Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Brève
par drapher

Quand les 99% viennent célébrer un 1%, l'élite se marre

Ne nous méprenons pas : que l'on ait apprécié ou non les performances artistiques du chanteur mort mercredi, celui-ci reste un monument d'égoïsme national, un magouilleur ultra-riche protégé par les politiques, au mépris de toute décence.

Le type a quand même trouvé le moyen de pratiquer l'exil fiscal, et donc de ne pas (ou très peu au prorata de ce que les Français lui ont versé) participer à la construction des écoles, l'entretien des routes ou des hôpitaux, au maintien des services publics quand ses fans français plus ou moins miséreux l'enrichissaient à qui mieux-mieux.

Ce qui est le plus drôle et fascinant dans cette histoire, c'est que tous ceux qui suent pour maintenir ce pays à un niveau correct de civilisation, par leurs impôts, les 99%, viennent en masse honorer un représentant des 1%, qui leur a dit en gros : "je vous emmerde, bande de crasseux, je préfère garder tout le pognon que vous m'avez filé en m'installant ailleurs".

Ces 99%, ne rêvent-ils pas d'avoir pu être Johnny un jour ? Et au fond, comme certains l'avouent, n'auraient-ils pas fait exactement la même chose que la star ?"

Ce qui signifierait au final, que c'est bien là l'esprit français : dénoncer les injustices et les dérives des élites tout en aspirant à en faire partie pour les perpétuer.

 

0 Commentaires