Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

#Syrie : continuer à réfléchir ?

Des articles traitant de la propagande, dont un à propos de la Syrie et de Meyssan, mais aussi au sujet de l'influence de masse, ont été publiés sur Reflets. Ces sujets sont centraux si l'on veut continuer à comprendre le monde actuel. Et l'information qui nous parvient. Pour éviter de plonger dans une vaste bouillie intellectuelle et se laisser entraîner sur des pentes plus que glissantes.

Des articles traitant de la propagande, dont un à propos de la Syrie et de Meyssan, mais aussi au sujet de l'influence de masse, ont été publiés sur Reflets. Ces sujets sont centraux si l'on veut continuer à comprendre le monde actuel. Et l'information qui nous parvient. Pour éviter de plonger dans une vaste bouillie intellectuelle et se laisser entraîner sur des pentes plus que glissantes. La propagande, l'influence ne sont pas seulement du côté des Etats, elles sont aussi le fait de ceux qui haïssent les Etats : il devient parfois difficile de savoir ce qui n'est pas propagande ou tentative d'influence. Sur la Syrie, la nécessité de prendre du recul est grande. Afin de réfléchir en s'extirpant de l'aspect émotionnel ou partisan. Pour regarder de plus près, ce qui, de façon factuelle, est sur la table. Et mieux comprendre ce qu'il se trame, peut-être…? Allons-y, avec le sourire,  hein, parce que sinon…

Y a t-il de l'eau dans le gaz avec le Qatar ?

Il est établi que le royaume du Qatar, troisième plus gros producteur de gaz au monde après la Russie et l'Iran, finance massivement des factions rebelles syriennes. Trois milliards de dollars  depuis le début de la guerre, selon les calculs du Financial Times. Pour acheter des armes, beaucoup d'armes magzines de p0rn qui détendent les rebelles. D'où le fait qu'une armée régulière, celle dirigée par Bachar el-Assad, n'arrive pas à mater cette...