Crise de la dette : de pire en pire… Malgré les apparences

Pour une fois, Mme Irma Kitetoa s’est plantée. J’avais annoncé hier sur Twitter que les marchés auraient une sale tête aujourd’hui. Comme un imbécile, j’avais parié sur la rationalité des marchés. Mais j’avais oublié ce
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

3 thoughts on “Crise de la dette : de pire en pire… Malgré les apparences”

  1. Je crains qu’après les 30 glorieuses (de croissance, sur lesquelles sont basées toutes notre modèle économique et social), les 30 de crises de l’emploi (chômage partant de quasi-rien à 2 millions très stable, voire pire, mais bon à droite comme à gauche c’est tout au capital et à bas toutes les barrières – merci Berlin et Gorbatchev-) on est parti pour 30 ans de crises monétaires à désosser complètement ce qui reste de notre société : effectivement #toutvabien

    1. Je pense pas que ça va durer 30 ans. La Grèce va faire défaut, forcément. Et les banques ont assuré la dette Grecque avec des CDS. Donc, déjà avec ce simple fait qui n’est qu’un parmi des dizaines d’autres… ben elles sont fichues à court terme.

  2. Hello,

    En mai, je discutais avec un client sur ses perspectives professionnelles et de business pour l’an 2012, qui avait l’air de très bien se profiler pour lui.

    Il m’a répondu que non, que ça serait pourri comme jamais ça n’a été avant.
    Interloqué, je lui ai demandé ce qui lui permettait de penser ça et il m’a expliqué qu’un membre de sa famille, employé d’un très grand groupe français et dont sa position lui interdit d’habitude de l’ouvrir, l’avait prévenu, lui et d’autres proches présents lors d’une rencontre familiale, que l’année 2012 serait une année chaotique au niveau économique international.
    Quand ils lui ont demandé pourquoi, il leur a décrit ce qui se passe depuis l’été, avec précision (c’était en mars/avril).

    Quand j’ai entendu ça, en mai dernier, j’ai pensé « pfff, si on devait commencer à croire tous ces catastrophistes, on ferait plus rien »… et puis j’ai oublié.

    Cet été, quand le CAC ne remontait plus, qu’on commençait à nous parler de plus en plus de crise de la dette, de la Grèce, etc., je me suis souvenu de ces paroles… tout collait, mais vraiment bien.

    Je ne vais pas l’appeler Mr Soleil parce que j’imagine qu’il a « ses sources » pour avoir vu venir avec autant de précision tout ce qui se passe en ce moment. En attendant, selon lui, la Grèce fera défaut ainsi que d’autres pays européen, ce qui entraînera tout le monde dans un beau merdier, durablement. Il déconseille également de placer ses sous (faut-il encore en avoir) dans la pierre, en bourse (sans blague ?) ou même dans une petite boite au fond du jardin – les devises n’auront plus de valeur. Pour lui, faut les dépenser…

    On se donne RDV ici dans un an pour voir s’il disait vrai :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *