Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Sur Atlantico, Anonymous, c'est Al Qaida

"World War Web :Anonymous, c'est l'e-Al Qaïda !" (regardez votre url dans la barre d'adresse, c'est très drôle)... rien que ça ! Quel sensationnalisme, quel sens de la formule, quelle habile comparaison. Théorie du complot, terrorisme, zoophilie, on se demande à côté de quel cliché éculé Matthieu Creux, prêtant sa plume à Atlantico, a pu passer. C'est mignon tout plein de désinformation et c'est surtout factuellement assez contestable. Mais lisons la suite, des fois que...

"World War Web :Anonymous, c'est l'e-Al Qaïda !" (regardez votre url dans la barre d'adresse, c'est très drôle)... rien que ça ! Quel sensationnalisme, quel sens de la formule, quelle habile comparaison. Théorie du complot, terrorisme, zoophilie, on se demande à côté de quel cliché éculé Matthieu Creux, prêtant sa plume à Atlantico, a pu passer. C'est mignon tout plein de désinformation et c'est surtout factuellement assez contestable. Mais lisons la suite, des fois que...

"Organisation secrète, elle rappelle par son mode opératoire une autre "base" célèbre..."

Dés le début, on a donc droit à un combo. Anonymous, serait selon l'auteur une organisation secrète. Une organisation secrète avec des canaux irc parfaitement publics, qui invite tout le monde à la rejoindre. Mais en secret SVP ! L'auteur nous demontre ici, en très peu de mots, qu'il n'a pas tout compris au mode de fonctionnement d'anonymous. Il n'y a pas de carte de membre d'Anonymous, pas de cotisation, pas de Bin Laden en chef non plus, et surtout, Anonymous n'a de secret que les identités des personnes qui, ponctuellement, se joignent à des actions. Ceci n'en fait aucunement une "organisation secrète", mais plutôt une "anti-organisation". Dans cette même phrase, Matthieu Creux sous entend que "l'organisation Anonymous" serait comparable à celle d'Al Qaïda. Al Qaida, sur...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée