Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Salauds de pauvres !

La dilapidation de 3,2 millions d'euros dans une pathétique campagne de pub PURe de l'Hadopi est outrageante. Combien de repas pourraient être servis ? 1,6 million ? Combien d'hébergements ? On pourrait s'énerver longtemps, argumenter. On pourrait hurler que la stigmatisation des plus pauvres, présentés par l'UMP comme des parasites de la société au travers des aides sociales, est une abomination.

La dilapidation de 3,2 millions d'euros dans une pathétique campagne de pub PURe de l'Hadopi est outrageante. Combien de repas pourraient être servis ? 1,6 million ? Combien d'hébergements ?

On pourrait s'énerver longtemps, argumenter. On pourrait hurler que la stigmatisation des plus pauvres, présentés par l'UMP comme des parasites de la société au travers des aides sociales, est une abomination. Car, à quoi servirait une solidarité nationale qui s'exprime, entre autres, dans l'impôt si c'était pour ne pas la redistribuer ? Mystère...

Le contrat social proposé par Nicolas Sarkozy est un danger pour la cohésion de ce pays. Dans "rupture", le mot-clef de sa campagne de 2007, il y a le concept de "séparation". Nicolas Sarkozy ne rassemble pas ce peuple, il le divise. Pour mieux régner ? Ou pour que ses amis puissent profiter au mieux d'un système oligarchique établi depuis belle lurette ?

La multiplication des "affaires" est telle, que même en étant bien informé, il est difficile de suivre le rythme. Ces affaires, elles profitent bien à l'équipe en place et à ceux à qui elle doit tout.

Reflets.info aurait pu disserter sur ces sujets. Mais finalement, tout est résumé dans ce billet de François Morel sur Inter. Le mot d'ordre n'est pas "Dégage" comme pour le printemps arabe, mais "ta gueule".

C'est très volontiers que Reflets s'associe à cette démarche en reliant les deux...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée