Rapport Bockel : un point sur la cyberdéfense française

Le rapport sénatorial sur la cyberdéfense rendu public aujourd’hui vaut tout de même un peu mieux que les railleries auxquelles nous avons largement participé sur Twitter comme dans notre précédent article sur le sujet. Le
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

18 thoughts on “Rapport Bockel : un point sur la cyberdéfense française”

  1. • « Ce rapport donc le mérite d’exister » > « Ce rapport à donc le mérite d’exister »

    • « Les problématiques liés aux les enceintes » > « Les problématiques liés aux enceintes »

    • « un peu de pif pour lire entre lignes » > « un peu de pif pour lire entre les lignes »

    • « Oh, tiens, mais c’es mignon tout plein ça » > « Oh, tiens, mais c’est mignon tout plein ça »

    Très bon article !!
    Je lirais le rapport à mes heures perdues.

  2. Alors « cyber » dans le rapport il l’identifie pas seulement à Internet non?
    Faudrait pas oublié non plus qu’ils sont aussi bien placés en tant équipementier télécom 3G/4G au milieu des Alcatel/Lucent, Nortel, Motorola, Ericsson, Nokia, Siemens et compagnie…
    Ceci étant dit la limite entre les deux mondes n’étant plus vraiment une limite, tiens en passant ça me rappelle mon enfance (ouai je suis plutôt jeune) lorsque j’entendais que l’infra GSM était en soit l’équivalent d’un gros programme (Great Software Monster) et le plus gros des logiciels libres !!!

    Bon j’arrête je vais lire le rapport

  3. Je suis en train de le lire depuis un petit moment.
    Je met une ptite citation

    « En France, il existe d’autres groupes de « pirates informatiques », comme « telecomix.com » qui défend la liberté d’expression sur Internet. »

    Enfin! Ils ont saisit le truc!

  4. Yop,

    Il faut d’ailleurs regarder les constructeurs français de matériel de sécurité qui fournissent des versions exports de leur firmware dont l’exportation est autorisée dans certains pays uniquement après validation de l’ANSSI ….

    A se demander pourquoi l’ANSSI doit valider les versions exports. A part pour vérifier le fonctionnement de backdoors, je ne vois pas l’utilité !

    Donc cette proposition 10 est intelligente économiquement, mais n’a rien à voir avec une quelconque raison technique !

  5. Socialiste ou pas, le gouvernement français acte et entérine semble-t-il, sa participation au dinosaure dispendieux nommé OTAN. Comme cette officine belliqueuse animée et sous contrôle US ne saurait rester l’arme au pied, vont continuer, avec l’active participation du socialisme français, les manœuvres guerrières. Le calendrier, c’est tout de suite direction la Syrie…

    Ce qui provoquera nombre de morts sur tous les continents où ce bras armé du Projet pour le Nouveau Siècle Américain sévira, et déstabilisera la coexistence pacifique encore plus.

    Bien plus que ces cybergéguerres annoncées, qui me semblent montées au cric pour le contrôle global du Net, donc des internautes, et pour les bénéfices de quelques multinationales des technologies ad hoc.

    Accessoirement aussi, pour faire mousser cet autre socialiste néo-libéral nommé Bockel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *