Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Selon la fondation Carla Bruni Sarkozy, la cour des comptes nous aurait menti (enfin presque)

C'est tout de même assez amusant de constater, que sur son  site web désormais quasi complètement statique (la machine servant les contenus dynamiques répondant aux abonnés absents depuis un bon moment), la fondation Carla Bruni Sarkozy dément ce qui a été publié par la cour des comptes. Mais en fait, elle ne dément pas grand chose, n'apportant strictement aucun éclairage, la fondation se borne à expliquer que les contenus, ont été financés par ses soins.

C'est tout de même assez amusant de constater, que sur son  site web désormais quasi complètement statique (la machine servant les contenus dynamiques répondant aux abonnés absents depuis un bon moment), la fondation Carla Bruni Sarkozy dément ce qui a été publié par la cour des comptes. Mais en fait, elle ne dément pas grand chose, n'apportant strictement aucun éclairage, la fondation se borne à expliquer que les contenus, ont été financés par ses soins. Regardons ce communiqué d'un peu plus près.

Retour sur cet épisode tragicomique pour le contribuable.

Le 18 juillet dernier, le site Politique.net publie un article relevant le Rapport de la cour des comptes (PDF, 1,2 Mo) dans lequel on peut lire en page 5 que le site de la première dame a coûté en 2011 0,33 Millions d'euros (NDLR : 330 000 euros), et en 2012 0,08 millions d'euros (NDLR : 80 000 euros), ce qui nous fait donc une douloureuse à 410 000 euros sur ces deux années. Ce montant, on peut clairement lire dans ce rapport qu'il est " financé par le budget de la présidence" (comprenez donc par de l'argent public) :

Politique.net relevant ce passage écrit donc :

En creux, la Cour des comptes indique donc que le site de la fondation de Carla Bruni, mis en ligne dès 2009 et toujours disponible à l'adresse Carlabrunisarkozy.org, a été pris en charge par l'État pour un montant total de 410 000 euros !

Le NouvelObs...