Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Joe Bassin

Skyrock, après la fin du leasing, on fait la vidange

Flash-back : en avril 2011 l'on assite à un coup de théâtre à Skyrock. Pierre Bellanger, PDG du groupe, risque de se faire débarquer par l'actionnaire principal Axa, et s'enferme (littéralement) dans son bureau pendant quinze jours, le temps de retrouver de nouveaux partenaires. Un an après, et malgré les promesses de sauver le groupe et d'éviter aux salariés un plan de licenciement, la régie web, France en ligne, subit des licenciements massifs (pas loin de la moitié de ses effectifs).

Flash-back : en avril 2011 l'on assite à un coup de théâtre à Skyrock. Pierre Bellanger, PDG du groupe, risque de se faire débarquer par l'actionnaire principal Axa, et s'enferme (littéralement) dans son bureau pendant quinze jours, le temps de retrouver de nouveaux partenaires.

Un an après, et malgré les promesses de sauver le groupe et d'éviter aux salariés un plan de licenciement, la régie web, France en ligne, subit des licenciements massifs (pas loin de la moitié de ses effectifs). Certains partent rejoindre, dans des conditions obscures, la régie de Himedia. La filiale web, Telefun, subit également des licenciements économiques, après avoir vu partir de nombreux salariés dans des procédures à l'amiable, avec parfois une pression certaine.

Axa avait racheté en 2006 les parts appartenant précédemment à la Deutsche Bank, soit 70% du groupe, le reste allant à Pierre Bellanger.

A l'époque, la plate-forme Web, autrement dit les skyblogs, commence à exploser et propulse le groupe à une place majeure dans le paysage du Web français, passant de quelques centaines de milliers de blogs à plus de 20 millions en 2008. Sa structure Web et la régie et production du groupe embauchent alors à tour de bras pour répondre à cette envolée du trafic.

C'est aussi à l'été 2008 que Yahoo! fait une proposition de rachat de la plate-forme à Pierre Bellanger, pour près de 400 millions de dollars. Offre refusée par l'intéressé, qui estime la valeur un peu plus...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée