Aurora : et si c’était pas les hackers chinois ?

On s’en doutait, l’Opération Aurora (également désignée comme l’attaque Hydraq, du nom du trojan), n’était pas un cas isolé. Symantec s’est chargé de surveiller et de détecter des mécanismes similaires afin de comprendre à posteriori
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

18 thoughts on “Aurora : et si c’était pas les hackers chinois ?”

  1. Oui enfin souvent derrière certaines des boites privées on trouve souvent un gouvernement (russie, chine, usa, etc…) utilisant leurs techno quant ils n’ont pas favorisés ou subventionnés lesdites boites.

  2. Le problème, comme souvent, c’est que le législateur ne sait pas ou sait mal de quoi il parle. (on trouve des chose particulièrement absurdes en agriculture, comme la taxation des semences « maison ». Mais ce n’est pas vraiment le sujet)
    Bon, ça change peut-être… doucement. Adapter l’ancien au nouveau, ça ne se fait pas en un clic.

    1. L’excuse de l’incompétence, ca marche un moment, mais ca s’épuise, à force.
      Quand on considère l’ampleur des décisions, et la masse de personnes impliquées dans ces mêmes décisions, l’incompétence ressemble tout de même plus à une excuse, bien pratique pour éviter les critiques plus virulentes.

      Quelque part dans la chaîne de commandement, il y a forcément des personnes qui savent très bien ce qu’elles font.

  3. Si on pousse le raisonnement, un éditeur qui se met à rajouter des failles à son produit pour ensuite les vendre en tant que Oday et ainsi rentabiliser encore plus sa conception défaillante… C’est considéré comme un délit d’initié sur ce nouveau marché ? Ou juste une pratique commerciale aggressive ?

  4. J’étais passé à côté de cet article lors de sa parution mais la chose est corrigée grâce à @bluetouff, merci à lui !

    Article édifiant j’ai hâte de voir la suite !

    Par contre j’ai une petite question : « La société éditrice est prévenue (responsible disclosure) » signifie que l’on informe précisément de la faille ou le fait de simplement déclarer « on a trouvé une faille quelque part » suffit ?

  5. Hello !
    À propos de FinFisher, j’ai lu sur 2 blogs que le Parti Pirate allemand a accusé, fin mars, leur police criminelle fédérale d’utiliser un logiciel d’espionnage anticonstitutionnel (en se référant à FinFisher)… Des infos là-dessus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *