Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Reflets offre une leçon de SEO à un pro

Il parait que le SEO (Search engine optimization) est un métier. Depuis un moment. Il y a des tonnes de bouquins sur ce sujet. Et à notre connaissance, il n'y qu'une seule agence qui fasse cela correctement (full disclosure : c'est un ami qui l'a créée). Il y a mille façons de faire apparaître un lien sur la première page des réponses de Google. La plupart sont contre-productives, en tout cas sur le long terme.

Il parait que le SEO (Search engine optimization) est un métier. Depuis un moment. Il y a des tonnes de bouquins sur ce sujet. Et à notre connaissance, il n'y qu'une seule agence qui fasse cela correctement (full disclosure : c'est un ami qui l'a créée). Il y a mille façons de faire apparaître un lien sur la première page des réponses de Google. La plupart sont contre-productives, en tout cas sur le long terme. Ce qui est intéressant pour la foultitude d'agences qui ont envahi ce terrain, c'est que les responsables des entreprises qui sont leurs clientes, sont totalement ignares dans ce domaine. Cela a permis par exemple à l'agence en charge du référencement de Reflets de s'épanouir et de flirter avec les dizaines de millions d'euros de chiffre d'affaires. Pour être à tout moment, quel que soit l'article, en première position de Google, nous n'hésitons pas, bien entendu, à passer un coup de Baume Référencement sur tous nos papiers avant de les publier. Tout cela pour vous dire que le référencement, on connaît un peu, puisque l'on pratiquait déjà cet art vaudou au milieu des années 90. Alors, lorsque l'on reçoit un mail comminatoire d'un expert en SEO, nous demandant de retirer un lien sur un article de Kitetoa.com, "or else", on a tendance à rigoler. Jaune.

Ce soir, SEOExpert nous a envoyé un mail cryptique et passablement énervant. Au fil de la discussion, le projet est né dans ma tête de...