Bruits de bottes après le 13 novembre

Nous sommes en guerre, nous disent les politiques et quelques intellectuels. C’est un mot très connoté. Difficile à assumer. Généralement, la guerre, c’est la faute de l’autre. De celui qui est méchant. Celui que l’on
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

46 thoughts on “Bruits de bottes après le 13 novembre”

  1. Le problème étant que pour qu’il y ait dialogue il faut être 2 à vouloir discuter et avoir des objectifs qui peuvent avoir des compatibilités. En dehors de chacun fait ce qu’il veut chez lui (donc adieu la volonté d’imposer les droits de l’homme) je ne vois pas vraiment de solution.

  2. On peut difficilement éviter une guerre qu’on nous impose.

    Si il faut être deux pour faire la paix, une seule entité est nécessaire à créer un conflit. Ne pas se défendre, c’est accepter que quelqu’un d’autre nous impose son pouvoir par la force.
    L’ennemi ne se contente pas d’attaquer la France mais tout ce qu’elle représente. Il a décidé de le faire par le sang et les armes et n’arrêtera qu’à notre soumission…

    La question n’est plus « doit ont imposer les droits de l’homme de partout ? ». Ici, nous sommes dans dans une prise d’otage où le ravisseur ne veut pas négocier mais emporter la vie d’un maximum de personnes avec lui. En attaquant ses sources de revenus, nous avons tenté de le rendre hors d’état de nuire. Sans effet.

    Quelle est alors l’alternative ?

    1. Qui disait ?
      Le terrorisme, c’est la guerre des pauvres
      la guerre, c’est le terrorisme des riches

      Sous un autre angle, the shock therapy arrive à point pour ce gouvernement aux abois qui va pouvoir utiliser la peur pour faire tout ce qui lui semble bon sans rencontrer aucune résistance. Et puis la guerre, c’est toujours la solution pour relancer l’économie (cf les deux dernières et à qui elles ont profité financièrement)

    2. « …une seule entité est nécessaire à créer un conflit. »

      Et si on réfléchit bien, celui qui a commencé est aussi celui qui aura le plus de chance de réussir à calmer la situation en faisant le premier pas vers le dialogue.
      Et qui a commencé?
      Sûrement pas l’EI qui n’existait pas avant les bombardements Français en Libye…

      1. « Sûrement pas l’EI qui n’existait pas avant les bombardements Français en Libye… »

        Même en admettant ça, les bombardements Français en Libye sont une réponse à quoi ?

  3. Merci pour ce billet.

    Ma définition de l’EI n’est ni un Clergé, ni une administration, c’est une mafia. En Sicile, à Naples la mafia dirigent tout, ils dirigent les faits, ils dirigent l’économie, ils règlent par le fer leur business international, leur business local. Les gens qui vivent là vivent dans ce système, grâce à ce système, qui se sert de la misère pour de la main d’œuvre à bas pris. La mafia instaure une loi parallèle qui régit toute la population. L’EI fait la même chose, l’arsenal militaire Irakien en plus, des jeunes avec des kalach ou des missiles anti-véhicules. Ils ont, je l’admet, en plus de l’aspect business, de la gestion de l’économie locale un verni d’islam rigoriste qui leur sert de paravent. Ils s’installe sur la misère, sur des fractures de communauté et maintiennent le fer pour le fer tout en vendant du pétrole à ses voisins.

    Le discours national est tout simplement stupide. Si nous étions en guerre les kamikazes seraient protégés par les accords de Genève sur les prisonniers. Hollande fait son chef de guerre pour une visée électorale, sachant très bien que reproduire la politique de Bush n’amène à rien de plus que du chaos à l’échelle mondiale. Bon nous se sera un tout petit chaos car ce n’est quand que la France et son petit porte-avion.
    On va encore recevoir une stormsheet de lois d’exception avec encore des connards pour dire qu’il va bien falloir vivre un peu mois libre. Encore un coin enfoncé dans cette démocratie moribonde ou tu deviens coupable avant d’avoir été jugé.

    Ce qui manque à la lutte anti-terroriste (car c’est bien son unique nom) ce n’est pas en carcan de toujours plus de lois policières qui nous amène à la ligne jaune de l’état totalitaire (et donc la fin de l’état de droit), ce sont des moyens humains, du pognons. Et oui c’est tout con, plus de juges anti-terroristes, beaucoup plus, plus de policiers, plus d’enquête, plus de formation, plus de moyens. Mais voilà ma bonne dame, l’état n’a plus de sous, il faut moins de fonctionnaires car ça coûte cher, et puis en plus ces connards de juges pointent un peu trop très de Karachi, de financement Libyens, de ventes de matériels qui se retourne contre nous, alors c’est bon, ça coûte cher et cela nous cherche des poux. Donc non, plus de lois, plus de pouvoirs et moins de flics, et plus de para-flics car ça coûte moins cher, au moins cela ne m’emmerderont pas, c’est moi qui les payent directement.

  4. « La Démocratie est un contrat social reposant sur une confiance mutuelle entre citoyens et « dirigeants » à qui les premiers délèguent leur pouvoir. »

    « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »
    Dire de l’abbé Sieyes, sur la question du veto royal : à la séance du 7 septembre 1789

  5. La guerre, c’est l’incarnation même de la destruction et c’est tellement « facile ». En tout et pour tout !

    Prenez le premier objet autour de vous, sous vos yeux. Quelle difficulté pour le détruire ? Le prendre et le jetter contre le mur ou le poser au sol et sauter dessus. Mais pour ce même objet, combien de temps vous faudrait-il pour le construire, si vous en êtes même capable? Et après? Rien. Le Néant!

    Il en va de même pour la guerre qui ne détruit pas que les objets, mais aussi les gens et encore plus les idées, la culture, l’intelligence tout comme les idéaux!
    Et après?

    Rien. Le Néant!

  6. J’ai pris quelques minutes aujourd’hui pour regarder ce que cette… organisation faisait avec les être humains. Via des sources fiables, on en trouve. Chose qui m’avait toujours répugnée, comme beaucoup d’entre nous certainement.
    Et ce que j’ai vu dépasse en sadisme ce qui s’est passé au siècle dernier. Je ne croyais pas que c’était possible.
    Bref, je suis profondément pacifique de nature, et ne soutiens que les mouvement pacifistes. Mais qui serais-je, si après avoir vu ça, je me taisais ? Nos parents nous ont dit qu’ils ne savaient pas. Ce n’est pas notre cas, nous voyons le martyre des palestiniens, des Syriens, nous pouvons voir le martyre de ceux qui sont tombés entre les mains de ces psychopathes. Je ne sais pas ce qu’il faut faire, quelque chose est de retour qui nous dépasse tous. Et je suis profondément dégoûtée par l’idée que les pays occidentaux aient pu entretenir des relations commerciales avec des puissances qui ont soutenu ces actes abominables.

  7. Salut Kitetoa,

    Quelques-uns comme vous continuent à se servir de leur tête, et c’est rassurant.

    Je viens juste de lire l’éditorial du Guardian (pour ceux qui ne l’ont pas vu, il est ici : http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/nov/16/attaques-de-paris-lanalyse-le-guardian?CMP=share_btn_tw ).
    Mais il est assez clair que nos chers gouvernant vont continuer à faire de la racole à la clientèle de Marine (en clair, ils valent autant qu’elle) et que nous serons en dictature bien plus tôt que prévu.

    Bref, EI va gagner grâce à ces brillants stratèges.

    Et merde tiens.

  8. Merci de cet article.

    Alors, en supposant que « nous » allons gagner cette « guerre » et que nous serons « impitoyables », que se passera-t-il le jour d’après ? Selon nos dévideurs, la priorité est de sauver la planète et de gagner la guerre contre le C02 ! Triste à en pleurer.

    Vu sur le site de RFI : Niger : les collégiens et les lycéens de Niamey en colère
    Par RFI Publié le 20-10-2015 Modifié le 20-10-2015 à 00:21
    « Au Niger, collégiens et lycéens étaient, ce lundi 19 octobre, dans les rues de Niamey, la capitale. Ils ont déserté les salles de classe pour réclamer, dans les rues, de meilleures conditions d’études. Des collégiens et lycéens en colère qui ont cassé et tout brûlé sur leur passage malgré l’intervention musclée des forces de l’ordre. »

    Il faudrait se garder de conclusions hâtives sur cette information, sans mise en perspective et un travail de journaliste qui doit s’appuyer sur une expertise. La suite sur http://www.rfi.fr/afrique/20151019-niger-niamey-collegiens-lyceens-manifestation-colere

    Autre jeunesse, ailleurs.

  9. Très beau texte de Sinsemilla. Je pense également qu’il faut rompre le cycle de la violence.

    Depuis quelques années, nous bombardons environ tous les deux un nouveau pays du monde arabo-musulman (Irak, Afghanistan, Libye, Syrie). Chaque jour, nos bombes font de nouvelles victimes, parmi lesquelles d’innombrables innocents. Pas plus tard que le mois dernier, les leaders du « monde libre » ont atteint un centre de soins de Médecins sans frontières.

    Chaque fois que nous tuons une épouse, une mère, un fils ou un frère, nous produisons de la haine, nous générons un nouveau terroriste qui viendra se faire sauter cinq ans après chez nous. Pourquoi ?

    Je pense qu’il est plus que temps de se poser la question de notre appartenance à l’OTAN, qui n’a plus vraiment de raison d’être depuis la fin du pacte de Varsovie et qui n’est plus vraiment la force défensive qu’elle était originellement.

    1. Les USA en les anglais ont bombardes massivement l allemagne a partir de 1942 (et a l epoque on se genait pas pour bombarder des innocents). Pourtant ca n a pas generé de haine ou de terroristes apres 45, alors que certains ont perdu toute leur famille

      Nous sommes dans l illusion technologique. on pense qu en lachant quelques bombes on va gagner sans perdre un seul soldat. Eh bien non, ca n a pas marche en Afghanistan, ni en Lybie et ca ne marchera pas en Syrie.
      Surtout face a des gens qui nous meprisent, nous considerent comme des décadents et qui eux n ont pas peur de mourir

      J ai pas la solution. Si on considere que meme l URSS, qui eux n avaient pas le frein « droit de l hommiste », n a pas reussit a pacifier l afghanistan , on se dit qu envoyer la bas des troupes n est pas la solution.
      Mais que faire ?
      attendre qu ils soient assez fort pour venir en force ici ?
      faire comme les americains : les drones n ont pas pour but de detruire les talibans mais juste de couper les tetes afin qu ils restent peu dangereux (la strategie de la tondeuse)

  10. Le gouvernement représentatif n’est et n’a jamais été la démocratie : . « Sieyes par exemple distinguait nettement démocratie et régime représentatif: « Les citoyens qui se nomment des représentants […] n’ont pas de volonté particulière à imposer. […] S’ils dictaient des volontés ce ne serait plus cet État représentatif, ce serait un État démocratique » »
    source wikipedia.
    Commençons dès lors à nommer les choses par leur nom.

  11. Ne pas voter n’est pas la solution. Il y’aura toujours des gens le faire, quelques soient les circonstances.

    ne pas voter serait justement faire le jeu du FN.

    Je ne pense pas que ça soit la solution.

    ou alors, si c’est ce que vous voulez, dites le clairement.

    1. Non, ce n’est pas ce que je veux.

      Ce que je voudrais c’est que tous les citoyens sachent s’auto-déterminer et ne pas compter sur des politiques pour vivre. Dans ce cas très hypothétique, plus besoin de voter.

      En outre, à l’aune de l’éthique de chacun, il y a certaines décisions qui nous amènent à ce triste constat : je ne peux pas donner mon vote car je ne veux pas que cela soit fait en mon nom.

  12. Oui, toute cette histoire a de tristes relents de 1914.

    Que la félonie de nos dirigeants les conduisent aux décisions qui tombent chaque jour depuis vendredi. Que cette horreur serve leur propagande guerrière. Tout ça ne me surprend pas, étant donné ce que ces tristes sires ont montré d’eux-même jusqu’ici. Bon, ça me fille la gerbe quand même, mais cela ne me surprend pas.

    Par contre les nombreux commentaires que l’on peut lire de nos compatriotes, pourtant appartenant eux-aussi à la plèbe m’inquiète au plus haut point, mais me donne plus envie de pleurer. Mais ces réactions soulèvent aussi beaucoup d’interrogations. Je n’ai jamais été très assidu en cours d’histoire, je n’ai jamais aimé ça en fait. Pourtant avec le nombre d’heure passées en cours à se faire rabâcher toutes ces dates, et ce qui est arrivé avant et après, il m’en reste quand même suffisamment de souvenirs pour savoir ce qui est mauvais pour nous la plèbe…

    Et en ce moment, il y a comme des relents de 1914!

  13. Le fascisme etait aussi une idee et il a ete eliminé sous un tapis de bombe (a l epoque on trouvait d ailleurs ca normal et massacrer des innocents (genre raser des villes) ne posait pas tant de probleme). SI le fascisme/nazisme a ete eradique des 2 pays en question, c est qu apres la victoire militaire le vainqueur a aide le pays a se reconstruire. Ca a ete probablement la plus grande erreur des USA en Irak: etre incapable de permettre l emergence d une societe civile pacifique et prospere comme en RFA. A leur decharge, il faut reconnaiter que c est plus facile dans un pays developpe comme l Allemagne quand dans un pays qui na jamais rien connu a part la dictature (et je parle meme pas de l Afghanistan ou c est carrement tribal)

    Quand nos politiciens parlent de guerre,c est evidement de la communication en vue d elections. On va balancer quelques bombes et puis c est tout. L armee francaise ne va evidement pas aller attaquer au sol l EI (de toute facon elle en serait incapable)

    Par contre il faut quand meme signaler que meme au pire moment de la seconde guerre mondiale, la GB n est jamais devenu une dictature, alors qu en 40 ils pensaient etre envahit.
    Par contre, outre les gesticulations sterile de nos politiciens, ils vont passer des lois (tres bien documenté sur ce site), qui elles ne visent en rien les terroristes mais le citoyen normal

    1. @cdg : Il est temps, à mon sens, pour vous d’aller ouvrir un blog afin de partager vos savantes analyses historico-politico-stratégiques avec le plus grand nombre.

      En prenant le temps d’aller jusqu’au bout de celles-ci, au delà des 10 lignes.

      Aujourd’hui, vous êtes en mode discussion de comptoir sur Reflets, et c’est (toujours à mon sens) plus un facteur de confusion et de distraction que d’autre chose. Particulièrement avec des sujets aussi sensibles et d’actualité.

      Vous assénez suffisamment de « vérités » (sans développement de fond ni analyse) pour devoir les assumer, d’où une tribune sur votre propre blog.

      Qu’en pensez-vous ?
      Vous pourrez toujours poster des liens ici-même vers votre blog.

  14. En 40, une partie des français ont choisi le dialogue avec le nazisme… on connait la suite.
    Comment entamer une discussion rationnelle et raisonnée avec des fous furieux capables de remplir des fosses avec des corps de femmes et d’enfants ? Si vous avez la recette alors félicitations, vous êtes celui qui instaurera la paix dans le monde et pour l’éternité.
    Pardonnez mon cynisme mais, cela ne se résume pas à un comptage macabre; ce sont des familles brisées, des proches, des amis, des voisins, des milliers d’êtres en souffrance absolue.
    L’action militaire engagée ces derniers jours n’est pas (seulement) une réponse mais un vrai avertissement : maintenant, ça suffit.
    Et quand je lis des mots comme, félonie, bruit de bottes, etc… Sachez que, en ce moment même, ces personnes font en sorte de garantir votre art de vivre, votre liberté.
    Je suis patriote, pas nationaliste et j’aime mon pays.

    1. Quelle action militaire ? Le bombardement du  » centre de commandement  » et du  » centre d’entraînement » , qui avaient déjà été bombardés dimanche ? Et qui n’auraient pas fait de  » victimes civiles  » , ce que confirmerait des « sources » de Daech ( sont gentils je trouve…) ?
      in Liberation http://www.liberation.fr/planete/2015/11/18/raqqa-est-une-prison-sous-les-bombes_1414532
      Libé en passant en profite pour coller une photo d’une mosquée démolie par les forces de Bachar en…2014 . C’est vrai qu’ils ne sont plus à ça près à Libé .

  15. Quand Bush en 2001 a décidé d’envahir l’Afghanistan, il était devenu clair que  » la lutte contre le terrorisme » n’était qu’un prétexte à un agenda plus ambitieux ( il en va de même pour  » la guerre contre les dictateurs-infréquentables-qui-massacrent-leur-propre-peuple  » ) . On ne lutte pas contre le terrorisme avec des moyens militaires , comme le fait remarquer « lam » plus haut, on met du temps et de l’argent sur la diplomatie, les services de renseignements , la police, et s’il le faut des grands petits moyens …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *