Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Brève
par drapher

Quand le CSA admet que la télévision influence la société

"Notre système audiovisuel n'est pas à la hauteur. Si on voit l'autre majoritairement dans des circonstances où il nous fait peur, où il représente un danger, alors nous contribuons, par l'audiovisuel, à rendre cette société haineuse. La télévision a un rôle majeur dans la constitution des opinions de notre pays",

Mais quel est l'anarchiste anti-TV qui a bien pu sortir un truc pareil ? La télévision influencerait l'opinion, et pourrait la rendre haineuse envers des catégories de personnes mises en situation en permanence dans la boite à cons le petit écran dans des rôles "négatifs" ? Comme… les Arabes, ou les noirs ? Les gens perçus comme non-blancs ?

C'est dingue ça, on n'y aurait pas pensé.

Continuons avec cette dépêche AFP (très) peu relayée dans les médias :

Les «attitudes négatives» sont incarnées à 25% par des personnes «perçues comme non blanches» (contre 20% en 2015) et les «attitudes positives» le sont à 23% (contre 14% en 2015). Le Conseil relève en outre que les personnes «perçues comme non blanches» sont surreprésentées dans les activités marginales ou illégales, à hauteur de 34%.

Ah bah zut alors ! Les Arabes voleurs ou dealers à la TV, et les blacks trafiquants sont surreprésentés ? Rooooh. Pas possible… Mais qui donc ose tenir des discours aussi contestataires ? Un sociologue de l'utra-gauche anti-patriote à la solde d'obscures officines de déstabilisation de la société de consommation ?

Et bien non…

Toute ces déclarations, et ces chiffres viennent du CSA himself. Plus précisément de la conseillère de l'organisme éponyme en charge de la diversité, Mémona Hintermann.

Le magazine Le point a relayé cette dépêche, mais en évacuant soigneusement le passage sur la constitution des opinions par l'audiovisuel . Etonnant non ? Par contre, le Figaro, lui, a pleinement publié toute la dépêche, avec le passagequi — même avec toute la mauvaise volonté du monde — établit avec une pertinence stupéfiante (avec un peu de traduction en langage courant) que si les Français sont devenus — pour une part importante — racistes, intolérants, bornés et preneurs des discours haineux du FN, c'est en grande partie à cause de l'influence de la télévision. Dingue, non ? On vous le remet :

"Notre système audiovisuel n'est pas à la hauteur. Si on voit l'autre majoritairement dans des circonstances où il nous fait peur, où il représente un danger, alors nous contribuons, par l'audiovisuel, à rendre cette société haineuse. La télévision a un rôle majeur dans la constitution des opinions de notre pays"

0 Commentaires