Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Qui des gouvernants des oligarchies ou des root auront le dernier mot ?

Les premiers tweets en provenance du FIC2013 ne laissent aucun doute. Les dirigeants des oligarchies et les responsables du secteur de la sécurité informatique n'ont rien appris. L'avenir est toujours aussi sombre, notamment dans ce secteur. Pour donner le ton, Jean-Claude Bourret est venu ouvrir le congrès. Reflets n'y était pas et nous ne pouvons dire s'il a parlé des ovnis qui mettent en péril le cyber-monde ou pas.

Les premiers tweets en provenance du FIC2013ne laissent aucun doute. Les dirigeants des oligarchies et les responsables du secteur de la sécurité informatique n'ont rien appris. L'avenir est toujours aussi sombre, notamment dans ce secteur. Pour donner le ton, Jean-Claude Bourret est venu ouvrir le congrès. Reflets n'y était pas et nous ne pouvons dire s'il a parlé des ovnis qui mettent en péril le cyber-monde ou pas. Mais lorsqu'un tweet de @zataz indique : "Une bombe de 250 kilos est moins dangereuse qu'une cle USB infectée, placée dans un centre de commandement.", là... On se dit que rien n'a évolué, au contraire.

La cyber-guerre fait des cyber-morts et ce n'est pas bien grave.

En revanche, la volonté appuyée le l'oligarchie et de ses relais d'hygiéniser le cyber-monde (gagnons tout de suite un point Godwin, ça fera gagner du temps), de créer un sentiment de peur, d'incertitude et de doute (FUD) dans la population pour faire passer des textes de plus en plus violents, de criminaliser à outrance tout acte lié de près ou de loin au piratage informatique, reste bien ancrée dans leurs esprits.

I know you were afraid. Who wouldn't be? War, terror, disease. There were a myriad of problems which conspired to corrupt your reason and rob you of your common sense. Fear got the best of you, and in your panic you turned to the now high chancellor, Adam Sutler. He promised you order, he promised you peace, and all...