Journal d'investigation en ligne
Dossier
par Jacques Duplessy

Que pèse l'armée ukrainienne ?

Etat des lieux alors que la menace d'attaque russe se renforce

Depuis le choc de l'annexion de la Crimée en 2014, le pays a renforcé sa défense. Sur le papier, la force militaire d'Ukraine est la 22e au monde. Mais malgré des réformes menées au pas de charge, l'armée souffre de problèmes structurels et de nombreux équipements sont obsolètes. Revue des forces et des faiblesses.

Un char ukrainien T64 défile à Jiev pour la journée de l'indépendance - Віталій - Creative Commons
Vous lisez un article réservé aux abonnés.

Les bruits de bottes sont de plus en plus assourdissants à la frontière de l'Ukraine. Que peut-faire son armée si Vladimir Poutine décide d'une action militaire ?

L'invasion de la Crimée par la Russie et l'insurrection dans le Donbass téléguidée par Moscou en 2014 ont été un choc pour le pouvoir ukrainien. Le ministre ukrainien de la Défense a reconnu que le pays ne comptait alors que 6.000 soldats prêts au combat !

Depuis le gouvernement a tenté de reprendre les choses en main Entre 2010 et 2020, le budget consacré à la défense a été multiplié par trois, passant de 1,43 milliards de dollars à 4,32 milliards.

Aujourd'hui, l'armée ukrainienne compterait environ 150.000 soldats opérationnels. Depuis 2014, les forces armées ukrainiennes ont fait des progrès considérable, affirme une synthèse du service de recherche du Congrès américain (note en anglais) réalisée en juin 2021. Elle ont entrepris des efforts pour adopter les standards de l'OTAN, et ont reçu une assistance de l'OTAN et des Etats-Unis. Elle a entrepris des réformes du niveau tactique au niveau stratégique, ainsi que des mesures politiques, comme par exemple, une plus grande transparence, la lutte contre la corruption et le contrôle des militaires par le civils. L'armée ukrainienne a aussi modernisé son équipement, réformé le commandement et accru la professionnalisation, comme sa préparation.

Des améliorations sensibles

L'armée ukrainienne a reçu notamment des missiles antichars modernes Javelin, des radios permettant d'améliorer la sécurité des transmissions, des missiles antiaériens de courte portée Stinger. Le total des aides apportées par l'OTAN et certains pays membres à titre personnel depuis 2014, est estimé à environ à 14 milliards de dollars.

L'armée ukrainienne a acquis 12 drones de combat Bayraktar TB2 auprès de la Turquie. Quelque 24 autres ont été commandés en octobre 2021 et l'Ukraine prévoit d'en produire sur son territoire. Ces drones ont montré leur efficacité dans plusieurs conflits récent en Libye, en Syrie et lors du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Elément intéressant, l'armée ukrainienne a montré sa capacité à les utiliser dans le Donbass. Ainsi, selon le ministère de la Défense, le 26 octobre, pour la première fois, un Bayraktar TB-2 a repéré et détruit un obusier D-30 de 122 mm qui bombardait un village ukrainien. Une vidéo a été rendue publique :

Un effort a été également entrepris en terme de formation. Des instructeurs occidentaux ont été invités à l’Académie nationale des forces terrestres à Lviv, non loin de la frontière polonaise. Objectif : améliorer la capacité de commandement et d'initiative des officiers, et surtout sortir des doctrines militaires élaborées à l’époque soviétique qui rendent l'armée ukrainienne très prévisible.

Dans le même esprit, des forces spéciales, jusque-là inexistante, ont été créées avec l'appui des États-Unis depuis 2016. La mobilisation de la population est aussi importante. Une loi de résistance nationale entrée en vigueur au 1er janvier prévoit la création de « bataillons de défense territoriale » . Ces unités de civils entraînées par l'armée apprennent les techniques de guérilla et pourraient harceler des forces d'occupation.

Des progrès aux effets incertains sur la capacité de combattre

La vision américaine des efforts de l'armée ukrainienne est un peu optimiste, selon d'autres analystes qui jugent les progrès trop peu nombreux pour avoir un véritable impact.

Le lieutenant-colonel britannique Glen Grant, qui a été invité comme conseiller du ministre de la Défense ukrainien en 2014 a réalisé un état des lieux en juillet 2021 au titre alarmant : Pourquoi la réforme du système de défense ukrainien a échoué, pourquoi notre aide n'est pas optimale et comment nous pouvons faire mieux (note en anglais).

Après sept ans, écrit-il, le système de défense n'a pas été réformé. Les raisons sont complexes : manque de directions politiques, la promotion d'officier_ old school_ marqués par le système soviétique, incapacité ou absence de volonté des officiers de changer un modèle dépassé, manque de cadre juridique adapté...

Ainsi un commandement des opérations interarmées destiné à assurer la planification et la conduite d'opérations intégrées a été brièvement mis en place, puis abandonnée. Les officiers ont peu d'initiatives et manque d'imagination. La faute en partie aux anciens qui verrouillent le système et empêchent l'ascension d'officiers plus réformistes.

Les formations aux matériels modernes livrés par les occidentaux, comme les missiles antichars ou les radios, ont été aussi insuffisantes. Et la doctrine pour les utiliser fait aussi au moins partiellement défaut.

Autre problème de taille, l'aviation de combat est indigente. Les forces aériennes russes ne devraient pas avoir de problèmes à avoir la maitrise du ciel, ce qui compliquera fortement la résistance ukrainienne. D'autant plus que la défense aérienne est, elle aussi, largement obsolète.

Enfin, depuis 2014, des opérations pour affaiblir l'armée ukrainiennes ont été lancées dans et hors du pays. Plusieurs dépôts de munitions ont explosé suite à des sabotages en Ukraine mais aussi en République Tchèque. En Bulgarie, le patron d'une usine d'armement produisant des obus répondant aux besoins particuliers de l'armée ukrainienne a été empoisonné, ainsi que son fils et le responsable de la production. Toutes ces actions sont l’œuvre du GRU, le service de renseignement et d'action de l'armée russe, selon une enquête du site d'investigation britannique Bellingcat publiée en avril 2021 (article en anglais). Ces coups tordus ne sont pas sans conséquences : l'armée ukrainienne pourrait manquer de certains types d'obus, et des canons ont du être remisés faute de munitions suffisantes.

Des soldats motivés soutenus par la population

Si le strict rapport de forces est très défavorable à l'Ukraine, le meilleurs atout pour l'armée ukrainienne pourrait être la motivation et le moral de ses soldats, très motivés pour défendre leur patrie. Ils ont aussi le soutien de la population. Un sondage de l’Institut international de sociologie de Kiev publié en décembre indique que 58 % des Ukrainiens et presque 13 % des Ukrainiennes se disent prêts à prendre les armes pour défendre le pays contre une invasion russe. 17 % et 25 % de plus se déclarent prêts à résister d’autres manières. Les améliorations en matière de formation et de matériel moderne pourraient conduire à infliger des pertes sensibles aux forces russes, si ces atouts sont bien utilisés par le commandement militaire et les décideurs politiques.

L'armée ukrainienne en chiffres

Forces d'actives : 311.000

dont

Armée de terre : 145.000

Troupes aéroportées : 8000

Forces paramilitaire : 102.000

Forces aérienne : 45.000

Marine :11.000

Véhicules

Chars de bataille : 1900+*

Véhicules de reconnaissance : 540*

Véhicule de combat d'infanterie : +1100*

Véhicule de transport de troupe : 650*

*dont une partie obsolète ou en état incertain

Artillerie

Artillerie automotrice : 680*

Artillerie tractée : 500+*

*Certains obus pourraient manquer suite aux sabotages évoqués.

Lance-roquette multiples : 350 +

Mortiers : 340 +

Missiles et canons antichar : 1000+ (dont au moins 540 missiles américains modernes Javelin)

Systèmes aériens

Hélicoptères de combat Mi24 Hind :35

Hélicoptères de transport : 24

Drones Bayraktar TB2 (combat) : 12+ (48 à terme)

Drones RQ-11 Raven (observation) : 75

Avions de combat : 80+*

*Beaucoup sont obsolètes et les pilotes sont peu entraînés

Marine : 1 frégate, 1 corvette et une vingtaine de petits bâtiments

2 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée