Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Reflets, Orange, le DPI, la presse et notre ego surdimensionné...

Dans le micromicrocosme de la presse en ligne s'intéressant à ce qui se passe sur Internet et pas trop à ce qui passe dans le monde (mais c'est une autre histoire et donc l'objet d'un autre article), il y a eu un épisode marrant ce jour et que Reflets va vous conter (pour ceux qui n'auraient pas suivi). Ça commence par un article de Rue 89 qui reprend une info de la Lettre A sur Orange et sa possible adoption du Deep Packet Inspection pour "affiner" ses forfaits.

Dans le micromicrocosme de la presse en ligne s'intéressant à ce qui se passe sur Internet et pas trop à ce qui passe dans le monde (mais c'est une autre histoire et donc l'objet d'un autre article), il y a eu un épisode marrant ce jour et que Reflets va vous conter (pour ceux qui n'auraient pas suivi). Ça commence par un article de Rue 89 qui reprend une info de la Lettre A sur Orange et sa possible adoption du Deep Packet Inspection pour "affiner" ses forfaits.

Faisons une petite digression sur la presse. La Lettre A est ce que l'on appelle dans le jargon de la presse, une lettre confidentielle. Elle est vendue cher à des abonnés. Elle n'affiche donc pas son contenu à tout le monde. Du coup, c'est Rue 89 (sans doute abonné) qui fait le buzz sur cette histoire sans être à l'origine de l'information.

Dans la journée, Owni emboite le pas, d'autant que Rue 89 cite un papier ancien des confrères, portant sur la fin de l'illimité en France.

Et puis dans "l'affaire" rapportée par Rue 89, on cite Qosmos qui apporterait les sondes pour le "DPI made in Orange".

Comme tout le monde le sait, Reflets a codé depuis longtemps le fameux DaHubbleVisionPowa.

Dès que les mots Amesys, Qosmos, Deep Packet Inspection sont prononcés quelque part dans le monde, une alerte nous est remontée. Nous ne pouvions laisser les lecteurs de Rue 89, la Lettre A etc. sur leur faim. N'écoutant que mon...