Campagne de Nicolas : de vieux échos ?

(Il y a des choses qui ne trompent pas, des signes des temps, des slogans, des discours et des revendications politiques qui ne peuvent que résonner étrangement à nos oreilles. Comme quoi, rien ne se perd, tout se recycle…)

C’est étrange. Enfin non, pas vraiment. Mais quand même, on se pose question. Ou alors c’est de la bêtise, ou une méconnaissance de l’histoire et un rapprochement idéologique non-maîtrisé ? Venons-en aux faits : la campagne de Nicolas S., dit « Sauron », a débuté (50,1% de bulletins pour tous les soumettre). Et de nombreuses choses sont à mettre en parallèle avec d’autres campagnes, à une autre époque. Et c’est là que ça devient cocasse…

Les valeurs et les modèles…

Sauron nous le répète à l’envi, il faut suivre le modèle allemand, les Allemands, eux ils bossent, et il faut qu’on se mette au boulot, qu’on se retrousse les manches, quoi. En 1940 et des brouettes, un certain maréchal nous incitait lui aussi à rejoindre le modèle allemand, et quitte à faire, à aller bosser chez eux :

C’était le STO : le Service du Travail Obligatoire de Pétain. Pour la relève, pour ma famille, pour la France. C’est vachement beau. Je suis très ému…

Aujourd’hui, les trois mots clés de Sauron, (déclarés dans son entretien au Figaro) sont :  Travail, Responsabilité, Autorité. Tout ça va toujours par trois, c’est plus simple à retenir, et puis ça permet de remplacer les trois valeurs fondamentales de la république qui sont, rappelons-le : Liberté, Egalité, Fraternité. On en est loin avec Sauron, mais foin de petits calculs mesquins. Regardons plutôt du côté du Marechal (nous voilà) ce que donnaient les « valeurs » :

Ah, ouais on est pas loin. Regardez au dessus de Travail-Famille-Patrie, sur les piliers… La différence entre discipline et responsabilité n’est pas très éloignée, et l’ordre, ben si on regarde bien, l’autorité et l’ordre, hein…
La maison France, et à côté la maison « France & compagnie » (qui se casse la gueule) avec une étoile juive. Vous remarquerez que le premier reproche fait aux juifs est la paresse, puis la démagogie et l’internationalisme. Tiens, tiens, la France qui se lève tôt, et la France des assistés…quand aux opposants, tous des démagogues, on était au courant. Mais allons un peu plus loin.

Calomnier l’adversaire, une vieille technique…

Le départ de la campagne présidentielle de Sauron a démarré avec des attaques verbales à l’encontre de son principal adversaire, un type de droite qui fait dans le social, qui a beaucoup maigri et ne dit pas grand chose mais compte prendre la place de Sauron. Sauron le traite de « menteur ». Et le répète sans arriver à s’arrêter. Vieille technique.

Et oui, c’est toujours notre maréchal qui activait ce type de campagnes d’affichage, pendant l’occupation nazie, vous savez cette « sombre période » que personne parmi les républicains ne voudrait voir revenir (la main sur le cœur). Mais oui, mais oui…pas celle-là précisément, pas avec un occupant étranger…

Les valeurs, ça se travaille…

Pour finir ce petit exercice comparatif de rafraichissement de mémoire, il est important de savoir ce que les mots signifient vraiment. Avec les mots, il y a des valeurs. Par exemple fascisme et fasciste n’étaient pas des insultes avant que le petit moustachu ne déclare la guerre au monde entier (ou presque) et fasse massacrer industriellement 6 millions de personnes.

Aujourd’hui, personne ne veut se revendiquer « fasciste ». Bizarre ça, parce qu’il y a des valeurs et des principes qui sont pourtant très clairs et pas mal de monde en politique pourrait se reconnaître dans ces valeurs fascistes, particulièrement ceux qui veulent une « France forte » (qui fut aussi un des slogans du maréchal).  Dans les techniques de propagande, par exemple (source ) :

(…)Ces méthodes (de propagande, ndlr) ont été analysée entre deux guerres par un groupe de scientifiques américains regroupés autour de l’Institut pour l’analyse de la propagande (Institute for Propaganda Analysis) afin d’apprendre au public à déceler les techniques de la propagande en temps de guerre ou en temps de paix et à s’en préserver. Un des membres de l’Ipa, Clyde Miller synthétisait en parlant de quatre leviers :

  1. Levier d’adhésion (virtue device) faire accepter une personne, une idée ou un parti comme « bon » en l’associant à des mots ou symboles «bons »
  2. Levier de rejet (poison device) : l’opération inverse avec des symboles du mal ou de valeurs détestées.
  3. Levier d’autorité (testimonial device) : récupérer le prestige d’un homme ou d’une institution ou exagérer la valeur exemplaire d’un cas pour faire approuver ou rejeter.
  4. Levier de conformité (together device) qui fait appel au poids de la masse des partisans ou à l’appartenance à une entité supérieure, Nation, Église pour obtenir l’adhésion.

Ce schéma théorique n’est pas d’un raffinement extrême, mais il décrit assez bien une pratique quotidienne.

Là aussi on comparera avec une grille des années 1950 exposée par J. M. Domenach. Pour lui, la propagande suppose :

  1. la simplification et le choix d’un ennemi unique ;
  2. le grossissement et la défiguration des faits (ce qui ne signifie pas le mensonge systématique : moins la propagande risque d’être démentie et le trucage démontré, plus elle est efficace) ;
  3. l’orchestration dans la répétition des thèmes principaux ;
  4. la « transfusion » qui est l’emploi des mythes préexistants et affects collectifs mobilisés au service de la cause ;
  5. Le principe d’unanimité et de contagion : la pression conformiste du groupe sur l’individu.

Hola, hola, ça ne vous rappelle rien ça ? Bon, on en dira pas plus…passons à la suite :

Le gouvernement fît cette plaque pour contrôler le comportement de la population italienne, en expliquant les diverses règles à suivre pour être un bon fasciste :

 LE FASCISTE


• EST RECONNAISSANT À DIEU DE L’AVOIR FAIT NAÎTRE ITALIEN

      • CROIT EN LA RELIGION DES MARTYRS ET DES HÉROS

      • ASPIRE À LA PATRIE COMME À UNE RÉCOMPENSE A MÉRITER

      • CROIT EN L’UNIVERSALITÉ DE L’IDÉE FASCISTE

      • N’AIME PAS LE BONHEUR DU VENTRE ET DÉDAIGNE LA VIE AISÉE

      • MÉPRISE LE DANGER ET CHERCHE LA LUTTE

      • CONSIDÈRE LE TRAVAIL COMME UN DEVOIR ET LE DEVOIR COMME UNE LOI 

      • CONSIDÈRE LE SACRIFICE COMME UNE NÉCESSITÉ ET – L’OBÉISSANCE COMME UNE JOIE

      • CONÇOIT LA VIE COMME UN EFFORT CONTINUEL D’ÉLÉVATION ET DE CONQUÊTE

      • EST PRÊT A TOUT SACRIFICE, MÊME AU SACRIFICE SUPRÊME SI LE DUCE LE VEUT ET POUR LE TRIOMPHE DE SON IDÉAL 

Nous retrouvons donc, dans les valeurs fascistes, les valeurs du travail (primordial, c’est un devoir), les valeurs chrétiennes (Dieu), le sacrifice, la patrie, bien entendu, la lutte, l’effort, la récompense, le mérite : bon, Sauron n’a rien inventé, sa campagne a déjà été faite il y a plus de 70 ans. C’est juste un copieur. Et ça, c’est vraiment pas bien…petit joueur va !

Twitter Facebook Google Plus email

21 thoughts on “Campagne de Nicolas : de vieux échos ?”

  1. Et bien figure-toi que je l’ai bien vue, mais que je ne l’ai pas trouvée « officiellement » : je me demande donc toujours si le slogan de 1943 n’a pas été rajouté par quelqu’un…ce qui serait une contre-propagande mais de la propagande quand même. Donc je me contente des illustrations vérifiées. J’aimerais beaucoup trouver l’affiche original sur un site de spécialiste de l’époque…parce que là, pas sûr du coup…elle tourne beaucoup cette affiche et le texte en noir, je ne sais pas si il a été ajouté…

  2. Au sujet du passage sur la propagande, cela me fait penser un peu au livre « Propaganda » d’Edward Bernays.
    Ceci étant, et à la lecture du passage ci-dessus, on se rend compte que la propagande, du moins dans son sens originel, est « partout ».

    Si je voulais troller et caricaturer (et je pèse mes mots, tout ceci n’est qu’exagération) je prendrais l’exemple de la défense de certaines libertés sur le web :
    1. levier d’adhésion : on se réclame de la liberté, liberté de circulation des idées etc
    2. levier de rejet : le fait d’avoir un train de retard sur les évolutions technologiques (?), menaces à la liberté d’expression etc
    3. levier d’autorité : hmm là j’avoue ne pas avoir trop d’idées, peut-être le fait de prendre en considération (i.e : les mettre systématiquement en avant, au détriment d’autres décisions moins favorables) les seules décisions juridiques qui aillent dans le « bon » sens ? ou relayer abondamment des cas « emblématiques » et « injustes » (cf : François Bon ?)
    4. levier de conformité : l’individu, les consommateurs, les citoyens contre les majors ?

    Je rappelle ceci était juste un exercice, ne me sautez pas dessus, je n’ai aucun intérêt quelconque chez un major ou un autre ayant-droit… ;)
    Tout ça pour rappeler, qu’à l’origine, le mot « propagande » n’était pas connoté négativement et désignait « au sens large, tout effort organisé pour propager une croyance ou une doctrine particulière ». (cf : « Propaganda » d’Edward Bernays)

    D’ailleurs, je conseille vivement sa lecture, disponible en français ici : http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=21

  3. Comparer « Sauron » a « Petain » sous pretexte que l’un veut copier le modele allemand et l’autre pousse au STO en Allemagne est un genre de simplification qui ne vole pas tres haut au dessus des paquerettes.

    Petit exercice de style:
    Appliquons tes concepts de propagande à ton article:

    – Levier de rejet: associer Nicolas S à Sauron (le mal)
    – la simplification : comparer STO et copie du modele Allemand (c’est pareil, t’es sur ?)
    C’est de la germanophobie pour moi.
    – le choix d’un ennemi unique : Nicolas S
    – l’orchestration dans la répétition des thèmes principaux: tous les hommes politiques sont de droites
    (sauf melenchon, probablement, j’ai déjà lu yovan…)

    Vu que je suis paresseux, je m’arrete la.

    Maintenant prenons le meme genre d’argument que l’article et racontons n’importe quoi:

    http://reflets.info/wp-content/uploads/2012/02/60348928revolutionnationale-jpg-550×385.jpg
    >> on remarque que « Legion » est un des pilliers et que dit anonymous ?
    « Nous sommes legion », voilà donc anonymous = pétain
    C’est pareil…

    Article calamiteux à la limite de la diffamation (Nicolas Sauron, on sait tous qui c’est)

    1. Je crois que tu ne comprends pas le sens de l’article. Il n’y a pas de simplification, il y a des parallèles, des similitudes très fortes.

      Le STO représente avant tout un modèle de travail, le modèle allemand, et Pétain adorait le modèle productif allemand. Comme qui ?

      Ce n’est pas une simplification, l’Allemagne a été à l’époque, comme aujourd’hui, très fortement révérée pour ses qualités économiques, particulièrement pour avoir réussi à se redresser après la crise de 29. Aucune germanophobie la dedans, tu confonds tout : le STO est une invention franco-allemande…C’est ce que représente le travail allemand qui est ici souligné.

      Aucun ennemi unique : Sauron déclare juste sa campagne avec des slogans très similaires à ceux de la propagande de Pétain : on devrait se taire ?

      La France est très à droite, oui, comme l’Europe en général. Lis tous les articles, EELV n’est pas déclaré à droite, et le FDG a un programme de gauche, c’est un fait. La faute à qui ? Là encore : il faut se taire ou prétendre que le PS a un programme de gauche ?

      Quand à Légion, tu mélanges tout : la Légion est sous Courage, et là on parle de l’armée… Donc rien à voir avec « we are legion », ça ne passerait pas.

      Cet article ne fait qu’une chose, bien que cela puisse te déranger : il regarde du côté des valeurs et de la façon dont un candidat-président oriente sa campagne. Les similitudes sont simplement troublantes. Mais il y a eu la proposition de « voisins vigilants », les systèmes d’appels à délations, les sorties des uns et des autres sur l’identité nationale, les civilisations, le prêtre qui peut remplacer l’instituteur…on ne compte plus le nombre d’idées, lois votées qui nous rapprochent des lois de Vichy. Pétain n’était pas Nazi. Pétain était simplement le représentant de la droite catholique conservatrice. Avec des idées très arrêtées sur certains sujets et des techniques propagandistes que l’on peut rapprocher de certaines campagnes actuelles. Point barre.

      P.S : il y a encore des nostalgiques du maréchal, « celui qui aurait sauvé la France » selon eux.

      1. pour le modele allemand, je dis simplement que si nous avions été rigoureux dans notre gestion avant, qu’on n’en serait pas la.
        Je veux bien qu’on aille pomper l’argent des riches, c’est juste que demander un pret pour ne pas payer, c’est au moins pas tres fair play.
        Il ne tenait qu’a nous d’avoir d’autre regles… avant…
        Donc critiquer des allemands, qui savent que normalement, on rembourse ses dettes (avec interet) ca me semble un peu tomber à plat.

        Du moins ca me fait tiquer.
        (les allemands sont à 20 bornes de chez moi)

        Je completerais peut etre ma reponse quand j’aurais plus de temps.

      2. Faire l amalgame entre le regime nazi et l allemagne actuelle, c est n importe quoi. Quel est le pays ou le president demissionne pour avoir « oublie » de declarer un pret d un ami et d avoir fait pression sur des journalistes pour etouffer l affaire ?
        C est pas chez nous que ca arriverai. On a meme un amateur de « gamins » comme ministre et notre prochain president (Hollande) n a pas hesite a frauder le fisc (sous declaration de sa villa de mougin pour echapper a l ISF)

  4. Pour le S.T.O. il serait intéressant de :
    -demander aux personnes amenés par car des pays de l’Est, parqué dans des chambres sur les exploitations allemandes ainsi ( oui oui) qu’espagnoles ce qu’ils pensent de ce fameux modéle http://ores.paysdelaloire.fr/1021-distorsions-de-concurrence-france-allemagne.htm
    http://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale/reglementation-social-juridique-fiscal/article/l-allemagne-ouvre-ses-frontieres-aux-saisonniers-bulgares-et-roumains-220-76765.html

    Alors oui, pour nos politiques et ceux allemands, mieux vaux être pauvres en Allemagne ainsi qu’en Espagne, que très pauvre en Bulgarie… M’enfin, un travail qui ne permet aux salariées ( généralement des femmes) de ne pas avoir plus en numéraire que ce qui permet de ne pas crever jusqu’au prochain travail, ce n’est pas encore de l’esclavagisme, mais cela ressemble furieusement à du S.T.O.

    Notre très cher président a décidé de revenir sur les « valeurs » ce genre de dialectique à souvent été utilisé associé au « c’était mieux avant » , faut croire qu’avant il n’y avait pas de délinquance, pas de grande criminalité, pas de guerre, pas de problèmes d’aucune sorte, car « LA MORALE » était sauve…

    Le discours somme toute standard de la droite française, et historiquement, Pétain est un des plus beau représentant de ceux-ci. Même si un ou deux trucs que sa politique à mis en place peuvent être sauvé, ce genre de personne considère:
    -les pauvres le sont parsqu’ils « mauvais » « nuls » et dorénavant « génétiquement con » (cf N.Sarkozy et la détection de la délinquance dans les crèches).

    – l’argent ayant une masse finis, pour l’avoir, il faut que d’autre en manque.

    -la charité c’est bien, (et aujourd’hui un bizness, donc très bien), la résolution du problème via une socialisation de la réponse: le mutualisme ( le vrai) par exemple,c’est pas bien.

    -l’être humain est sur Terre pour travailler, pas pour vivre, ceci étant réservé à ceux qui se sont débarrassé de cette impérieuse nécessité.

    Et on en revient à ces affiches, et ces « valeurs »…

  5. reste plus qu’a faire un montage du petit extrait de « allez france » ou robert Dhery ouvrant un placard tombe sur pierre Dac continuant à émettre pour la BBC et légérement modifier le message « Nicolas Sarkozy ment, Nicolas Sarkozy ment, Nicolas Sarkozy est allemand » …
    pour faire oeuvre de propagande :o) …

    contrairement à ce que d’aucun pensent, cette droite régimaire est bien l’héritiére de celle qu’a pas digéré les avancées sociales de la libération … celle des héritiers , celle des denis kessler, de l’UIMM, de …

  6. Tracas, Famine, Patrouilles pourrait être le programme du teckel à poils durs.
    Kessler l’a bien dit texto : il faut détricoter le programme du Conseil National de la Résistance.
    Et le Medef n’a toujours pas digéré Mai 1936.

  7. Elle se repete surement mais un homme seul ou un petit groupe a beaucoup plus de puissance qu avant (technologies, nucleaire, puissance financiere…)
    C est ce qui me fait le plus flipper
    Surtout avec la propagande que les gens acceptent..

    Tres bon article sinon en soit
    Merci Retlets ;)

  8. Au lieu de faire des paralleles debiles, commencez par balayer devant votre porte en enlevant les images de propagande chinoise de votre appel a donation (sur cette page et sur son lien). Vous voulez qu’on brode sur le nombre de « morts industrielles » de la Revolution Culturelle ?
    ou pourquoi pas ironiser sur les petits francais fauchés qui ont besoin de l’argent des Chinois?
    C’est surement, comme vous dites, « une méconnaissance de l’histoire et un rapprochement idéologique non-maîtrisé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *