Crise européenne : la fin des haricots ?

Rien n’a été fait sur Reflets pour vous épargner une compréhension la plus large et la plus réaliste possible de cette fameuse crise faussement intitulée, « des dettes souveraines ». Le système politique ultra libéral européen est
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

22 thoughts on “Crise européenne : la fin des haricots ?”

  1. Ce que je trouve le plus choquant dans l’émission d’arte c’est la dernière phrase venant du philosophe qui suggère que sarkomoisi devrait jouer les médiateurs dans la crise grecque.

    Il semble oublier qu’on vient de le virer pour cause d’incompétence.

  2. Je crois que c’était de l’humour, hein…il se marre en disant ça…et tout le monde rigole, la présentatrice parle même de « facétie ». Donc c’était une boutade. L’ex Sauron fait du Quad à Marrackech, il n’en a rien à cirer de la crise européenne…

    1. Désolé, mais j’ai pas du tout l’impression que c’est de l’humour, je l’ai lu à postériori, mais le coup de gueule de Vicky Skoumbi sur le site de l’Acrimed vient même confirmer mon point de vue, car elle aussi a franchement tiqué sur le (fameux) mot (soi-disant d’humour) de la fin…

  3. Dommage pour Dany Lang de parler de monnaie unique alors qu’on a une monnaie commune. Heureusement qu’il n’est pas à Bercy.
    Si la monnaie était unique tous les pays emprunteraient au même taux.

  4. je viens de regarder la video de l economiste ou il parle de l Allemagne.
    Je suppose qu il n y a jamais mit les pieds (moi j y ai vecu presque 10 ans). Il y a bien moins de misere en RFA qu en France. Il n y a qu a voir le « phenomene » SDF. C est courant dans toutes les villes francaises de voir des gens dormir dehors. J ai jamais vu ca en Allemagne
    Les salaires ont en effet moins augmente en RFA qu en France. Par contre on oublie de dire que le cout de la vie aussi. Il est par exemple bien moins cher de se loger en Allemagne qu en France. A quoi ca sert de voir votre salaire doubler si toute l augmentation est aspiree par des depenses contraintes ?

    Tout n est pas parfait en RFA, en particulier dans certaines branches qui sous paient leurs employes et compte sur l etat pour payer la difference (Hartz IV, c est un peu comme le RSA. l etat paie la difference pour vous permettre d avoir un niveau de vie minimal si vos revenus sont trop bas), mais la presentation qui en est faite est tres partiale.

    De meme, l allemagne exporte beaucoup en Europe. Mais aussi en Chine. donc si la grece (ou le portugal, l espagne …) n achete plus rien, c est peu etre moins grave pour la RFA que pour la France qui exporte bien moins hors d europe

      1. il y en a forcement dans un pays de 80 millions d habitant. mais pas au niveau ou c est en France ou vous en avez quand meme bien plus
        Chaque fois que je viens en France, je vois des SDF. En Allemagne, ca ne m arrive quasiment jamais

      1. de 98 a 2002 et de 2005 a 2010
        j ai vecu a Ingolstadt, Cologne et Francfort
        c est donc recent et je maintiens ce que je dis :le niveau de vie est superieur en RFA. Je me rappelle avoir ete sidere de voir ce qui etait jete (meubles, TV et autres encombrants) a Francfort (en 2007 quand je suis arrive) .
        Sur le trottoir il y avait des choses qui en France auraient ete conservee ou vendues

    1. Non sur l’Allemagne il a tout à fait raison, mais il va pas dans le détail en effet.

      En Allemagne on le sait les salaires sont bas, comprimés, avec toute une classe de précaire (les fameux job à 1€). Mais ce qui évite le phénomène SDF (et pas complètement bien entendu) c’est que les loyers sont aussi beaucoup plus bas que chez nous !
      Car en France on aime bien cumuler tous les problèmes x)

      Sur l’Allemagne il pourrait approfondir, mais apparemment c’est pas le but et le format des petites vidéos s’y prête guère. Par exemple, ce que souvent l’on oublie de nous dire, enfin surtout l’ump, quand ils parlent du chômage en Allemagne, c’est qu’ils parlent pas démographie. Avec un renouvellement de population faible, les vieux partent à la retraite, les jeunes sont peu à rentrer sur le marché, le chômage baisse automatiquement chez eux, ce qui accentue leur réussite à court terme par rapport à nous.
      Mais ça durera pas.

      Le modèle allemand est un leurre. Il y a du bon, des trucs à prendre, mais vouloir copier/coller le modèle est une absurdité…

      1. tout a fait d accord. Avec notre natalite galopante en cumule les problemes. On devrait signaler a certains qu on ne va plus faire une guerre avec l Allemagne (c est l origine de notre politique nataliste)

        Faire croire comem le fait l UMP que le succes de l Allemagne c est du a des salaires faible est ridicule. J ai travaille des 2 cotes. Non seulement le salaire allemand est superieur au salaire francais (avec un cout de la vie inferieur) mais surtout l ambience est completement differente. le grand patron enarque parachute ils ne connaissent pas. A priori ici on te fait confiance alors qu en France tu es a priori suspect (de vouloir tirer au flanc, de piquer du materiel ou je ne sais quoi)

        Quant aux fameux job a un 1€ ca existe mais le citer sans tout expliciter c est de la propagande:
        – ca concerne que des chomeurs de longue duree (meme ma femme qui est reste 1 an a chomage n y a pas eut droit)
        – le travail n est pas pour une societe privee mais pour la commune ou l etat (par ex nettoyage d un parc ou travail dans une bibliotheque). c est pas vraiment de l exploitation.
        De plus la personne est certes paye 1 €/h pour ce travail mais elle recoit en plus ses allocations. Donc au final elle gagne bien plus de 1 €/h

        Le scandale en RFA est plus les « hungerlohn » (mot pour mot le « travail affammeur ») ou les gens sont tres mal paye par le prive et qui doivent continuer a toucher les allocations de l etat pour vivre

        1. Le but de la politique nataliste n’est pas de faire la guerre à l’Allemagne, ou du moins ne l’est plus. L’Allemagne n’est plus vue comme une menace militaire.
          Le but de la politique nataliste (et migratoire) n’est plus non plus de fournir une main d’oeuvre abondante à un patronat exigeant. On a déjà assez de chômeurs.
          Le but de la politique nataliste (et migratoire) est de multiplier les clients dans les magasins, de faire marcher le commerce pour obtenir de la croissance.
          Le tout à crédit et nos gouvernants s’obstinant à y croire #ThereIsNoAlternative à la croissance..
          Jusqu’au jour où le crédit s’épuisera.

          Yves Cochet (député écologiste) avait proposé de limiter les allocations familiales à 3 enfants. Il s’est fait flinguer par ses amis comme par ses ennemis..

          1. Multiplier les clients qui n ont pas d argent ne sert pas a grand chose. On veut imiter le bengladesh ?
            En general l argument nataliste est maintenant « il faut faire des enfants pour payer les retraites » sans voir qu un rmiste coutera cher et ne paiera rien. Mais ca permet de ne pas mettre sur le tapis le fait que les retraites aujourd hui saignent les actifs qui n auront eux jamais une retraite aussi elevee une fois retraité

            Quand a Cochet, il suffit de savoir que les verts en France c est soit des arrivistes (ex Duflot) soit des gens d extreme gauche pour qui les immigrés sont les nouveaux damnes de la terre. Et comme ceux ci ont facilement 5-6 enfants…

  5. « faussement intitulée, « des dettes souveraines », on a beau si prendre par tous les bouts, le problème des déficit des états et de l’endettement est réel.

    Par contre, au lieu s’y attaquer frontalement en réformant l’état et en virant les dépense qui ne servent strictement à rien, la gesticulation continue.

  6. « Faussement intitulée », parce que l’endettement n’est pas dû à une trop forte dépense des Etats : vous avez suivi la crise des subprime et la progression des dettes publiques après le renflouement en urgence des banques en 2008_2009 ? La spéculation financière massive qui est opérée depuis lors ? Il faut s’attaquer à la spéculation et aux titrisations pourries plutôt qu’à la dette en tant que telle…

    Mais ça, on ne vous le dira pas au journal de 20h.

    au passage, plus on applique des recettes d’austérité, plus la dette augmente : pourquoi à votre avis ?

  7. « MM. Trichet et Draghi n’ont adressé aucune lettre aux patrons de la Société générale, de HSBC, de BNP Paribas exigeant, puisque la BCE vole à leur secours, que leurs établissements se retirent des paradis fiscaux, cessent de spéculer sur les dettes souveraines, financent l’économie réelle. Nul « homme en noir » de la BCE n’est descendu au siège du Crédit agricole ou de la Commerzbank pour éplucher leurs comptes — avec la même ardeur que ceux du ministère de la santé à Athènes — et proférer des sommations avec une égale arrogance. »

    http://www.monde-diplomatique.fr/2011/11/DUMINI/46897

    La position de Dany Lang parait en effet intéressante, mais peut-être pas assez radicale.

  8. Ma foi, je suis sur le réseau social roosevelt2012, pour voir…
    http://reseau.nouvelledonne.fr/

    je suis quelques discussions, j’écoute, je réponds un peu pour voir où ça va…mais c’est avant tout du yfauquon çapeupludurer, quant aux propositions concrètes, réalistes, pour l’heure, j’attends…

    Les analyses sont parfois pertinentes, d’autres fois un peu décalées…c’est encore en gestation ce collectif. Mais ils ont le mérite d’exister.

    A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *