Attiser la haine : un projet politique ?

(Comment en est-on arrivé là ? Comment la classe politique, la justice, les médias peuvent-ils accepter que des propos pareils puissent être relayés, commentés, et au final servir un camp politique qui demande désormais des excuses à un parlementaire du camp opposé qui a eu le « malheur » de réagir ? Stupéfiante époque qui en rappelle d’autres, plus sombres, quoi qu’en disent les « petits maîtres » qui cherchent à balayer toute contestation en brandissant le fameux point Godwin)

C’est l’histoire d’un pays occidental, au XXIème siècle, très riche, membre du conseil restreint de l’ONU mais dirigé par une bande de mafieux conservateurs vendus aux grandes multinationales. Ces mafieux ont réussi à faire élire au poste suprême l’un des leurs : un roquet arrogant et arriviste qui change d’avis comme de chemise afin de parvenir à conserver le poste pour continuer à réformer le pays, c’est-à-dire finir de le vendre à ses amis du CAC 40 et aux membres du Medef. Mais comme il n’est plus certain d’arriver à briguer un deuxième mandat, son ministre de l’Intérieur fraîchement nommé se charge de convaincre les électeurs de l’extrême droite xénophobe que le parti de la droite républicaine qu’il représente est largement autant xénophobe que le parti d’extrême droite que ces électeurs xénophobes seraient censés soutenir.

Bien entendu, cette histoire ne saurait être réelle : comment une nation comme la France, par exemple, pays des droits de l’Homme, pourrait-elle supporter et accompagner des événements pareils ? Bon, en tout cas, dans la réalité, Claude Guéant a déclaré la chose suivante :
 

« Toutes les civilisations ne se valent pas »

Il est vraiment nécessaire de prendre chaque mot en compte et de bien définir leur sens avant de porter un jugement, qui nécessairement, se doit d’être éclairé avec l’histoire présente et passée. Sinon, on peut tomber dans la foire d’empoigne et les justifications les plus aberrantes, ce qui était encore le cas ce matin autour de 8h45 sur France Inter avec Brice l’Auvergnat.

Parce qu’il n’y a rien d’autre à faire que d’analyser cette phrase. Le reste c’est une diversion. « Toutes les civilisations » indique qu’il y a plusieurs civilisations sur la planète. Personne ne va contredire cette affirmation. »Toutes les civilisations ne se valent pas » nous exprime un classement, une échelle de valeur. Il y aurait donc des bonnes civilisations, et des moins bonnes, voire des mauvaises. Des civilisations inférieures, obligatoirement. Mais qu’est-ce qu’une civilisation ?

Les civilisations : des ensembles très vastes qui évoluent au cours du temps 

Pas la peine de tenter de se rattraper en parlant de sociétés, de systèmes politiques qui seraient interchangeables avec le terme employé par Guéant : une civilisation n’est pas une société à un moment donné, ni un système politique, ni un pays. Non, une civilisation c’est beaucoup plus vaste que tout ça : les civils, les citoyens qui la constituent ont créé au cours du temps des cités avec une architecture, des arts, des religions. L’ensemble culturel et religieux que l’on nomme civilisation est donc vaste à l’échelle du temps et souvent celle de la géographie. Mais il est vrai que la religion y a une place centrale. Le système de croyance religieuse soutient la civilisation, il en est constitutif la plupart du temps. Et alors ? Rien. C’est ainsi, que ça plaise ou non. Mais pour autant il est possible de se sentir appartenir à une civilisation plus qu’à une autre sans pour autant adhérer avec une religion. Parce que la religion n’y est pas inscrite sur chaque pierre, qu’elle change dans ses rituels, le nombre de ses disciples, qu’elle est aussi souvent un prétexte à créer, inventer. Mais quand on déclare que toutes les civilisations ne se valent pas ne serait-ce pas une façon de dire que toutes les religions ne se valent pas ? Un ministre pourrait donc relancer une guerre de religions, depuis l’État le plus laïc du monde ? Ce qui est extraordinaire, c’est que le même ministre a utilisé il y a peu, à propos de l’intervention militaire française en Libye, le terme de « croisade » :

Incroyable, non ? Ou bien est-ce le fond de la pensée de Claude Guéant, cette haine de l’islam et un amour un peu trop important de la chrétienneté ?

La civilisation : un mot très connoté

Ce sont les colonies avec leur lot d’horreurs en tout genre, dont la traite des noirs, qui ont été le fer de lance de la civilisation. Plus exactement le fer de lance de « la mission civilisatrice de l’Occident ». Alors, bien entendu, certains de nos compatriotes n’y voient pas de gros problèmes, puisque l’UMP a demandé à inscrire les « aspects positifs de la colonisation » dans la loi sur les rapatriés en 2005. C’est vrai quoi, après tout, on leur a construit des routes et des écoles ! Mais pourquoi ne pas alors demander d’inscrire aussi « les aspects positifs de l’occupation nazie » ? Parce qu’après tout, avec les SS, ça marchait droit, les trains arrivaient à l’heure (sauf quand ces ignobles terroristes de communistes faisaient sauter les voies), et on avait « travail-famille-patrie » sur les frontons des mairies à la place de ces horreurs révolutionnaires. Sans oublier que de grandes fortunes françaises ont pu ainsi se constituer, fortunes qui continuent de croître, soit-dit en passant…

Juste pour rappel, l’extrait du « discours de Dakar » du maître à penser de Guéant (ou son disciple, au choix) :

C’est de cela dont nous parlons, de cette vision des autres civilisations, des autres peuples, religions, cultures (du sud de l’Europe) qu’ont le chef de l’État et son ministre de l’Intérieur. Il semble que la civilisation française, supérieure à d’autres selon Claude de l’Intérieur, soit actuellement dirigée par des individus peu recommandables. Personne (ou presque) n’en doutait, c’est vrai. De là à devoir aller leur faire des excuses quand on rappelle que leurs déclarations sont similaires à celles d’autres dirigeants qui ont eux aussi été au pouvoir de l’autre côté du Rhin à une époque que tout le monde aimerait bien oublier…

Mais à quoi servent ces déclarations ?

Une fois qu’on s’est bien énervé, on peut quand même réfléchir au sens de ce type d’affirmations. Quand vous lancez :

« Toutes les civilisations ne se valent pas »

vous pouvez vous attendre à ce qu’un député antillais, très sensible sur le sujet de l’esclavage, rétorque légèrement énervé :

 » Mais vous, M. Guéant vous privilégiez l’ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration au bout du long chapelet esclavagiste et colonial. Monsieur Guéant, le régime nazi, si soucieux de purification, était-ce une civilisation ? « 

Eh oui, c’est certain qu’il y va fort. Mais peut-être pas autant que le premier. Et puis la notion de race supérieure n’est pas étrangère à celle de civilisation supérieure. Pourtant le pays que représente le ministre de l’Intérieur est celui de la déclaration universelle des droits de l’Homme. C’est un truc pas trop important, mais qui lui permet quand même de vendre pas mal de trucs à l’extérieur quand ça l’arrange, les droits de l’Homme. Universels ils sont. Les droits de l’Homme, les civilisations, il s’en cogne. Parce qu’un homme est un homme. Un très beau concept, franchement moderne. Qui s’oppose fondamentalement à la notion de « civilisation », et surtout de comparaisons entre elles. Le relativisme (tout se vaut, nous sommes tous égaux) des gens de gôôôche, tant raillé par la nouvelle droite décomplexée est malheureusement pour elle, et heureusement pour le monde, la base de la déclaration des droits de l’Homme. Pour mémoire, nous donnons ici les deux premiers articles :

Article premier
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2
1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Et oui, Claude Guéant bafoue la déclaration universelle des droits de l’Homme, déclaration adoptée en 1948 à Paris, capitale du pays qu’il est censé servir en évoquant des « civilisations qui valent plus que d’autres ». Comment peut-on le punir, nous autres, citoyens, pour avoir osé faire ça ?

Pour rappel, quelques articles de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1793, toujours en vigueur (errata : c’est celle de 1789 qui est en vigueur, mais celle-ci mérite qu’on s’y attarde) avec celle de 1958 :

Article 31. Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.

Article 32. Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.

Article 33. La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’Homme.

Article 34. Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

A méditer…

 

Twitter Facebook Google Plus email

73 thoughts on “Attiser la haine : un projet politique ?”

  1. PRÉAMBULE

    Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004.

    Effectivement, celle de 1793, plus longue, n’a pas été retenue, mais de celle de 1789, il reste ça par exemple :

    Art. 4. –

    La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

    Art. 5. –

    La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.

    Art. 6. –

    La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.
    Art. 14. –

    Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée.
    Art. 15. –

    La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

    1. bravo pour l article qui remet au gout du jour l imperieuse necessite de l insurrection face a l opression.
      J adore l argumentaire de washi, suaintant de contradictions,( tout le monde est libre de s exprimer comme il veut vs vous ne pouvez pas traiter le president de nabot… Etc), qui utilise des sophismes en veux tu en voila pour detourner le debat vers le clivage droite /gauche qui est hors sujet ici. Car les valeurs de la dudh sont universelles meme si elles ne sont pas universellement appliquees
      Merci pour les declarations de tanbell, pleines de bon sens. Qu il n oublie pas que l adn arabe s est diffuse pendant une vingtaine d annee, de l espagne jusqu a poitiers, et surement plus longtemps encore, que l informatique n aurait pas existe sans le 0, etc etc etc. Bref, comme il est dit plus haut, on ira loin avec veux qui comme vous ne pensent qu a mous mettre dans des cases. C est juste un peu plus complique in the real world, vous le savez bien pourtant

  2. Je me suis arrêté après une vingtaine de lignes, et cet article ne mérite pas que j’aille plus loin. Je suis moi même de droite par dépit. Pourquoi ? Parce que tous les discours sensés critiquer le pouvoir en place, que ce soit des discours de politiques de gauche ou dans des articles comme celui-ci, le font en ramenant le débat au niveau du caniveau. « Roquet », « mafia », « xénophobe »… Je ne suis pas spécialement convaincu par la politique de M. Sarkozy, mais je crois quand même au respect, chose que beaucoup de gens de gauche semblent avoir oublié. Je ne veux pas voter pour le camps de ceux qui ne trouve rien de mieux pour discréditer un président de la République que de l’appeler « le nabot ».
    Quand on a rien dire et qu’on désespère, on peut être tenté de vouloir parler plus fort. J’aimerais croire que la classe politique et nous même, citoyens, pourrions élever le débat, et mettre de côté ces clivages inutiles.
    De plus, pour l’histoire de la hiérarchie des civilisations, il est incroyable qu’en France nous ne puissions tous nous exprimer comme bon nous semble, sans cette censure du « politiquement correct ». Exprimons nos idées et acceptons que les autres ne soient pas d’accord, tout en ne perdant pas de vue le respect. Ces gens ne vous convainquent pas ? Ne votez pas pour eux ! Pas la peine de les insulter sur la place publique ! Et s’ils sont élu, dîtes vous que c’est un choix fait par la majorité des français. Rien ne sert de développer cette haine et de la hurler à tout va.
    J’en ai parlé à beaucoup de gens et croyez moi, c’est une des raisons pour laquelle Ségolène Royal à perdu en 2007. Son agressivité constante, qu’elle devait vouloir faire passer pour de la détermination, l’a desservi. Élevez le débat, donnez des propositions sans cracher au visage des « adversaires » et à ce moment là, peut être, des gens comme moi commencerons à vous écouter & vous lire à nouveau.

    1. « Je ne veux pas voter pour »

      Houlà, il n’est pas question de voter dans cet article !

      « Quand on a rien dire et qu’on désespère, on peut être tenté de vouloir parler plus fort. »

      Étonnant de mauvaise foi quand, sur Reflets, on a plutôt l’habitude de faire la démonstration en s’appuyant sur les faits. Cet article, qui s’attache au sens des mots et à leur impact, ne dévie de cette ligne que dans son accroche, à laquelle vous avez limité votre lecture.

      « Ces gens ne vous convainquent pas ? Ne votez pas pour eux ! Pas la peine de les insulter sur la place publique ! »

      Et quand le pompier devient pyromane, il suffirait de l’ignorer et de vaquer à ses occupations, jusqu’au jour de son évaluation annuelle ?

      « Et s’ils sont élu, dîtes vous que c’est un choix fait par la majorité des français. »

      Je suis un membre de ce groupe, « les électeurs », et même si mon ministre n’est pas élu, il ne me semble pas normal que ses actes et ses déclarations soient aussi éloignés de la tendance moyenne du parlement et de l’esprit de la constitution qui sert de socle à notre république.

      « Élevez le débat, donnez des propositions sans cracher au visage des « adversaires » »

      À mon avis, c’est bien là l’idée qui poursuit les personnes scandalisées par cette phrase de Guéant: « abstenez-vous de cracher sur tout ce qui ne vous ressemble pas, et mettez-vous enfin au travail pour le bien de tous. »

      1. « Et s’ils sont élu, dîtes vous que c’est un choix fait par la majorité des français. »

        c’est faux ils sont élu par une petite vingtaine de millions ce qui ne représente que 33% des français .

    2. Parce que tu crois vraiment que le ministre de l’intérieur n’a pas fait exprès de faire une telle déclaration ? Histoire de voir quelles réactions cela pourrait provoquer et éventuellement inverser le problème en demandant des excuses ? Dans ce cas là, qui rabaisse le niveau ?

      Le respect dont tu parles, il fonctionne dans les deux sens, tes droits ne doivent pas passer outre ceux d’autrui. En plus dans ce cas là il ne s’agit pas de respect d’une personne à une autre, mais d’une personne à une « civilisation » ce qui est bien pire par bien des aspects…

      Le respect. Ouvre les yeux…

    3. *******
      mais je crois quand même au respect, chose que beaucoup de gens de gauche semblent avoir oublié.
      *******
      Et d’après toi, les propos de Guéant sont respectueux ou provocateur et xénophobe ?

      *******
      De plus, pour l’histoire de la hiérarchie des civilisations, il est incroyable qu’en France nous ne puissions tous nous exprimer comme bon nous semble, sans cette censure du « politiquement correct ». Exprimons nos idées et acceptons que les autres ne soient pas d’accord, tout en ne perdant pas de vue le respect.
      *******
      Mais on est absolument libre de s’exprimer en France très cher (sauf parfois les journalistes quand ils sont dérangeant, ou quand un site va à l’encontre des limites acceptables par le ministère de l’intérieur et non par un juriste, et qu’il est bloqué par le ministère de l’intérieur ; cf LOPPSI) ! On a même le droit de tenir des propos gravissimes. Seulement après il faut assumer ses propos. C’est ce qui est en train d’arriver en pleine tête de M. Guéant, un retour en pleine face des conneries qu’il débite à tour de bras. Des gens comme lui vont justement à l’encontre des civilisations.

      Et dire qu’il prétend tenir des propos républicains… Mais dans quel monde vit-il ? Sérieusement ??!!

    4. « Je ne veux pas voter pour le camps de ceux qui ne trouve rien de mieux pour discréditer un président de la République que de l’appeler « le nabot ». »

      => Alors dans ce cas vote pour quelqu’un d’autre ! Je ne comprends pas les gens qui ne sont pas content du pouvoir en place mais qui veulent remettre le couvert pour le plaisir. Ça fait des décennies que les pouvoirs en place n’ont su résoudre les inégalités. Il faudrait peut-être penser à essayer autre chose non ?

    5. Bonjour,

      « Je ne veux pas voter pour le camps de ceux qui ne trouve rien de mieux pour discréditer un président de la République que de l’appeler « le nabot ». »

      Je suis d’accord sur le fait que d’utiliser le terme évoqué ci-dessus n’est pas glorieux. Cependant, ne pas voter pour un candidat « X » parce que des personnes de son parti (est-ce vérifié ?) utilisent des propos déplacés me semble un prétexte léger.

    6. Mais avez vous vraiment bien lu les propos de Claude Gueant ? Vous rendez vous compte de leur gravité ? Avez vous vraiment bien remarqué que les dernières lois votées de cette législature aurait ravi le régime de Vichy ? Trouvez vous normal que le chef de l’Etat se démarque par un « casse toi pov’con ! »
      Qui a donc d’après vous le plus craché sur l’autre ?
      Ne voyez vous dans le couple Guéant/Sarkosy le spectre de Bush/Rumsfeld dans son cynisme perpétuel?
      A ce niveau là, vous n’êtes pas de droite par dépit, vous être un(e) vrai(e) réactionnaire

    7. Que penser cher Monsieur du respect de Nicolas Sarkozy à l’encontre d’un tribun qui l’interpellait (certes maladroitement et de manière un peu agressive) au salon de l’agriculture, je cite ces propres mots « Casse toi pov’con » si ça c’est du respect et de la tenue…
      Et nous avons nous aussi, le droit de nous exprimer et de traiter de guignol ce président qui nous prend justement pour des guignols et nous tire un peu plus chaque jour vers le bas.
      Politique de riche pour les riches.
      Elevons le débat je veux bien, mais il faudrait rester objectif, ce que vous semblez ne plus être.

    8. C’est certes irrespectueux de parler d’une personne en employant le terme de « nabot », ok selon tes mots la gauche est irrespectueuse, et du coup ne lui prêtons pas attention….
      Nadine Morano, est bien de l’UMP si je ne m’abuse, alors que penses-tu de ces dires sur Eva Joli, je site :
      « Le problème d’image d’Eva Joly ne vient pas que de son accent, c’est aussi physique. »
      source :
      http://www.lexpress.fr/actualite/politique/pour-nadine-morano-le-physique-d-eva-joly-pose-probleme_1080130.html
      http://lelab.europe1.fr/t/nadine-morano-delit-de-facies-791

      Bref que dire donc de ce genre de propos….donc pour reprendre tes propres mots, n’écoutons pas non plus la droite puisqu’elle aussi est irrespectueuse…

      Alors ne vois pas non plus ici un acte de « gôôôôôôchiste », mais avant d’accusé, je pense qu’il est plus honnête de voir aussi ce qui se passe en son camp… non ?

    1. Bon rappels les derniers articles de la DDHC de 1793 hein. Elle est belle cette DDHC dans un contexte de crise mais n’a jamais été accepté donc inapplicable. Elle est différente de celle de 1789 car elle met beaucoup plus l’accent sur l’égalité. D’autre part elle fait de l’insurrection populaire le droit le plus sacré et le devoir le plus indispensable. Même si elle a souvent été réclamée par la gauche jusqu’au début du XXème siècle, elle n’a jamais été appliquée (source wiki). Tout comme la constitution qui lui est associée.

  3. Et bien c’est bien dommage que vous ne soyez pas allé plus loin. Si pour vous s’exprimer comme « bon nous semble » il est possible de faire du révisionnisme, du relativisme civilsationnel ou religieux, alors il y a quand même un problème. Mais peut-être adhérez-vous à ces thèses qui datent du XIXème siècle sur la supériorité de la civilisation occidentale ?

    Ce n’est pas un problème de « gauche » ou de « droite » qui est abordé, mais un problème d’appel à la haine de l’autre, ou tout du moins d’un mépris des autres sociétés, et ce, par un ministre de l’intérieur. Qu’il soit du bord qu’il veut ne change rien à l’affaire. Pourquoi ne pas laisser alors un ministre exprimer son sentiment sur l’infériorité des noirs par rapport aux blancs ? Puisqu’on doit laisser s’exprimer toutes les sensibilités… Vous adhérerez ? Parce qu’entre les civilisations pas égales et les races, vous savez, il n’y a qu’un pas…

    « Je ne suis pas spécialement convaincu par la politique de M. Sarkozy, mais je crois quand même au respect… »

    Faut-il qu’il soit présent du côté de ceux qui se sentent « bafoués », le respect. Pour être respecté il faut être respectable. Les affaires judiciaires en cours qui concernent Mr Nicolas S et ses amis nous démontrent simplement que ce n’est pas de la politique qui est en œuvre, mais de l’affairisme et de la corruption de haut niveau. Une mafia ? Oui, certains le pensent et le disent. Des juges en l’occurrence. La xénophobie est simplement une vision du monde et des autres : Mr Guéant par ses paroles a démontré qu’il entretenait une vision xénophobe du monde. Plus particulièrement vis à vis de l’Islam. Mais relancer une guerre des religions en 2012, apparemment ne vous pose pas de problème. Sachant que Guéant a déclaré (vidéo au dessus) que le président Sarkozy était en croisade en Libye. Respectable ? Partir en croisade en 2011 ? Vous voulez rire j’espère… Je ne cherche pas à être écouté. J’active mon droit à l’expression. Il est constitutionnel, ne vous en déplaise. Et je ne fais que parler de faits. La première partie est une fiction. Dérangeante parce que trop près de la réalité ? Possible…à vous de juger. Et je ne cherche pas non plus à « servir » un camp ou « desservir » un autre comme vous semblez le croire. Sinon, ça se saurait, croyez-moi…

    1. « J’active mon droit à l’expression. Il est constitutionnel, ne vous en déplaise. »
      Mais vous-avez bien raison de vous exprimez ! J’ai simplement dit que, de mon côté, je ne voulais plus écouter les discours ayant ce fond mais surtout cette forme.

      Je ne suis pas du tout pour une guerre de religion, loin de là. Je crois seulement que chacun est libre de dire ce qu’il veut. Je suis totalement opposé aux lois bridant la liberté de parole. Par exemple, je ne comprends pas que quelqu’un disant que les camps de concentration n’ont jamais existé se retrouve condamné. Sa propre ignorance est probablement une condamnation suffisante. Interdire aux gens de dire certaines choses ne les empêche pas de les penser. Mais en les laissant s’exprimer, un échange, un débat peut naître. En condamnant les propos (judiciairement ou médiatiquement), nous nous retrouvons avec des discours fades de personnes n’osant plus rien dire par peur de la réaction en chaine médiatique que cela pourrait déclencher. Croyez-vous que le racisme disparaitra en interdisant les racistes de parler ? Au contraire, cette haine sera ruminée en silence et finira par exploser d’une manière au d’une autre, par des individus isolés (cf un certain drame Norvégien) ou par des groupuscules de plus en plus nombreux. Il est d’ailleurs étrange de voir que le regain de haine dans notre pays va de pair avec les lois bridant les propos.

      Je ne comprends pas cette tendance actuelle qui consiste à prendre une phrase ambigüe d’un politique (quel qu’il soit), l’analyser et nous en rabattre les oreilles durant des semaines. Surtout que, hors caméra et censure du politiquement correct, tout le monde est d’accord pour dire qu’il y a des endroits ou il vaut mieux vivre que d’autre. On a reproché à M. Sarkozy son rapprochement avec la Chine, qui ne respecte pas les droits de l’Homme. Cela ne signifie-t-il pas que nous nous considérons « meilleurs » que la Chine ? Et tout ces gens qui se sont insurgés du rapprochement avec la Chine sont les mêmes qui fustigent aujourd’hui M. Guéant pour ses propos. Et la branlette médiatique se met en marche : est-ce que civilisation était le bon mot, peut-on hiérarchiser les civilisations, peut-on évaluer les civilisations d’un point de vue purement utilitariste, etc… Tous ces débat sont fertiles, essayons plutôt de résoudre les problèmes de notre pays. Il a peut être était maladroit, certes, mais il est ce qu’il est. Et mieux vaut qu’il affiche ses idées, que nous sachions tous clairement à qui nous avons affaire. Faisons entendre nos désaccord, mais utilisons un ton approprié. Il s’agit tout de même d’un ministre de la République française. Si nous affichons dans les médias des insultes, du manque de respect envers les membres de nos plus hautes institution, comment voulez-vous que le respect perdure entre les citoyens ?

  4. Et bien je vous réponds très simplement : c’est parce que TOUS les discours étaient autorisés, qu’en 1933 un homme a été élu en Allemagne et a fait ce qu’il a fait. MAis avant lui un certain Bénito aussi. Et d’autres ailleurs à d’autres époques. Des hyper nationalistes, très fiers de leur nation ou de leur civilisation. Ca ne vous dit rien ?

    Maintenant, si vous estimez que la liberté de tenir des propos racistes, islamophobes, révisionnistes, etc, doit primer sur l’histoire, et que les politiques peuvent de nouveau embarquer des citoyens dans des idéologies fascisantes ou autres…que vous dire ?

    Je vous redonne les premiers articles de la déclaration des droits de l’homme

    Article premier
    Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

    Article 2
    1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
    2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

    L’esprit de fraternité dans l’expression de la négation des camps de la mort nazis ? Dans la hiérarchie des civilisations ?

    « sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion ».

    « De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante… »

    Si les opinions des racistes, des révisionnistes sont pour vous acceptables pour « créer du débat », je vous signale simplement qu’ils peuvent aller le faire dans n’importe quel pays (pas civilisation) dont le gouvernement (pas les citoyens) n’a pas signé la charte des droits de l’homme.

    Malheureusement pour vous, et ceux qui défendent vos thèses, ce n’est pas le cas de la France. Donc vous vous mettez hors la loi. Mais rien ne vous empêche d’aller prêcher votre « liberté d’expression raciste ou négationniste » plus loin…on ne vous en voudra pas, va…

    « Il a peut être était maladroit, certes, mais il est ce qu’il est. Et mieux vaut qu’il affiche ses idées, que nous sachions tous clairement à qui nous avons affaire. Faisons entendre nos désaccord, mais utilisons un ton approprié. »

    Je suis satiriste sur Reflets, ça vous a échappé ? Je signale aussi qu’un membre des plus hautes institutions a répondu à un citoyen « Cass’toi pauvre con ».

    Et puis on peut dire les pires horreurs avec un ton respectueux. Comme le fait si bien Claude Guéant. » Je conchie avec le plus grand respect qui lui est dû le ministre de l’intérieur de la république française pour ce qu’il a proféré ». Ca vous va ? :-)

    Bon, là, je stoppe le troll-answer. Y’a comme une odeur bizarre dans la salle…

    1. Beaucoup de mélange et d’extrapolation, comme souvent. Si vous pensez qu’Hitler a été élu simplement parce qu’il a eu le droit de parler, vous êtes bien naïf. Une démocratie imposant un discours légal n’est rien de plus d’une dictature. A nous de faire les bons choix…

      Et allez-y, conchiez sur un ministre. Faîtes comme bon vous semble. Par contre, quand la Marseillaise sera sifflée ou le drapeau français brulé, j’espère que vous trouverez ça tout aussi normal !

      Je note enfin que l’emploi du terme « troll » confirme, comme je le disais précédemment, que le respect de l’autre vous passe bien au dessus de la tête. Un homme qui dit a un président de la République, qu’il soit de droite, de gauche ou d’un extrême « Me trouche pas, tu vas le salir » ne mérite rien de plus qu’un « casses toi pauvre con »

      1. Le fait qu’on soit président de la république ne vous dispense en aucun cas de faire preuve de respect envers les autres et à ce titre répondre « casses toi pauvre con » vous met au même niveau que celui qui vous a insulté.

        Va falloir arrêter là les teubés avec les fait qu’un titre ronflant donnerait plus de droits au respect à certains que d’autre, au risque de répéter ce qui a été dit:

        Article premier
        Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

        Article 2
        1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
        2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

        C’est pourtant clair!!!

  5. Mon avis à 5 centimes:
    Utiliser le terme de civilisation, ce n’est pas du politiquement incorrect, mais plutôt une erreur de langue grossière et sans doute voulue.
    Il n’y a pas de comparaison possible entre civilisations puisqu’on ne choisit pas celle à laquelle on appartient contrairement à un régime, un parti… Pas de civilisation supérieure donc, et inutile de crier à la censure du politiquement correct dans ce cas-là.

    Idem du côté de la gauche, où pour le coup, les amalgames et déclarations chocs vont encore plus loin. Intéressant de voir d’ailleurs que Guéant est en croisade contre l’Islam (les 2 exemples qu’il a cité par la suite en sont issus), mais que c’est un député d’Outre-Mer qui lui répond sur fond de colonialisme. Où comment orienter la polémique lorsque l’on n’est pas aussi « clean » qu’on veut le faire croire.

    Une chose est sure, qu’ils soient de droite ou de gauche, les politiques savent nous diviser pour mieux régner… mais pas pour régler nos problèmes et aborder les questions de fond. A grands coups d’amalgames historiques faciles et débilisants. Mon conseil: ne perdez pas votre temps sur des déclarations dignes de Closer.

      1. ou la responsabilité morale des Ministres de la république en exercice de leur mandat octroyé par le Président de la République.

        C’est donc de l’autisme que de ne pas imaginer que des mots peuvent blesser plus profondément qu’un couteau. Comment d’après vous ce type de discours est entendu par les personnes encore vivantes rentrées des camps de la race supérieure ?

  6. « dont la traite des noirs, qui ont été le fer de lance de la civilisation. Plus exactement le fer de lance de « la mission civilisatrice de l’occident ». »
    Juste comme ça, hein, la traite des noirs n’a pas vraiment été une traite dans notre cas puisque la majeure partie du temps c’était juste du commerce avec des tribus qui en avaient reléguées d’autres au rang d’esclaves.
    Par ailleurs, c’est loin d’être le monopole de la civilisation occidentale: les peuples arabes ont fait ça bien avant et bien plus longtemps que les peuples européens.

    1. Allez … petit troll inside :)

      On a coutume en « occident » d’opposer la civilisation occidentale et la civilisation arabe ( cf choc des civilisation ou commentaire plus haut ). Ben pour moi, on est dans la même civilisation, la même culture …

      * même lignée religieuse : arabo-judéo-chrétienne (avec les mêmes prophètes, le même dieux unique, les mêmes lieux saints)
      * même philosophie très inspirée de la philosophie grecques, aristote toussa
      * même rapports hommes/femmes construits autour du patriarcat
      * même espace géographique (pourtour méditerrannéen)

      Parler de civilisation différente pour la Chine, l’Inde ou l’Amérique du sud a une certaine légitimité, les points précedants étant tous différent … mais pour la civilisation arabe, je suis trés dubitatif.

      Faudrais peut-être que j’écrive quelque chose sur le sujet …

      1. « Ben pour moi, on est dans la même civilisation, la même culture … »
        Je considère que ce n’est pas le cas.
        D’une part parce qu’on s’est foutu sur la gueule pendant des siècles à cause de la religion en marquant deux camps bien séparés qui n’ont jamais changé.
        Et d’autre part, parce qu’après ces croisades, le coté occidental a évolué alors que le coté arabe est resté en 1300 au niveau technologique.

        « * même rapports hommes/femmes construits autour du patriarcat »
        Patriarcat peut être, mais les femmes ne sont pas voilées en occident. Et aujourd’hui, les religions chrétiennes ont su évoluer pour abandonner ce (léger) patriarcat. L’islam? Aux dernières nouvelles, on tue toujours les femmes qui ne portent pas la burqa en Arabie Saoudite, selon la loi.
        « * même espace géographique (pourtour méditerrannéen) »
        Les arabes ne sont pas les maghrébins. Ce n’est pas pareil.
        « mais pour la civilisation arabe, je suis trés dubitatif. »
        Moi pas. Au lieu de repérer seulement le peu de similitudes, essaie de regarder aussi le grand nombre de différences fondamentales.
        Par exemple, l’interdiction par la charia de la musique, de l’alcool et de toute forme d’art en général; ainsi que l’interdiction de la représentation du prophète. Y’a l’équivalent chez les catholiques? Chez les protestants? Chez les orthodoxes catholiques? Chez les juifs?
        Nope.
        Par contre, chez les musulmans ça existe dans les textes et c’est encore appliqué aujourd’hui.

        Maintenant, pense ce que tu veux. Perso, j’estime que le fossé mental entre l’europe et les régions arabes est bien trop grand pour considérer que nous sommes pareils. Et je ne veux pas parler d’intelligence ou quoi, juste de l’éducation globale et de la manière de raisonner, ainsi que de l’approche de la foi.

        1. Allez, bien obligé de m’y coller (merci shaman, hein :-)
          Quand on ne connaît pas, il vaut mieux fermer sa gueule, c’est une phrase célèbre de je ne sais plus qui mais qui résume très bien ton intervention. Tu ne connais que dalle à l’islam. Ni sur les civilisations qui en sont issues. Juste ce que TF1 et autres résumés minables balancés sur les ondes.

          Il n’y a pas un islam, mais plusieurs. Le sunnisme et le chiisme : pas au courant ? Le soufisme ? La charia n’est qu’une loi interprétée du Coran et qui n’a pas du tout cours partout, ni de la même manière d’ailleurs.

          C’est peu comme si pour symboliser la civilisation occidentale européenne on prenait comme repère les règles et les lois qui ont cours au Vatican, qui est un Etat, rappelons-le. Ca ferait désordre…

          Le fossé mental dont tu parles il est dans ta tête de petit européen imbu de sa personne et convaincu de tout savoir sans bouger ses fesses de derrière son ordinateur et qui a tout juste lu 3 bouquins imposé par le système scolaire. Si tu te déplaces dans le vaste monde, dans des pays musulmans, voir que tu y vis (c’est plus parlant que d’aller juste au club med du coin), tu vérifieras par toi-même qu’il n’y a aucun fossé mental ou autre. Tiens en Tunisie aujourd’hui, tu peux fumer dans les bars, pas en France. C’est con, tu parlais de l’interdiction de fumer par l’islam dans ton commentaire : « Par exemple, l’interdiction par la charia de la musique, de l’alcool et de toute forme d’art en général; »

          Ca c’est le résumé de TF1 à propos des Talibans d’Afghanistan. Mais si tu veux, je peux t’amener dans un Etat américain où si tu ne ne montres pas bien clairement que tu es un super chrétien, tu vas passer des mauvais moments.

          Pour rejoindre Shaman, en Espagne, la civilisation arabo-musulmane est très présente. Très très même. Logique. Mais on l’oublie souvent. La civilisation méditerranéenne existe bien plus, que la civilisation « musulmane » ou « européenne ». Il y a plus de différence entre un Français et un Suédois qu’entre un Français et un Marocain. Parce que la méditerranée porte une histoire, une culture partagée très grande. Qu’on soit de ce côté ci ou de l’autre de la mer.

          Cette histoire de terrible « différence » entre un musulman et un européen est fabriquée : par les médias et par une classe politique.

          Essaye d’échanger avec un Finnois, essaye de voir ce qu’il y a entre toi et lui comme points de contacts. Tu verras, pas grand chose. Avec un Algérien, un Egyptien, beaucoup plus. Mais au final, le fond de l’affaire, c’est que l’idée même de nous classer est à la fois archaïque, absurde, fascisante et va à l’encontre de la fraternité entre les peuples. Comment être fraternel si tu juges la « civilisation » de l’autre (dont il est censé être issu) ?

          Mais je le répète, si vous voulez vous torcher avec la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, faites-le. Mais après, il ne faudra pas venir pleurnicher…

          1. « Essaye d’échanger avec un Finnois, essaye de voir ce qu’il y a entre toi et lui comme points de contacts. »
            Euh… La moitié des bons musiciens qui font du metal symphonique/folk metal au monde?

            « Tu verras, pas grand chose. »
            C’est quand même pas mal.

            « Avec un Algérien, un Egyptien, beaucoup plus. »
            Ou pas. J’aime pas leur musique, j’aime pas leur architecture, j’aime pas leur bouffe, j’aime pas leur territoire. La seule chose que je trouve intéressante c’est leur histoire, et encore, ça s’applique qu’aux égyptiens.

            « Mais au final, le fond de l’affaire, c’est que l’idée même de nous classer est à la fois archaïque, absurde, fascisante et va à l’encontre de la fraternité entre les peuples. »
            Euh. C’est pas ce que je dis. Moi j’établis pas une hiérarchie mais une simple séparation. Et c’est ce que tu fais aussi en reconnaissant qu’il y a plusieurs peuples (cf. « les peuples »).

            « Comment être fraternel si tu juges la « civilisation » de l’autre (dont il est censé être issu) ? »
            Je me copie-colle: « Moi j’établis pas une hiérarchie mais une simple séparation. »

            « Mais je le répète, si vous voulez vous torcher avec la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, faites-le. Mais après, il ne faudra pas venir pleurnicher… »
            On a toujours celle de 1789. :p

          2. Oh et euh d’ailleurs, j’oubliais, on dit finlandais, pas finnois. Finlandais c’est le langage, pas l’habitant.

          3. Finnois c’est le langage pas l’habitant, alors que finlandais c’est les deux. Putain, confonds ça moi même. Bonjour la correction. ><"

        2. Bonjour,

          Grand mélange des genres. :)

          « Maintenant, pense ce que tu veux. Perso, j’estime que le fossé mental entre l’europe et les régions arabes est bien trop grand pour considérer que nous sommes pareils. »

          Toutes les « régions » citées (terme incorrect) ne sont pas identiques. Le degré d’éducation, etc.

          « l’interdiction par la charia de la musique, de l’alcool et de toute forme d’art en général; ainsi que l’interdiction de la représentation du prophète. »

          Est-ce si différent de certaines pratiques vues aux États-unis par exemple ?

          http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2011/12/03/une-fessee-pas-tres-evangelique.html

          « Et d’autre part, parce qu’après ces croisades, le coté occidental a évolué alors que le coté arabe est resté en 1300 au niveau technologique. »

          Le procès de Galilée n’a t-il pas eu lieu en 1633 ?

          1. « Est-ce si différent de certaines pratiques vues aux États-unis par exemple ? »
            Est-ce que j’ai dit que les USA étaient réglo de ce coté là?
            Ce que j’aime, c’est ce vieux principe dont personne n’a rien à foutre qui s’appelle la laïcité. Et peut être que ni les USA ni l’arabie saoudite ne le respecte… Mais au moins, aux USA c’est un peu moins violent. Un peu.

            « Le procès de Galilée n’a t-il pas eu lieu en 1633 ? »
            Oui, mais il se trouve qu’après ça on s’est développés. Tu sais, pour en arriver aux guerres mondiales, tout ça. Et pendant tout ce temps là, les arabes faisaient pas grand chose, jusqu’à ce qu’on vienne leur dire coucou pour leur pétrole.

        3. Merci Yohan … mais je dois aussi m’y mettre :)

          Si tu essayais de comprendre ma reponse au lieu de bloquer sur les « petites » differences entre le monde arabe et le monde européen.

          En Chine par exemple, la place de la femme est radicalement differente. Elle gère énormement de chose, hors du foyer. Pareil pour l’amérique du sud.

          La religion est aussi radicalament differente : en inde pas d’opposition bien et mal comme dans nos contrées mais une vision du monde qui englobe le Tout. Dans les civilisation asiatiques, point de dieux mais un état divin à atteindre …

          Quand à la localisation, comment peut tu arriver a défendre que la Chine ou le Bresil sont plus proche de nous que l’Arabie saoudite.

          Quand au mot même de philosophie, il ne peut pas s’appliquer en Chine. Les penseurs ne décorrèlent pas l’esprit de la société et de la matière. En arabe, le mot philosophie se dit Falsafa.

          Les conflits incessant sont souvent signe de même dynamique culturelle : « qui sera le vrai prophète de notre civilisation ?  » (Mahomet ? Jesus ? Moise ?)

          Tout ceci est un peu décousu mais l’idée est la.

          My 2 cents.

          1. « Tout ceci est un peu décousu mais l’idée est la. »
            L’idée est là? Tu veux dire « qui sera le vrai prophète »?
            Ou est-ce « on est plus proches d’eux que de l’asie »?

            Dans le premier cas, le prophète est l’ami imaginaire de votre choix, et dans le deuxième cas, je dirais qu’il y a tout de même une différence.

            My 1 1/2 cent.

  7. Je trouve que les mots du ministre sont déplacés et vu le contexte et l’habitude, je pense que le sens qu’il a cherché à donner ne fait aucun doute.

    Toutefois, si l’on veut analyser les mots comme cela est fait ici, je pense qu’il faut se poser une question importante à laquelle vous ne répondez pas : dire que deux civilisations ne se valent pas, est-ce dire que tous les membres de ces civilisations ne se valent pas ? Pas sûr.

    La civilisation, c’est peut-être l’émanation d’une conscience collective à partir de consciences individuelles. Un peu comme la pensée humaine est une émanation de l’activité électrique de neurones (entre autre). Dire que deux idées ne se valent pas, est-ce dire que deux neurones ne se valent pas ?

  8. Ce sont des propos puants, tenus par un ministre de la république, point barre …

    Vous n’êtes pas allé sur le site de l’UMP? Il y a un questionnaire à mourir de rire … enfin … non, puant lui aussi …

    http://www.u-m-p.org/agir/question-de-la-semaine/pour-lutter-plus-efficacement-contre-les-actes-de-delinquance-commis

    Fait pas bon d’être étranger, frange de la population française, en France en ce moment …

  9. Un bon gros pavé bien trollesque du ministre Guéant, tout prêt à créer de la polémique bidon :
    tu vas retrouver d’un côté les anti hiérarchisation (qu’ont bien raison), pi de l’autre les anti égalitarisme (ben qu’ont raison aussi…).
    Et ils ne pourront jamais se mettre d’accord parce qu’ils ne parleront jamais de la même chose (merci au concept bien flou de civilisation).
    Sus aux ministres velus!

  10. Donc conclusion : on a tous été trollés par Claude Guéant ?
    Merde alors…

    Mais pour qu’il y ait des réactions pareilles, c’est peut-être quand même qu’on craint quelque chose, que la période est particulière, qu’on ne sait pas combien va faire au premier tour un parti créé par un xénophobe notoire il y a 40 ans…

    C’est bien de dire que tout ça c’est de la polémique qui détourne des vrais problèmes, mais comme les vrais problèmes personne n’a de réponses concrètes à y apporter…

    Sachant que laisser un ministre de l’intérieur lâcher des boules puantes tous les 2 jours sans rien dire, je ne sais pas ce que ça peut créer : une sorte d’assentiment muet ?

    Je garde contact avec des personnes très âgées qui ont vécu des choses terrifiantes il y a 70 ans, et ce types de commentaires les perturbent. Mais bon, comme tout est permis désormais et qu’on s’en fout de l’histoire, hein, autant parler des non-propositions des candidats… Et puis il y en à même qui viennent commenter pour dire qu’ils ne comprennent pas qu’on attaque en justice les négationnistes des camps de la mort : c’est juste chiant pour ceux qui ont réussi à en réchapper de les traiter de menteurs. Mais comme ils seront bientôt tous enterrés, les négationnistes pourront alors y aller de tout cœur. Quelle chouette époque…

    1. « mais comme les vrais problèmes personne n’a de réponses concrètes à y apporter » :
      et pourtant, quand tu ponds des articles qui tentent d’expliquer les fondements de la crise financière (que j’ai beaucoup apprécié), j’ai la nette impression que tu fais largement plus avancer le schmilblick que lorsque tu te bats contre des propos volontairement polémiques.
      Sur ces mêmes propos, je préfère m’arrêter à : les civilisations, si tenté que le concept puisse être clairement délimité, ne sauraient être comparées en terme de valeur, car il faudrait pour ça pouvoir disposer d’une échelle de valeur universelle. Ce qui n’est a priori pas le cas.

      1. Ouais, mais bon, on est un journal satirique aussi, donc on peut traiter aussi des choses aussi légères que la haine d’Etat,…

        Allez, allez, laisse-moi aussi un peu de marge de manœuvre quand même dans le choix de mes sujets d’article.

        Et puis je ne suis pas payé pour faire avancer le schmilblick.

        Tiens d’ailleurs je ne suis pas payé du tout : kitetoaaaaaaaa ! :-)

  11. « Et oui, Claude Guéant bafoue la déclaration universelle des droits de l’Homme, déclaration adoptée en 1948 à Paris, capitale du pays qu’il est censé servir en évoquant des « civilisations qui valent plus que d’autres ». Comment peut-on le punir, nous autres, citoyens, pour avoir osé faire ça ? »

    Votre interprétation de la déclaration est très libre… Si on vous suit on ne peut même plus faire de jugements de valeurs sans être un fasciste. Les paroles de Guéant n’ont rien de choquantes en soi et je partage sa position. Maintenant ça ne veut pas dire qu’il n’a pas préparé son coup et qu’il n’a pas tendu un joli piège à la gauche. On ne peut pas à la fois se revendiquer des Lumières et d’un relativisme culturel. Quand on revendique des droits universels à l’homme, forcément les civilisations où ces droits sont bafoués seront inférieures aux civilisations qui portent des droits universels. Belle manœuvre de Guéant pour foutre le bordel à gauche et le pire c’est que ça a marché.

    1. Ça m’étonnait que t’es pas encore mis ton grain de sel !

      Yovan a bien résumé votre façon de penser à toi ou TanBell : « Le fossé mental dont tu parles il est dans ta tête de petit européen imbu de sa personne et convaincu de tout savoir »

      Vous prétendez pouvoir réaliser la tâche absurde de hiérarchiser les civilisations selon des critères « objectifs » (normal ces les votres).

      Tout ce que vous faîtes c’est touiller la merde. Vous êtes des minables. Ceux qui vous répondent, comme moi, sont peut-être encore trop cons de le faire.

      1. Le minable que je suis est toujours prêt à discuter (avec des arguments) sur Internet ou autour d’un café.

        Personnellement, je me suis trompé tellement de fois dans ma vie, j’ai changé mes croyances tellement de fois, que je serais pas surpris d’être dans l’erreur sur le fait que toutes les civilisations ne se valent pas. Maintenant au moment où j’écris ces lignes, je crois que toutes les civilisations ne se valent pas. J’avais déjà expliqué comment j’argumentais là-dessus.

        À la question de la valeur des civilisations, il y a deux réponses : oui ou non. Moi je suis prêt à passer dans le camp du oui si on me donne de bonnes raisons. Vous vous n’envisagez à aucun moment la possibilité de changer de position, car ça impliquerait d’être fasciste/raciste/minable etc. Les dogmatiques pour le coup, c’est vous.

        1. En fait, ce n’est ni oui, ni non, car ce ne sont pas les civilisations mais uniquement les hommes qui se dévalorisent et se discréditent eux-même et à plus forte raison lorsqu’ils utilisent des arguments fallacieux pour tenter de faire passer le message que eux seraient mieux que les autres.

          D’ailleurs je ne vois pas en quoi affirmer que toute les civilisations (lesquelles) ne se valent pas va aider ce gouvernement à cesser de faire n’importe quoi et d’arrêter d’agir pour son seul profit personnel alors qu’il me semble qu’il a été élu (en tout cas Nicolas S.) pour défendre les intérêts de la France et du peuple français (quelle que soit son ethnie ou sa couleur de peau, son sexe, ou son niveau social et/ou intellectuel) mais qui pour le moment continue de faire tout le contraire.

          Cela dit, je suppose qu’il lui suffira d’une autre déclaration à l’emporte pièce pour que la précédente soit oubliée par la plupart des gens.

  12. Oui, attiser la haine est le crédo politique de l’Union pour un Mouvement Populiste pour 2012.
    Après la peur en 2007, c’est sa suite légitime, le nationalisme réactionnaire.
    Comment ce parti politique n’éclate pas, c’est le plus grand mystère.

    1. .. peut-être parce que ceux qui ont toujours été de droite sont incapables de se remettre en question. Parce que, aussi, il n’y a pas beaucoup d’alternatives « de poids » à droite. La création du RPR, puis UMP avait été conçue comme une machine à gagner des élections… et fait le vide autour.

      Ceci dit, parmi les créateurs de l’UMP, il y avait un certain Douste Blazy, qui vient justement de quitter l’UMP, disant ne plus s’y reconnaître. On peut lui accorder une certaine forme de lucidité et d’intelligence. Dommage qu’il n’y en ait pas plus.

  13. Disons que les déclarations dont Guéant nous abreuve, reprenant le « témoin » de Hortefeux, ont pour moi comme un parfum de « fin d’un règne ».
    Après l’époque de 2007, droite décomplexée, y a que le business qui compte, vous allez voir on va tout déchirer et d’ailleurs Chirac était un pépère-feignasse-qu’a rien glandé, on a eu la période Narko roi du monde, puis un certain nombre de déconvenues liées à la réalité des choses.
    Et maintenant, arrivé à bout de souffle, sentant le vent tourner (élections) et rattrapé par les « affaires » (Bettencourt, Karachi… Clearstream, il faudra la réouvrir un jour aussi), le pouvoir aux abois détourne l’attention avec des déclarations à la con qui -comble du bonheur- râtissent aussi du côté des électeurs du FN.
    Ca donne bien la mesure du niveau de la bande du roquet’s, et de leur vision de la politique à la sauce « Attila ».
    Ces mecs n’ont rien à cirer de la France, ils le prouvent tous les jours. Et ceci depuis le début.

  14. Juste pour rappel la principale qualité d’un président de la république doit être de savoir choisir des « Collaborateurs » compétent pour chaque domaines , il est en effet humainement impossible d’être spécialiste de tout.En dehors de tout aspect subjectif vérifiez l’équipe gouvernemental actuel (David Douillet , Francois Baroin ,La poissoniere de Toul etc …) et demandons nous si l’intérêt de notre président actuel n’est pas plutôt de démontrer sa propre valeur (En s’entourant d’individu incompétents et sans aucune estime de soi) plutôt que de gérer efficacement la conduite de notre avenir !!!

  15. je pense que se genre d’individu « mr Guéant » ne cherche qu’une chose nous diviser encore plus pour nous écarter du véritable problème: TOUTES CRISES ECONOMIQUES ENGENDRE UNE GUERRE(peut-etre la 3e???°
    il serait peut etre temps d’apprendre la géopolitique messieurs regarder le monde sa crève les yeux

  16. « ces ignobles terroristes de communiste »
    Vous oubliez de rappeler qu’ils ont approuvé le pacte de 1939 et surtout le traité d’AMITIE germano-soviétique à l’issue du partage de la Pologne.
    Vous confondez les Droits de l’Homme et la Dictature du Prolétariat.

    « Le relativisme (tout se vaut, nous sommes tous égaux) des gens de gôôôche, » : Quelle bétise !!!
    Les relativistes considèrent que les droits de l’homme sont une invention de l’occident et que reconnaître leur universalité c’est nier la diversité des civilisation.
    Ainsi la gauche anti républicaine, par exemple Michel Foucault, peut célébrer la révolution iranienne et ses discriminations contre les non-musulmans, les femmes et les homosexuels au nom du relativisme culturel.
    Vous confondez les Droits de l’Homme et le Relativisme Culturel.

    « Il y a plus de différence entre un Français et un Suédois qu’entre un Français et un Marocain »
    Le code du statut personnel marocain interdit à une musulmane d’épouser un non musulman.
    Vous avez oublié, encore l’amnésie, de mentionner cette discrimination qui remet en cause l’art. 1 de DH.
    Vous confondez les Droits de l’Homme et la Charia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *