Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par drapher

Une centrale de biomasse pour déforêster les Cévennes ?

La transition énergétique n'est pas une simple opération économico-écologique visant à basculer d'un mode de production d'électricité basé sur le nucléaire ou le charbon vers des énergies "propres" ou "vertes", respectueuses de l'environnement et sans danger. La centrale E.ON de Gardanne, bientôt en production, en est l'illustration parfaite.

La transition énergétique n'est pas une simple opération économico-écologique visant à basculer d'un mode de production d'électricité basé sur le nucléaire ou le charbon vers des énergies "propres" ou "vertes", respectueuses de l'environnement et sans danger. La centrale E.ON de Gardanne, bientôt en production, en est l'illustration parfaite. Premier aperçu d'une affaire qui risque de tourner très mal, enrichir des actionnaires et des propriétaires tout en ruinant écologiquement les (fragiles) vallées _ cévenoles dont beaucoup sont pourtant… "protégées". _

La centrale électrique de Gardanne commence à être médiatisé depuis que l'entreprise E.ON l'a rachetée et débute son rachat de bois. E.ON, l'un des plus gros producteur d'énergie européen a en effet décidé de reconvertir l'une des tranches de la centrale à charbon du site, en centrale à biomasse. Le principe est simple : au lieu de produire de l'électricité en brûlant du charbon, cette tranche de la centrale brûlera du bois. Le projet, en accord avec le Grenelle de l'environnement, semble donc parfaitement adapté au principe de transition énergétique, puisque les centrales à biomasse rejettent peu de CO2 par rapport à des centrales à charbon. Sauf que les choses ne sont pas si simples.

 Comment alimenter une centrale en bois ?

E.ON explique précisément sur son site comment sera alimentée...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée