Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Universités et handicapés, un bonneteau à 30 millions

Vous avez peut-être lu cet article aussi intéressant que sidérant du site Affordance.info : "Le cynisme est un métier. Et le grand n'importe quoi un projet politique". En quelques lignes, voici l'histoire résumée. L'Etat va doter les universités d'une somme de 30 millions d'euros cette année afin qu'elles puissent payer des vigiles. Ceux-ci permettront (ou pas) de protéger les étudiants contre les terroristes. Le point intéressant réside dans la manière dont ces 30 millions seront financés.

Vous avez peut-être lu cet article aussi intéressant que sidérant du site Affordance.info : "Le cynisme est un métier. Et le grand n'importe quoi un projet politique". En quelques lignes, voici l'histoire résumée. L'Etat va doter les universités d'une somme de 30 millions d'euros cette année afin qu'elles puissent payer des vigiles. Ceux-ci permettront (ou pas) de protéger les étudiants contre les terroristes. Le point intéressant réside dans la manière dont ces 30 millions seront financés. Voyez-vous, les universités payent des pénalités chaque année au Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIHFP) parce qu'elles n'embauchent pas assez de personnes handicapées. Mais l'Etat, bon prince, accorde une ristourne aux universités sur ces pénalités. Sauf que la ristourne, normalement, cette année, c'était fini. Et du coup, les universités allaient devoir payer 30 millions de pénalité. Sur ce, le ministère a eu une brillante idée... Les Universités n'auront pas à payer ces 30 millions, qui seront alloués au paiement des vigiles. Vous êtes paumés ? C'est fait pour. C'est un peu le principe du bonneteau, fut-il budgétaire...

L'article d'Affordance.info nous avait mis la puce à l'oreille et nous comptions jouer aujourd'hui au jeu de "j'appelle le ministère pour avoir leur avis". Las... Libération a dégainé plus vite que nous. Que dit le...