Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Quand Gattaz, président du Medef, craint de voir le chômage baisser…

MàJ : [Billet humeur-humour #lulz -> attention, ceci est un billet court type news, brève, satirique, basé sur une erreur d'un interlocuteur pratiquant la langue de bois, un "puissant" qui commet à la radio une erreur de type "lapsus" (utiliser un mot pour un autre qui peut laisser penser que la pensée de son auteur est autre que ce qu'il énonce). Les ?

MàJ : [Billet humeur-humour #lulz -> attention, ceci est un billet court type news, brève, satirique, basé sur une erreur d'un interlocuteur pratiquant la langue de bois, un "puissant" qui commet à la radio une erreur de type "lapsus" (utiliser un mot pour un autre qui peut laisser penser que la pensée de son auteur est autre que ce qu'il énonce). Les ? indiquent aux lecteurs que ce n'est pas tranché, tout comme l'utilisation des conditionnels qui soulignent l'aspect de possibilité de la pensée de Gattaz.]

_Comme il est amusant de surprendre un grand patron, qui plus est lorsqu'il est patron des patrons, livrer en direct le fond de sa pensée ! De voir aussi les journalistes autour de lui boire ses paroles au point de ne rien relever de ce que l'on pourrait appeler un superbe lapsus révélateur ? Il n'en reste pas moins que cette archive sonore issue du 7/9 de France Inter du 10 décembre 2013 méritera d'être repassée en boucle dans quelques années pour bien comprendre ce qu'il se passe en réalité aujourd'hui.

Ce n'est peut être pas la "compétitivité" des entreprises qui nous enfonce dans une grande précarité sociale, mais plutôt des grands patrons qui craignent de voir le chômage baisser. Parce qu'avec un chômage très haut, on peut faire passer tous les moins disant sociaux de la terre. Et faire trimer des hordes de gens apeurés de ne plus avoir de job. Si le chômage baissait, ils...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée