Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Laurent Chemla

Ré-expliquer Caliopen. Encore.

Un des principaux commentaires, suite à mon billet "Trop tard" sur Caliopen, a été, encore une fois, que son objectif n'était pas assez clair. J'en assume la totale responsabilité, évidemment, puisque malgré l'aide et le soutien sans arrêt renouvelé de Gandi je suis seul à porter ce projet.

Un des principaux commentaires, suite à mon billet "Trop tard" sur Caliopen, a été, encore une fois, que son objectif n'était pas assez clair.

J'en assume la totale responsabilité, évidemment, puisque malgré l'aide et le soutien sans arrêt renouvelé de Gandi je suis seul à porter ce projet. Je suis un vieux développeur, pas un communicant, et il n'est pas toujours simple d'expliquer un projet complexe dans le peu d'espace alloué, de nos jours, par nos cerveaux sans cesse sollicités par une actualité débordante.

Je vous propose donc ici, encore, une explication: c'est le texte d'une mini-conférence que j'ai faite cet été, et qui sera sans doute la base des diverses rencontres autour du projet prévues cette fin d'année.

En espérant, cette fois-ci, être mieux compris et, qui sait, attirer quelques bonnes volontés sinon pour participer au développement, au moins peut-être pour dialoguer, améliorer le site-vitrine, m'aider à créer l'association qui dans le futur assurera le suivi du projet... Bref, pour m'accompagner dans cette aventure un peu trop solitaire.

Pourquoi Caliopen

Après les révélations de Snowden, prise de conscience du risque que la centralisation d'Internet fait peser sur la vie privée: le prix de la surveillance de masse est trop bon marché (il suffit d'avoir accès à une poignée de grandes entreprises, qu'elles soient ou non complices), il faut "degoogliser". Caliopen est...