Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

par drapher

Régulation d'Internet : le Royaume-Uni donne le sourire au principal fournisseur de contenus porno

Le débat autour de la protection des mineurs sur Internet, et notamment de l'accès à la pornographie, a refait surface dans les déclarations récentes d'Emmanuel Macron, sans que ce dernier ne précise ce qu'il entendait mettre concrètement en place. Ce débat s'est déjà joué au Royaume-Uni, où le porno est, comme en France, théoriquement interdit aux moins de 18 ans. Le gouvernement britannique a donc proposé de faire vérifier l'identité et l'âge des consommateurs de "contenus pour adultes".

Le débat autour de la protection des mineurs sur Internet, et notamment de l'accès à la pornographie, a refait surface dans les déclarations récentes d'Emmanuel Macron, sans que ce dernier ne précise ce qu'il entendait mettre concrètement en place. Ce débat s'est déjà joué au Royaume-Uni, où le porno est, comme en France, théoriquement interdit aux moins de 18 ans. Le gouvernement britannique a donc proposé de faire vérifier l'identité et l'âge des consommateurs de "contenus pour adultes". Cette nouvelle disposition britannique impliquerait que celui qui ne pourrait pas justifier de son âge, ou bien serait en dessous de la barre fatidique des 18 ans, se verrait opposer un "mur infranchissable en ligne" ne lui permettant pas de voir l'ombre d'un rapport sexuel entre adultes [plus ou moins] consentants.

Une sorte de "firewall britannique du cul" basé sur une entrée globale par identifiant/mot de passe des seuls majeurs, dans la grande arène des jets de sperme et des gémissements simulés. Sauf que le business du porno numérique n'est plus ce qu'il était il y a 10, 15 ou 20 ans. Au point, qu'en réalité, une majorité du porno en ligne est sous la coupe d'un seul acteur, qui, paradoxalement, se réjouit d'avance des nouvelles dispositions législatives britanniques : Mind Geek.

Mind Geek : le géant du service web dont tous les sites porno dépendent

Les plus grands sites du porn mondial que sont les Youporn, Pornhub et compagnie ne possèdent pas leurs propres infrastructures web et passent en réalité quasiment tous par un même prestataire, un géant mondial du service web très discret : Mind Geek. Et même, depuis quelques années, les sites porn les plus importants appartiennent à Mind Geek. What the fuck — pourrait-on dire — vu le sujet. Le mieux est de laisser parler les premiers concernés, sur leur site web :

Cloud, sécurité, hébergement, optimisation des recherches, marketing, régie de pub, systèmes de paiement, analyse de données et… distribution de contenus multimédia : Mind Geek fait beaucoup de choses. Sans se vanter d'être le principal fournisseur de contenus porno du monde — qu'il est en réalité — comme l'explique très bien le magazine Vice :

If you masturbated this week, chances are MindGeek had a hand in it too. MindGeek is the most powerful porn company on Earth; a sort of Wizard of Oz of smut that commands the land of online adult content. "MindGeek supposedly own about 90 percent of tube sites on the internet," says Britain’s leading obscenity lawyer, Myles Jackman. "They’re deeply unpopular within the porn industry because they’re widely blamed for killing the production end of the industry by distributing other people’s paid-for-content for free."

Si vous vous êtes masturbé cette semaine, il y a de fortes chances que la main de Mind Geek ait aussi participé. Mind Geek est l'entreprise du porno la plus puissante sur Terre, une sorte de magicien d'Oz de la cochonnerie qui dirige le pays des contenus pour adultes. "Mind Geek détient soit-disant 90 pour cent des sites de vidéo sur Internet" explique le plus important avocat britannique en matière d'obscénité, Myles Jackman. "Ils sont profondément impopulaires dans l'industrie du porno, et ils sont largement dénoncés par les fabriquant de porno en bout de chaîne parce qu'ils tuent l'industrie en distribuant gratuitement ce que d'autres personnes ont déjà payé.

Oui, et ce n'est pas le plus drôle dans cette histoire…

Le gouvernement britannique vend 25 millions de ses concitoyens à Mind Geek

Mind Geek a été créée en 2010 par un jeune allemand de 31 ans et s'est très vite positionné comme un leader des "tubes" en rachetant  entre autres  les YourPorn, RedTube, Pornhub, Twistys, Gaytube and Tube8. Ce leader du porn de masse est donc au cœur de ce business en ligne, mais comme il maîtrise aussi tout ce qui touche à la sécurité et les systèmes de paiement, il vient se positionner comme un acteur incontournable de… la vérification de l'âge des consommateurs de porno !

Le gouvernement britannique ayant donc décidé de forcer les internautes à faire vérifier leur âge pour accéder à des sites porno, celui-ci propose plusieurs solutions : carte bancaire (plusieurs prestataires), réseaux sociaux (Veridu analysera les photos, amis, etc), SMS (l'entrerpise Verim vous envoie un SMS et votre opérateur lui valide que vous avez bien 18 ans ou plus), une App développée chez Yoti qui contrôle un selfie que vous effectuez avec le scan d'une pièce d'identité, sans connexion au site de porno, et la vérification physique… à la Poste : le guichetier vérifie vos papiers et vous donne un code pour aller vous branler la nouille ou la cerise sur votre site de prédilection.

Il n'est pas établi si toutes ces solutions seront retenues, ou seulement une partie, mais la multinationale du cul Mind Geek (115 millions de clients par jour quand même) a immédiatement trouvé une parade digne du seigneur des anneaux (un anneau pour tous les…) : AgeID. Le principe est simple, idéal pour les décideurs politiques qui pourraient voir là le système rêvé en termes de gestion centralisée, et serait… une mine d'or pour Mind Geek. Des "experts" du doigt numérique ont déjà trouvé excellente la proposition AgeID qui est la suivante : vous créez un unique compte sur l'un des sites de porn de Mind Geek, vous faites faire une vérification d'âge par n'importe quelle système proposé par les différents prestataires retenus par le gouvernement britannique et AgeID récupère la validation d'âge. Il ne vous reste plus ensuite qu'à utiliser votre compte Mind Geek AgeID sur tous les sites porno, tranquillou.

Le plus gros fournisseur de porno Internet du monde, quasi monopole du domaine, va donc se trouver en position de monopole du contrôle pour réguler le porno sur Internet, et va gagner le gros lot. On n'est jamais mieux servi que par soi-même…

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée