Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Quand Fleur Pellerin finance le [plus grand] FabLab [fantôme] de Paris

Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont lancé un appel à projet FabLabs, fin juin 2013 intitulé "Aide au développement des ateliers de fabrication numérique " : une très bonne idée qui a visiblement donné des ailes à de nombreux "hackers-makers en herbe", puisque 154 dossier ont été renvoyés. Cet appel à projets a débuté le 25 juin et s'est terminé le 13 septembre 2013.

Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont lancé un appel à projet FabLabs, fin juin 2013 intitulé "Aide au développement des ateliers de fabrication numérique " : une très bonne idée qui a visiblement donné des ailes à de nombreux "hackers-makers en herbe", puisque 154 dossier ont été renvoyés. Cet appel à projets a débuté le 25 juin et s'est terminé le 13 septembre 2013. 14 dossiers ont finalement été retenus et se verront verser des aides pouvant aller jusqu'à 200 000 : ce montant devant couvrir au maximum 70% des besoins d'un FabLab. Jusque là, rien à dire.

Mais, les voies de l'aide d'Etat sont impénétrables et visiblement très  particulières pour Paris et sa proche banlieue.

Si vous connaissez un tant soit peu le milieu des FabLabs, vous devez savoir qu'il existe depuis 3 ans un endroit excessivement dynamique, qui active un nombre impressionnant de projets, avec une équipe de passionnés qui se donne à fond. Ils sont à Nanterre, et se nomment l'ElectroLab.

Leur dossier n'a pas été retenu par Fleur Pellerin et ses conseillers : normal, à l'Electrolab ils font tout à la main, en mode associatif et sont juste en train de monter le plus grand FabLab d'Europe, avec des machines de plusieurs tonnes, à commandes numériques ou pas,un laser de 20 000 watts pour découper de l'acier, (et plein d'autres choses passionnantes en plus des 3D printer). Ils ont plus de 120 membres et 400 abonnés à leur...