Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Dossier
par Jacques Duplessy

Ukraine : les enseignements de trois mois de conflit

Les combats se concentrent actuellement dans le Donbass

La situation militaire s’est plutôt figée ces dernières semaines, même si l’armée russe a engrangé quelques gains dans le Donbass. L’armée ukrainienne a pour sa part progressé dans la région de Kharkiv. On semble s’inscrire dans la perspective d’une guerre longue, même si des surprises ne sont pas à exclure. Retour sur près de 90 jours de guerre et perspectives.

Un soldat ukrainien retranché dans l'usine Azovstal à Mariupol le 16 mai. - D.R.

Quand le 24 février l’armée russe passe à l’offensive, certains soldats transportent déjà leur uniforme de parade. Vladimir Poutine, comme la plupart des analystes occidentaux, pensait que Kiyv tomberait en quelques jours. Mais, dès les premières heures, l’opération ne se passe pas comme prévu. Les Russes ne parviennent pas à tenir l’aéroport d’Hostomel qu’ils ont capturé grâce à une audacieuse opération aéroportée. L’aéroport change plusieurs fois de mains et est rendu inutilisable. Il est pourtant une pièce maîtresse pour l’approvisionnement des troupes qui doivent capturer la capitale.

«L’armée russe a échoué dans sa première phase de guerre éclair visant à décapiter le pouvoir ukrainien, analyse Cédric Mas, historien militaire et président de l’Institut Action résilience. Ils avaient parié sur un pouvoir fragile, un faible sentiment national et une armée qui s’effondrerait. Ils ont perdu. Et ensuite, ils ont mis plusieurs semaines à se sortir de ce bourbier et annoncer se recentrer sur le Donbass. Le revers initial enregistré s’explique aussi par la surestimation du nombre de soldats engagés initialement le 24 février. On parlait de 190-200.000 hommes, mais ils n’étaient peut-être que 120-150.000. Ils ont peut-être manqué de troupes et la logistique a aussi été défaillante.»

L'Osint change le suivi d'une guerre

Il n’est pas toujours simple dévaluer l’évolution des combats entre les armées russe et Ukrainienne, car ce qu’on appelle le brouillard de la guerre est...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée