Bull va vous mettre la sécurité dans le … Cloud

bloodyamesys

C’est l’histoire d’une entreprise qui a vendu en 2008 un système d’écoute globale des échanges sous IP (Web, mail, réseaux sociaux, téléphones portables, satellites, etc.) à un terroriste condamné en France à perpétuité par contumace par la Cour d’Assises spéciale de Paris en 1999. Flash-back : à cette époque, Philippe Vannier, actuel patron de Bull est le patron d’une SSII d’Aix en Provence, Amesys. Il vend Eagle, un système visant à mettre sur écoute toute la population libyenne à Kadhafi. L’interface de la société s’appelle Abdallah al-Senoussi, le beau-frère du dictateur. Il supervisera les travaux d’installation. Philippe Vannier rachète dans la foulée le groupe Bull. Et en devient patron avec la bénédiction probable des autorités françaises qui ont supervisé toute l’opération. Amesys est intégrée à Bull. L’affaire est éventée grâce aux efforts de Reflets. Bull cède son bâton merdeux à … Bull. La technologie de Bull/Amesys sera par la suite étendue à plusieurs pays fâchés avec les droits de l’Homme. Une vraie petite industrie de délocalisation  possible des écoutes pour l’Etat français.

C’est donc avec la plus grande surprise (feinte) que Reflets découvre aujourd’hui le thème d’une conférence de Bull au FIC 2014 : « Cloud de confiance et économie mondialisée : comment faire face au cyber-espionnage ? »

Résumons… La société qui a mis en place les technologies d’écoute massive, ayant servi à espionner des entreprises (Tunisie) et des opposants politiques (Libye, Etats-Unis…) vient vous expliquer… comment lutter contre le cyber espionnage. Vous nous direz, il n’y a pas meilleur fabriquant d’alarmes qu’un ancien cambrioleur…

bull-dans-ton-cloudQuel argument ouvre le bal des blagues de Bull dans son annonce ? « L’affaire PRISM » qui aurait fait naître « des suspicions légitimes« . Sans blagues ?

Pour ceux qui prennent le train en marche, les technologies développées par le patron de Bull, Philippe Vannier au sein d’Amesys sont justement, exactement les mêmes que celles qui ont servi à la NSA pour mettre sur écoute la planète.

Mêmes technologies, mêmes méthodes, mêmes résultats, mêmes méthodes d’interrogation dans les bases de données… Même infrastructure (sauf que chez nous, pour les câbles, c’est avec Alcatel et Orange que l’on passe des accords).

Et avec quoi Philippe Vannier compte-t-il protéger les entreprises qui risquent de se faire espionner avec des produits Bull/Amesys ou NSA Inside ? Avec du Cloud souverain bien sûr… : « des architectures robustes intégrant des équipements de confiance« .

Dans ton cloud, la sécurité. Aie confiance…

kaa

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

12 thoughts on “Bull va vous mettre la sécurité dans le … Cloud”

  1. décidément, ce que vous pouvez être suspicieux à reflets ! Puisqu’on vous dit que c’est pour notre bien !
    Bon, j’arrête de poster, des hommes encagoulés viennent de cerner ma maison… non, tout va bien, ils ont des écussons tricolores, ouf !

  2. « il n’y a pas meilleur fabriquant d’alarmes qu’un ancien cambrioleur… » Ancien?

    Il est bien mieux de vendre une sécurité à des clients qui y croient, et en plus de les cmabrioler d’autant plus facilement.. coup double!

  3. Je pense que vous êtes vraiment de mauvaise foi…
    Voici ce que l’on peut lire sur le site de Qosmos
    (http://www.qosmos.com/french/)
    « Qosmos fournit une technologie puissante qui doit être utilisée à bon escient ; nous sommes donc en faveur de toute réglementation protégeant la vie privée et les données personnelles. »
    Ils sont honnêtes ces gens-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *