Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Rapport Bockel : un point sur la cyberdéfense française

Le rapport sénatorial sur la cyberdéfense rendu public aujourd'hui vaut tout de même un peu mieux que les railleries auxquelles nous avons largement participé sur Twitter comme dans notre précédent article sur le sujet. Le rapport remis par le sénateur Jean-Marie Bockel  doit être lu dans son intégralité, même si cela peut paraitre pénible pour des professionnels de la sécurité ou des personnes un peu trop geek.

Le rapport sénatorial sur la cyberdéfense rendu public aujourd'hui vaut tout de même un peu mieux que les railleries auxquelles nous avons largement participé sur Twitter comme dans notre précédent article sur le sujet. Le rapport remis par le sénateur Jean-Marie Bockel  doit être lu dans son intégralité, même si cela peut paraitre pénible pour des professionnels de la sécurité ou des personnes un peu trop geek. À la lecture de ce document, n'oubliez surtout pas qu'il s'agit d'un rapport parlementaire, rédigé par des parlementaires, pour des parlementaires. Vous êtes à ce titre invités à visionner cette conférence de Stéphane Bortzmeyer datant de Juin dernier à l'occasion de Pas Sage en Seine.

Les routeurs chinois : de la concurrence déloyale à la sécurité nationale

Le rapport a le mérite de passer en revu un certain nombres d'attaques et de menaces dont nous avons plus ou moins entendu parler dans la presse grand public. L'une des plus étonnantes ritournelles du document, que la presse n'aura pas manqué de relever, c'est la présence supposée d' armes de destructions massives  de backdoors (portes dérobées) dans les routeurs de service chinois, qui devrait à elle seule justifier l'interdiction, au niveau européen, de la présence de ce type d'équipements dans le coeur des réseaux des grands opérateurs et des systèmes critiques. Dans la ligne de mire, les deux fabricants, Huawei et ZTE. Sur ce point, même si...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée