Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Un homme armé dans un spectacle d'enfants ? Normal...

Un flic armé, en civil, dans un spectacle de danse d’enfants en bas âge couvés du regard par leurs parents admiratifs ? C’est tout à fait possible et c’est même très bien comme ça. C’est en tout cas ce qui ressort d’une bafouille du maire UMP de Garches, Jacques Gautier, proche de Nicolas Sarkozy. Début mai, le frère d’un enfant qui sautille observe médusé un homme qui s’assoit dans la salle. Lorsqu’il pose sa veste, apparaît un pistolet à sa ceinture.

Big

Un flic armé, en civil, dans un spectacle de danse d’enfants en bas âge couvés du regard par leurs parents admiratifs ? C’est tout à fait possible et c’est même très bien comme ça. C’est en tout cas ce qui ressort d’une bafouille du maire UMP de Garches, Jacques Gautier, proche de Nicolas Sarkozy.

Début mai, le frère d’un enfant qui sautille observe médusé un homme qui s’assoit dans la salle. Lorsqu’il pose sa veste, apparaît un pistolet à sa ceinture. Un responsable d’une fédération de parents d’élèves s’enquiert auprès du maire de la pertinence du port de calibre au milieu d’un spectacle de ce genre. Réponse de Jacques Gautier : les parents qui ont constaté cela auraient dû appeler le 17. « J’invite, à l’avenir, les parents à faire preuve de plus de civisme en signalant désormais tout fait qui serait de nature à porter atteinte à sécurité ». Pourquoi pas en appelant directement le GIGN ou la BRI ?

De toutes façons, poursuit le maire « je vous informe que, dans le cadre des mesures de l’état d’urgence, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, par arrêté en date du 25 juillet 2016, a autorisé les fonctionnaires de la police nationale à porter leur arme en dehors de leurs heures de service. Rien ne pouvait donc empêcher un policier de porter son arme durant le spectacle de danse de son enfant et ce, d’autant plus qu’il n’est pas contraint de la déclarer à l’entrée de la salle de spectacle ». Rassurant.

L’idée que le fonctionnaire pouvait laisser son arme au commissariat ou à la...