Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Syrie, une balkanisation en marche ?

(Ou comment le printemps arabe syrien est devenu désormais une guerre civile aux enjeux géo-stratégiques, confessionnels et politiques très complexes. Situation à manipuler avec des pincettes…)   Toute cette sinistre affaire syrienne rappelle les deux guerres des Balkans. Plus particulièrement celle du Kosovo de 1999 et son traitement médiatique pitoyable. Propagande. Le mot est lâché et il n'a été accepté que plusieurs années après, dans l'indifférence générale.

(Ou comment le printemps arabe syrien est devenu désormais une guerre civile aux enjeux géo-stratégiques, confessionnels et politiques très complexes. Situation à manipuler avec des pincettes…)

 

Toute cette sinistre affaire syrienne rappelle les deux guerres des Balkans. Plus particulièrement celle du Kosovo de 1999 et son traitement médiatique pitoyable. Propagande. Le mot est lâché et il n'a été accepté que plusieurs années après, dans l'indifférence générale. L'auteur de ces lignes se souvient avoir été traité de fasciste parce qu'il essayait d'expliquer à un petit comité "d'intellectuels de gauche" (bien-pensants) que les Serbes n'étaient pas du tout majoritairement pro-Milosevitch. Que l'OTAN manipulait les foules à grands coups de déclarations bien simplistes totalement fausses, qu'une manifestation serbe pour l'indépendance du Kosovo devant le parlement yougoslave, déclarée comme "massive", n'avait vu en fait qu'une centaine de personnes présentes. Le journaliste du Monde Diplomatique qui avait assisté à cette manifestation "miniature" relayée comme "énorme" par les médias mainstream n'avait fait que son travail : il y était. Il rendait compte de ce qu'il avait vu. Mais il était le seul à en rendre compte correctement.

Les milices de Milosevitch existaient, les massacres aussi, et personne parmi ceux qui dénonçaient l'intervention de l'OTAN ne le...