CHATONS : l’AMAP du logiciel libre anti-GAFAM ?

L’association Framasoft continue sa « campagne » (et ses actions) pour « dégoogliser Internet ».

L’initiative a pour objectif de favoriser un Internet libre, décentralisé, éthique et solidaire

De nombreux outils ont été mis à disposition des utilisateurs désireux de s’autonomiser face aux outils en ligne des géants du web de la Silicon Valley.

Le réseau social Framasphere, qui est un nœud de Diaspora, est un exemple très intéressant d’alternative à Twitter/Facebook. Mais l’association ne peut pas tout faire et tout maintenir, et surtout, ne veut pas devenir ce qu’elle reproche aux géants : un organe centralisateur.

Le projet CHATONS est donc là pour permettre une décentralisation des services alternatifs à ceux des multinationales de la Silicon Valley.

Le projet CHATONS signifie : Collectif d’Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires

Des FAI, hébergeurs membres de la FFDN sont déjà acteurs du projet. L’objectif est qu’un maximum de service alternatifs puissent être répartis auprès d’un maximum d’hébergeurs alternatifs.

La page du projet CHATONS : http://framablog.org/2016/02/09/chatons-le-collectif-anti-gafam/

 

Cute-Kittens-In-Computer-Case

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: drapher

Journaliste (atypique mais encarté) web et radio — @_Reflets_ et d'autres médias. Ni "désengagé" ni objectif ou neutre, mais attaché à décrire et analyser la réalité, même la plus déplaisante. On the net since 1994. Gopher is power ;-)

4 thoughts on “CHATONS : l’AMAP du logiciel libre anti-GAFAM ?”

  1. Bonne chance pour ce projet (sincèrement) !
    Je cours déjà après le temps, donc je n’ai pas le temps de courir après les outils.
    Les GAFA proposent des solutions tout intégrées clés en main.
    Je suis passé en 2006 sur Google. Toutes ses solutions sont fermées et centralisées, mais interconnectées donc très rapides et pratiques à utiliser.

  2. Bien. Maintenant, j’imagine une galaxie de hubs de type diaspora permettant d’organiser des échanges de biens, de services à l’échelle d’un territoire. Cet outil serait doté d’un agenda collaboratif, de forums, serait basée sur un systême de gouvernance participatif par les utilisateurs de chaque hub, pourrait intégrer un systême de monnaie locale. C’est possible ? Ca existe ? A qui il faut s’adresser ? :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *