Cosse au gouvernement : le grand bluff NDDL

Non, il n’y a donc eu aucun « marchandage » à l’entrée de l’ex-leader des Verts, Emmanuelle Cosse, au gouvernement. Elle l’a dit ce matin sur France Inter. Le Canard enchaîné se serait donc fait enfumer, puisque
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

14 thoughts on “Cosse au gouvernement : le grand bluff NDDL”

  1. Merci pour ce doux rappel, EELV n’a quasiment plus de légitimité, et ne parlons même pas du PS.

    Il ne reste plus qu’à souhaiter que la crise économique qui se profile coupe l’herbe sous le pied de ce projet délirant.

  2. on a l’impression que ce remaniement est surtout une distribution de pension à vie aux petites copines.

    Etait il nécéssaire?
    Le seul truc necessaire aurait été de virer Valls.
    Et de se virer soi-même d’ailleurs.

  3. Traiter de ce sujet avec autant d’assurance, sans émettre le moindre doute c’est magique. Où habite l’auteur? Est-ce un énième parisien informant les nantais (au sens large) de la manière officielle et officieuse dont ils vivent la situation?
    Je suis nantais. Je n’ai absolument rien à faire de cet aéroport.
    A l’heure actuelle le constat (pas une vue de parisien qui émet du gaz plus haut que son séant) :
    – l’économie au sud-ouest est instable, avec des terrains historiquement bas en coût, les lignes aériennes sont toujours aussi génantes dans cette partie de l’aglo,les terrains reprenaient de la valeur mais vont rechuter malgré de nombreux acheteurs les derniers mois
    – économie au nord-ouest historiquement faible, tout le monde attend depuis des dizaines d’années ce foutu aéroport et donc aucune construction ou achat ne se fait quasiment
    – économie stable et moyenne au sud-est avec des infras sous dimensionnées également
    – économie au nord-est est stable avec des infras sous dimensionnés et des prix toujours aussi élevés

    Ce que les parisiens ne veulent pas comprendre :
    – les nantais attendent ce foutu aéroport depuis des dizaines d’années
    – les zadistes ne sont absolument pas du coin, en dehors de quelque punks à chiens qui ne trainent plus dans le centre mais dans la forêt (bon choix de leur part)
    – les zadistes pillent le nord-ouest de Nantes et il est suicidaire de passer dans cette zone sans y être invité
    – les nantais en ont marre qu’on leur apprenne quelle est la version officielle et la version bien-pensante de la situation

    En gros : foutez-nous la paix avec vos analyse à deux balles sur un projet vieux de plusieurs dizaines d’années. Tout ce qu’on veut c’est une décision définitive sur le dossier, car encore une fois cet article va dans le sens constant sur le sujet : on ne sait pas ce qui va se passer.

    Que les parisiens traitent de l’écologie parisienne et laissent l’écologie nantaise aux nantais, on n’a aucune leçon à recevoir de gens vivant dans une atmosphère comme la leur.

    1. @Sanvoran Evitez de parler au nom de tous les nantais. Je suis nantais et je suis contre l’aéroport. De plus les parisiens ont tout à fait le droit de s’intéresser aux décisions économiques et environnementales qui sont prises dans le reste du pays.

        1. En gros le projet ne vous intéresse pas, vous être contre les zadistes mais pas spécialement pour l’aéroport, et surtout vous ne voudriez plus en entendre parler.

          De mon point de vue typiquement la personne qui ne devrait même pas venir poster ici et rester chez lui à regarder son match de foot de la semaine…

          1. Le problème du survol des commentaires c’est que ça ne facilite pas la compréhension. Je vais vous éviter de relire ma prose indigeste et résumer en questions/réponses (bien que vous vous en fichez certainement et à juste titre) :

            « En gros le projet ne vous intéresse pas »
            Avec un projet vieux de plusieurs dizaines d’années, vous avouerez que l’intérêt peu s’affaiblir, à moins de le découvrir depuis quelques semaines/mois. En tant qu’habitant proche, on le connait depuis un peu plus longtemps et j’avoue avoir des limites dans ma capacité à m’émouvoir d’un sujet comme celui-ci dans le temps.

            « vous être -sic- contre les zadistes mais pas spécialement pour l’aéroport »
            Oui et? Il n’y a pas incompatibilité. A moins d’être manichéen on se rend vite compte que les deux sont parfaitement compatibles. Si vous pensez que tous les anti-NDDL soutiennent les zadistes, je vous invitent à changer de media d’information.

            « et surtout vous ne voudriez plus en entendre parler »
            De la part de personnes n’ayant pas connaissances des faits réels et actuels autour de ce projet? Effectivement j’aimerais que ces personnes se renseignent davantage avant d’exposer leur avis au tout venant mais c’est mon côté bisounours face au monde actuel où la capacité de parole prime sur la prise d’informations.
            Tout le monde a effectivement le droit de s’exprimer sur le sujet qu’il souhaite. Il faut tout de même, de mon point de vue, contextualiser cet avis et évaluer sa légitimité afin d’adapter le ton et la granularité de ce que l’on expose.

            « De mon point de vue typiquement la personne qui ne devrait même pas venir poster ici et rester chez lui à regarder son match de foot de la semaine… »
            Je me permets de ne pas commenter cette partie, vous ne m’en tiendrez pas rigueur.

    2. non je ne vous laisserai pas tranquille… c’était plus un coup de gueule qu’une invitation à faire comprendre « aux nantais » ce qu’il faut penser, c’est mon avis
      mais bon, vous prétendez démontrer que « tout le monde attend depuis des dizaines d’années ce foutu aéroport » en nous parlant de la valeur des terrains et des propriétés du sud nantais! quant à l’économie que cet aéroport serait le vecteur, pas la peine d’être nantais pour deviner que cela créera comme partout des emplois précaires et saisonniers, et que la plupart sont déjà pourvus car il y a déjà un aéroport à nantes
      vous prétendez enfin qu’on peut parler d’écologie, mais que dans son jardin, c’est bien ridicule…

      1. C’était un commentaire et non un article, nul volonté de ma part de traiter le sujet de manière exhaustive (surtout quand l’article relatif n’est pas plus exhaustif). Donc oui j’ai illustré mes propos par le prisme de la valeurs des terrains, comme j’aurais pu prendre un autre prisme, cela n’en fait pas un mauvais angle pour autant. C’est un prisme qui touche le quotidien des habitants directement concernés par le sujet de l’article (ou alors vous êtes partisan du fait que les habitants n’ont pas leur mot à dire et ne sont pas les plus à même d’en discuter).
        Pour ce qui est de l’économie que générerait l’aéroport, effectivement ce serait des emplois précaires, mais l’aéroport actuel n’est pas mieux sur ce plan. L’aéroport actuel est minuscule par rapport à ce qui est prévu à NDDL, autant remplacer Roissy par un aérodrome et prétendre qu’aucun emploi ne sera perdu (oui c’est de mauvaise foie, exagéré, comme votre propos sur le sujet, mais à l’autre extrême et assumé au moins).
        A vrai dire je ne suis pas favorable à cet aéroport. Mais j’en ai juste marre que des gens habitants à plusieurs centaines de kilomètres décident et pensent pour les gens habitants à quelque centaines de mètres. Et j’en ai marre qu’une partie de la population soit terrorisée par des militants qui n’ont que le titre. Oui il y a de réels militants dans la ZAD, mais c’est une minorité, quoi qu’en disent certains media « engagés ». Je vous invite à vous y rendre si vous doutez de mes paroles.
        Je suis heureux pour vous de savoir que vous êtes dans votre jardin.
        Ce que les non-nantais ne peuvent pas savoir :
        – les ZADistes sont moins populaires auprès des nantais que les taxis le sont pour les parisiens. Un zadiste est vu à Nantes comme une personne sans but personnel, raccroché à une organisation « engagée » sans même partager ni comprendre la finalité du mouvement. Son seul but est de vivre sous la protection d’un groupe sans avoir à fournir autre chose que son temps, sa liberté et son engagement aveugle. (c’est un recueil de ce que je peux entendre, et non mon point de vue, qu’on s’entende bien)
        – le mouvement des ZADistes est toujours assimilé à la dernière manifestation qui avait ruiné Nantes (physiquement et pécuniairement)
        – l’aéroport était généralement vu négativement par les nantais, mais par opposition aux zadistes les nantais préfèrent voir NDDL se construire plutôt que le mouvement de la ZAD continue ses exactions dans le Nord

        Ah tenez un sujet encore plus scandaleux que le transfert de l’aéroport : le transfert du CHU de Nantes. Bon là greenpeace s’en fout donc forcément ça fait moins de bruit, ils n’ont envoyé personne occuper la zone. Je vous laisse chercher à qui appartient les différents terrains et le coût engendré.

        En attendant vous pouvez, bien entendu, continuer à considérer l’écologie de NDDL depuis votre jardin à quelque centaines de kilomètres sans vous y déplacer.

        Cordialement,

          1. Si les nantais étaient réellement pour cet aéroport, les zadistes et anti-aéroports auraient crié de joie à l’annonce d’un possible référendum et feraient tout pour qu’il se déroule… la réalité n’est pas vraiment raccord.
            Mes propos ne sont qu’une récolte de ce qu’on peut entendre dans les bus, trams, boulangerie, bars, magasins, rues… les paroles militantes contre cet aéroport sont rares, de plus en plus rares.
            Libre à chacun de penser et d’affirmer que je me trompe. La réalité a cet avantage et cet inconvénient de la subjectivité. J’avoue que cet état de fait a de mon point de vue moins sa place dans un article que dans un commentaire.
            Pour ce qui est du CHU je vous laisse le soin de vous informer, ce n’est pas le sujet, c’était une proposition de sujet qui me parait plus impactant.

  4. « Si le périmètre de ce référendum annoncé « restait limité à la Loire-Atlantique », François Goulard annonce qu’il « envisage d’en déclencher un dans le Morbihan. J’en ai le droit », explique-t-il. »
    Source : Ouest-France

    J’attends la décision du chef de tribu de Lifu en Nouvelle Calédonie d’organiser à sont tour un référendum sur l’aéroport de NDDL, et si les Japonais pouvaient donner leur avis également on les en remercieraient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *