Pour calmer le couillon de prolo déjà … Suffit des banques hein, on va pas se les mettre à dos non plus hein !

        Ensuite car cet argent est gratos (bah oui, le bouclier fiscal). Ils ont donc rien perdu : ils ne font que redonner.

        De plus, le patronat est associé, dans la populace, au capitalisme effréné et donc à la droite … Donc on prépare le terrain pour 2012 : si un parti qui nous favorise repasse sous la volonté du peuple, on a tout gagné pendant encore 5 ans.

        Enfin car il attendent une réforme plus profonde leur permettant de diminuer leur coûts de production.

        Je m’arrête là.

      2. Je n’en suis pas sûr non. Peut être une question d’image et de conscience, même si ça me semble louche. Ils feraient mieux d’investir dans du lobbying pour changer le système… A moins que… Ah c’est peut être pas les premiers à vouloir que ça change.

        1. Je suis d’accord sur un point : question d’image = image d’entreprise = rentabilité (hé oui, on entretient l’esprit patriotique : Bettencourt elle aide le pays, elle est bien, achetons l’Oréal, parce qu’elle le vaut bien :)). J’ai oublié de mentionner ce possible argument dans mon précédent commentaire.

          Par contre, l’histoire de la bonne conscience, c’est une blague ? :)

      3. comme dit Bill,
        ça sent 2012 à fond …
        et puis c’est la premiere vague
        la 2ieme on ve se la prendre en plein ds la face et on ne pourra pas dire que les salops de riches ne passent pas à la caisse …

  1. Cette info est a relier a cet article et tout devient tres vite plus clair (désolé c’est en Anglais) :

    Psychopaths and big money – it all adds up

    « The role of high-profile financiers in the global recession made the idea of the psychopath in organisations increasingly relevant, said Victoria University associate professor of psychology Marc Wilson, who conducted the research with colleague Karena McCarthy.

    The financial crisis prompted questions about what constituted success, says Professor Wilson, as the likes of former Lehman Brothers boss Dick Fuld and Bernie Madoff – the investment adviser who ran what has been described as the biggest Ponzi scheme in history – shifted from « aspirational hero to pariah and, in some cases, convict ». »

    http://www.nzherald.co.nz/education/news/article.cfm?c_id=35&objectid=10746219

    En bref : Les psychopathes choisissent des études de commerce plutôt que des études d’art…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *