Concertation(s), piège(s) à con(s)

Ce matin 13 novembre, on apprend que Greenpeace vient de décliner l’invitation du ministère de l’Écologie de participer au « Grand débat sur l’énergie » qui devrait nous aider à avaler la pilule des gaz et pétroles
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

14 thoughts on “Concertation(s), piège(s) à con(s)”

  1. Article très éclairant, avec de l’enquête documenté et tout. Merci Reflets, ça change des articles sur le climat ou le 11 sept, comme quoi j’ai bien fait d’attendre un peu avant de vous virer de mes rss.

  2. On ne saurait mieux dire, en effet .

    Il faut ajouter que seul devant le « didacticiel », l’élève de base décroche au bout de 10 mn.
    Donc encore de l’argent public dépensé pour rien.

  3. « Certes, 2 membres sur 5 ouvertement pro-nucléaire (ou au parcours qui le laissent à penser), c’est déjà too much »

    Donc pour débattre sur l’énergie il faudrait uniquement sont qui sont anti-nucléaire.
    Expliquez-moi une chose : quel est l’intérêt d’un débat dans ce cas ?
    Autant ne pas débattre et dire non tout de suite puisqu’on a raison et que nos interlocuteurs ont forcément tort.

    Le débat n’a d’intérêt que s’il y a équilibre de points de vue.
    Manque de bol, Greenpeace a décidé de son propre chef de ne pas participer et donc d’apporter un point de vue opposé.
    Afin je suppose de dénoncer le déséquilibre du débat ?

    Un peu de maturité ne ferait pas de mal…

    1. Alors ça c’est l’argument classique de ceux qui décident du thème du « débat », du timing ET du casting: hurler ensuite à l’attitude « anti-démocratique » de ceux qui refusent les cadres de ce débat… Oui, 2/5 qui ont un tel CV pro-nucléaire c’est donner un cadre qui disqualifie d’emblée une certaine sérénité; et le billet explique surtout que derrière 2 autres membres de ce comité théodule se cache un big lobby dissimulé derrière un « institut » avec de faux morceaux de « développement durable » dedans. C’est quand meme pas moi qui ait inventé cet organisme, ni ses fondateurs ni l’appartenance des personnes citées au comité. 4/5 du casting proche de « l’écologie de marché », ça vous suffit pas pour dire que le « débat » est mal barré ?

  4. Il ne faut absolument rien attendre du gouvernement Hollande en matière d’écologie. L’ éviction de Nicole Bricq qui avait osé s’attaquer à des pétroliers, puis la nomination de Batho dont le directeur de cabinet est le représentant en chef des lobbies industriels en France montrent que ce ministère n’est qu’un leurre. Chaque fois que le ministère de l’écologie sera organisateur d’un colloque, d’une « concertation », d’une proposition de loi, Pierre Cuneo fera passer les commandes de ses amis d’Aspen France. Un article sur les réseaux fondés par ce club serait le bienvenu sur Reflets.

  5. quand, y a deux ans, on tentait dans ma sous-préfecture , de réveiller les gens ( parents, enseignants, éléves ) sur les bouzins biométriques, j’avais entendu un prof, syndicaliste toussa, nous balancer « base-élève, c’est pas mal, en fait c’est pratique, mais y manque la photo des élèves » …
    en fait ce qui fout la trouille c’est que le GIXEL a gagné …
    Et faut s’étonner de rien, venant du président normal pour qui l’école doit apprendre à « lire, ecrire, compter, CLIQUER » …
    Et faut s’étonner de rien , venant du président normal qui, comme président normal du conseil général de correze, a choisi en 2010 d’équiper les éléves de collége d’ I-Pads pour bien leur apprendre à utiliser aïe-thunes, en cliquant, parce que , comme le disait sur un forum son chargé de mission  » le logiciel libre, c’est pas dans le sens de l’histoire » …
    Putain de sens de l’histoire …

  6. le dernier point et vachement bien
    « Encourager l’autonomie et la créativité des enseignants dans la production des ressources et mettre à disposition […] des ressources pédagogiques ainsi que des plates-formes collaboratives de travail »

    Let the crowd work for you and just take the benefits… un hymne désormais bien connu dans toutes les sphères des services aux zhumains, gouvernés par … qui vous savez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *