Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Ta goule l'aigri !

Vouloir expliquer qu'un livre généraliste sur le coeur de la résistance numérique que seraient les hackers est un peu superficiel me vaut une tripotée de commentaires tendus. Le plus joli d'entre eux étant celui de Pierre Alonso : Une petite discussion hier soir sur Twitter amenait un lecteur, ex d'Owni également, à expliquer à l'aigri que je suis que je ne suis pas plus légitime pour parler des hackers que l'auteure du livre en question. C'est très juste.

Vouloir expliquer qu'un livre généraliste sur le coeur de la résistance numérique que seraient les hackers est un peu superficiel me vaut une tripotée de commentaires tendus. Le plus joli d'entre eux étant celui de Pierre Alonso :

Une petite discussion hier soir sur Twitter amenait un lecteur, ex d'Owni également, à expliquer à l'aigri que je suis que je ne suis pas plus légitime pour parler des hackers que l'auteure du livre en question.

C'est très juste. Je ne suis pas plus légitime pour parler des hackers qu'un autre.

Comme expliqué dans le papier qui fait perdre leurs nerfs aux deux anciens d'Owni, on ne peut pas faire le tour du monde du hack.

Mais, on peut, choisir, ce que l'on pense être le plus "représentatif" du hack.

Pour les membres de la rédaction d'Owni, c'est, semble-t-il, le hacktivisme, le DataViz, Wikileaks, les FabLabs, les imprimantes 3D, etc.

Bien entendu, ces hackers-là vont changer quelques mentalités. Ils vont faire bouger quelques lignes. Mais ce sera un épiphénomène. Le monde change-t-il vraiment en bien depuis vingt ans ? Les citoyens ont-ils appris des horreurs qui leur ont été dévoilées ? Non. Il réélisent George Bush ou Barack Obama. Ils élisent François Hollande en pensant que le changement, ce sera maintenant. Ils croient Nicolas Sarkozy quand il annonce tout fier, petits muscles gonflés, que "les paradis fiscaux, c'est fini", qu'il a sauvé...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée