Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Ubuntu 11.04 "The Natty Narwhal" preview

Les mauvaises langues disent d'Ubuntu qu'il s'agit d'un ancien mot africain ayant pour signification "je ne sais pas configurer Debian". Et bien figurez vous que c'est de moins en moins vrai. Ubuntu est certes une distribution GNU/Linux grand public (et ce n'est pas un mal), mais ceci ne retire rien au caractère innovant de plus en plus affirmé dont elle fait preuve au fil des releases. La prochaine édition est annoncée pour dans 3 jours.

Les mauvaises langues disent d'Ubuntu qu'il s'agit d'un ancien mot africain ayant pour signification "je ne sais pas configurer Debian". Et bien figurez vous que c'est de moins en moins vrai. Ubuntu est certes une distribution GNU/Linux grand public (et ce n'est pas un mal), mais ceci ne retire rien au caractère innovant de plus en plus affirmé dont elle fait preuve au fil des releases.

La prochaine édition est annoncée pour dans 3 jours. Assez curieux de voir ce que nous concoctait l'équipe de Canonical, je n'ai pas résisté à l'envie de lancer un petit dist-upgrade. A 3 jours de la release, on peut dire que les développements sont freezés et que l'on a quelque chose qui s'approche à 99% de ce que nous devrions avoir jeudi dans les dépôts. Pour ce test, j'ai utilisé un laptop Packard Bell (on ne se moque pas) avec un core i3, 4 Go de ram et une carte graphique ATI HD 6300 (pour cette dernière je vous avoue que je n'ai aucune idée des performances attendues, mes connaissances en la matière sont proches du néant).

Commençons donc par ce que vous ne pourrez pas rater. Exit Gnome par défaut, Unity, qui avait fait son apparition pour les versions à destination des Netbooks est maintenant l'interface graphique par défaut sur la version Desktop. Sachez que si vous ne supportez pas ce genre de nouveautés et comme expliqué sur la page annonçant Natty : "l'interface classique reste disponible...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée