Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

Brève
par Antoine Champagne - kitetoa

Sarkozy, le burkini et l'Arabie Saoudite sont dans un bateau...

Il n'y à pas plus fort que Nicolas Sarkozy pour démontrer à quel point la politique est un jeu de dupes. De grandes déclarations, des coups de menton, et des actes à l'opposé de ce qui est dit ou fait. Ce n'est pas une découverte, mais l'épisode du burkini vient le confirmer. Attention, Pièce tragi-comique en trois actes :

  1. Pour l'ancien chef de l'Etat qui trouve une oreille complaisante dans la presse française, le burkini  est « une provocation au service d’un islam politique » [...] « Si nous n’y mettons pas un terme, le risque c’est que, dans dix ans, les jeunes filles de confession musulmane qui ne porteront pas le voile ou le burkini seront montrées du doigt et seront sous la pression quotidienne de l’entourage ». « Porter un burkini est un acte politique, militant, une provocation. Les femmes qui le portent testent la résistance de la République. Ne rien faire, c’est laisser penser que la France apparaît faible et ce serait acter un nouveau recul de la République. »
  2. Quelques semaines plus tôt, Nicolas Sarkozy rencontrait en catimini le roi saoudien Salmane Abdelaziz Al Saoud au Maroc.
  3. En Arabie Saoudite, il est quasiment impossible pour une femme de se baigner sur une plage.

Moralité de cette pièce tragi-comique ?

Il n'y en a pas.

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée